Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 09:09


Ce recueil part d'une très bonne idée : regrouper des nouvelles autour du thème de l'uchronie. Cela revient à se demander ce qui se serait passé si tel évènement de l'Histoire n'avait pas eu lieu ou avait eu lieu différemment. On obtient alors récits qui change complètement notre vision de l'Histoire et de son cheminement. Ce qui nous paraît acquis est soudain boulversé sous nos yeux. Cela fait vraiment réfléchir.

Ce recueil est composé de 9 nouvelles de niveau inégal ( mais c'est peut-être lié dans la plupart des cas à la période historique traitée. Si on déteste telle ou telle période on a plus de mal a adhérer au texte.).

Les nouvelles sont par ordre chronologique.

Après le déluge : Une version revisitée de l'arche de Noé. Que se serait-il passé si Noé n'avait pas été le seul à survivre au Déluge? Je me suis passablement ennuyée avec ce texte. C'est long, ça n'avance pas et on ne voit pas où l'auteur veut en venir. Le seul point positif est la mise en abyme de l'histoire originelle.

Exode : un très joli texte à deux voix entre un homo sapien et une néanderthalienne. Ce n'est pas passionnant, mais c'est bien écrit et l'idée de faire se croiser ces deux individus est intéressante. J'ai bien aimé la fin.

Le serpent qui changea la monde : J'ai adoré cette histoire. Cela se passe en Egypte, une Egypte où Cléopâtre ne se serait pas suicidée et où l'homme blanc aurait assuré sa suprématie sur l'homme blanc. Une réflexion très intéressante sur le thème de l'esclavage. La fin est vraiment magnifique. J'en avais les larmes aux teux.

Le petit coup d'épée de Maurevert : c'est la nouvelle que j'ai préférée. Elle commence par l'assassinat d'Henri IV...mais avant le massacre des protestants. On retrouve beaucoup de personnages célèbres, mais utilisés de manière détournée. C'est très bien ficelé et on est vraiment plongé dans l'ambiance.

Pax Bonarpatia : au début, je me suis un peu ennuyé avec cette nouvelle où Napoléon, au lieu de mourir à Saint-Hélène, va conquérir les Amériques. Moi et les manoeuvres militaires, ça fait deux. Mais peu à peu les évènement prennent une autre tournure et c'est là que ça devient intéressant. J'ai adoré la fin. Très touchant.

L'affaire Marie Curie : Si cette nouvelle est intéressante en tant que nouvelle policière, je ne suis pas parfaitement d'accord pour parler d'uchronie. Ce sont plutôt des évènements qui ont eu lieu déplacés à d'autres moments, en d'autres lieux. La fin n'est pas très intéressante. Mais on a le plaisir de croiser Marie Curie.

Reich Zone : Un grand classique comme idée : que se serait-il passé si Hitler avait gagné la guerre? Une très bonne nouvelle, bien écrite, avec une chute à couper le souffle. Je ne m'y attendais pas du tout.

De la part de Staline : Cette nouvelle se déroule aussi après la 2de guerre mondiale, mais cette fois ce n'est pas l'Allemagne qui est coupée en deux, mais la France. Pour faire de la contrebande, des jeunes vont passer la ligne. Les conséquences vont être imprévisibles. J'ai bien accroché avec ce texte. J'ai trouvé la construction, alternant l'histoire et des flashbacks, intéressante. La fin est très émouvante.Cela m'a rappelé des images que nous avons tous vues.

Une histoire très Britannique :J'ai détesté cette nouvelle. Je n'ai pas compris où l'auteur voulait en venir. ça ressemble à un cours d'Histoire passablement ennuyeux sur la conquête de l'espace. Peut-être pour quelqu'un maîtrisant mieux cette conquête que moi...je me suis ennuyée. Heureusement, elle n'est pas longue...

Un recueil inégal, avec quelques belles trouvailles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Science Fiction
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 18:04
Heureux celui qui ne connaît pas encore ce livre et va pouvoir le découvrir ! Il va pouvoir lire une des oeuvres les plus originales du XXème siècle. Non, je n'exagère pas. C'est à la fois intéressant, poétique, passionnant. Rien ne manque à l'appel. 

Imaginez un univers où l'homme a permis aux dauphins et aux chimpanzés d'être ses égaux en leur offrant la sapience. Et tout ce beau monde se retrouve dans un vaisseau, piloté par des dauphins et parcourant l'univers...Juste avant de découvrir ce que les autres races extraterrestres convoitent. Au point de déclencher une guerre. C'est vrai que dit comme ça, cela ressemble à de la banale SF. Mais ce n'est pas le cas. David Brin insuffle une force épique à son récit. On ne peut plus le lâcher. On s'attache énormément à tous ces personnages. On découvre un monde unique, passionnant. On passe d'une aventure à l'autre sans s'ennuyer et pourtant sans perdre de vue l'essentiel : l'humanité des personnages. De tous les personnages.

Je l'ai lu il y a quelques temps et vraiment je ne le regrette pas. Les thèmes scientifiques, écologiques sont abordés simplement. C'est plein de reflexion, pas de prêt-à-penser mais ça n'oublie pas pour autant de divertir. A ne pas rater!

Résumé : L'équipage du Streaker, premier appareil terrien commandé par des néo-dauphins, a fait une découverte fabuleuse qui risque de rompre le statu quo entre les différentes espèces galactiques. Chassés par de nombreuses factions extraterrestres, les Terriens se réfugient sur la planète Kithrup afin de réparer leur vaisseau. Pendant que les Galactiques se livrent une guerre sans merci dans l'espace, les dauphins, les quelques humains et le chimpanzé qui constituent l'équipage du Streaker découvrent leur planète d'accueil. Peut-être ne sont-ils pas au bout de leurs surprises.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Science Fiction
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 17:50
Encore un trilogie de Pierre Bottaro que j'ai adorée! Aucun rapport avec Gwendalavir. Quoique...




La quatrième de couverture ne m'attirait pas des masses...mais bon, c'était Pierre Bottero. Alors...Et bien je ne regrette pas. C'était vraiment génial ! Une histoire pleine de découverte et de rebondissements, avec un belle conception de la vie et beaucoup d'imagination. J'ai vraiment été prise par l'histoire et j'avais hâte de découvrir la fin. La vision du monde d'aujourd'hui (à travers la vision d'un monde futur) me paraît très juste (particulièrement le dernier tome).

Je partage les conceptions de l'auteur sur beaucoup de points et son écriture me touche toujours autant!

SPOILER : On retrouve des traces de Gwendalavir et des autres trilogies ici aussi (la Grande Dévoreuse). Et c'est vraiment agréable! Pour ceux qui l'ont lu, pensez-vous que la petite fille qui aide Elio est la fille de Salim et d'Ewilan?

Bref, j'ai pris énormément de plaisir à lire ces romans. heureux celui qui n'a pas encore lu Pierre Bottero, il va pouvoir découvrir tout ça!

Résumé : Natan habite au Canada, il excelle dans tous les sports au point que c'en est étrange. Shaé vit près de Marseille. Elle possède, tapie au fond d'elle-même, une Chose qu'elle ne maîtrise pas. Lorsqu'ils se rencontrent à Marseille, ils comprennent que leurs existences sont liées...
Après avoir échappé à des individus sans visage et des créatures infernales, ils sont recueillis par la famille de Natan et pénètrent dans la Maison de l'Ailleurs. Mais l'Autre, triple et terrifiante incarnation du Mal, les y traque...




Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Science Fiction
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 14:50

Chroniqué de cet auteur : Le livre du voyage.

 

Werber a connu des hauts (Les Fourmis, les Thanatonautes), des milieu (Le Livre du voyage, Le Père de nos pères) et des bas (L'ultime secret, Nos amis les humains). Ce livre est un peu un condensé de ces va et viens. Il y a du bon (Un jour il n'y aura plus que des femmes / L'effet épouvantail) et du moins bon (la guerre des marques).

 

L'écriture est toujours agréable (ça se lit vraiment très bien), c'est souvent amusant ou surprenant, mais quand on a lu beaucoup de Werber, on trouve qu'il ne se renouvelle pas beaucoup. Toujours les mêmes thèmes (qui ne sont plus guère développés) et surtout un ton un petit peu trop sentencieux selon moi. Une autre manière d'abordée certains thèmes (comme l'écologie, le devenir des hommes...)  permettrait peut-être de mieux les servir.

 

Dans l'ensemble, j'ai préféré ces "passés probables" à ces futurs "possibles". Je les ai trouvé plus humains, plus surprenant, plus intéressants. J'ai trouvé l'idée de regrouper ces passés et ces présents très originale. Je pense que les lecteurs de Werber apprécieront et que chacun y trouvera son compte tant l'ensemble est varié.

 

Résumé : Bernard Werber a toujours aimé alterner gros roman et forme courte, genre qu’il affectionne particulièrement. Dans ce receuil, on le retrouve fidèle aux sujets qui le préoccupent : l’avenir de l’homme, de la planète, l’inconscience de notre monde. Chaque nouvelle nous entraîne vers un questionnement : quelles politiques, quelles sanctions faut-il inventer pour que nous cessions de nous détruire ? Que deviendrait une Terre sans hommes (un monde-jardin peuplé de femmes pacifiques ayant occulté jusqu’au souvenir du mâle) ? Qu’est-ce en réalité qu’une réunion de copropriétaires dont le syndic est un fieffé filou ?…

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Science Fiction
commenter cet article