Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 15:11

 

Série en 4 tomes (complète)

 

Lu du même auteur :


Pour Audrey Alwett :

Princesse Sara : Tome 1

Princesse Sara : Tomes 2 et 3

 

Pour Arleston :

Les conquérants de Troy : Tome 1

Lanfeust de Troy (8 tomes : série complète)

Lanfeust des Etoiles (7 premiers tomes)

Lanfeust des Etoiles : tome 8 (série complète)

Trolls de Troy (11 premiers tomes)

Sinbad : Tome 1

 

Si vous aimez la cuisine, si vous aimez les bandes-dessinées, si vous êtes fans des univers déjantés, cette série est pour vous!

 

Dans cette saga, les auteurs mèlent habilement enquête, humour et gastronomie. La préface est d'ailleurs de l'immense chef Yannick Alléno! Nous nous retrouvons dans un restaurant, avec un chef exigeant (et assez pénible). Aucun de ces enfants ne veut prendre sa suite. Sa fille veut se spécialiser dans l'art du sabre. Son fils travaille dans un fast food. Mais ce grand chef va être assiné, et ses enfants vont tout faire pour sauver le restaurant de leur père.

 

Au fil des tomes, on s'attache aux différents personnages. Ils sont à la fois drôles et émouvants. Et surtout ils ne manquent pas de courage pour réussir leur pari. Si l'assassin se trouve assez facilement, on prend énormément de plaisir à découvrir le fonctionnement d'un restaurant 3 étoiles.

 

Les dessins sont superbes. A la fois beaux et très cartoons. Pleins de couleurs. Une réussite.

 

C'est original et efficace. La BD est même parsemée de recettes gastronomique (très très bien expliquées et pas trop difficiles).

 

A priori le tome 4 est le dernier. Mais bon, si on fait les grands yeux mouillés du Chat Potté, peut-être pourra-t-on avoir un tome 5?

 

Une BD formidable pour tous les amoureux de la cuisine et pour les autres!

 

NB : En plus j'ai eu le plaisir de rencontrer Audrey Alwett et Arleston lors d'une dédicace et ils sont adorables!

 

Résumé : Quand on gère un restaurant 3 étoiles, on n'a pas le droit à l'erreur. Et le grand Alessandro Caprese n'est pas un chef facile.… Ce n'est pas son assassin qui dira le contraire. Suite au meurtre de leur père, Ambre et Arthur héritent d'une dette de plusieurs millions d'euros. Dès lors, pas d'autre choix que de reprendre en main le restaurant familial. Mais le truc d'Ambre c'est la sculpture et celui d'Arthur, le fast-food. Tant pis, il faudra se retrousser les manches, car la fortune dépend du fameux guide rouge et de ses critiques. Et l'inspecteur doit justement arriver d'un moment à l'autre….

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Gastronomie
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 10:52

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51R0SFK438L._SL500_AA300_.jpg 

Ce recueil de nouvelles me tentait beaucoup. Je suis un peu déçue.

 

J'ai pris plaisir à découvrir la société indienne, ses coutumes, la manière de vivre des gens. Pourtant, j'ai eu du mal à vraiment entrer dans ces récits. Peut-être une culture occidentale trop différentes. Mais surtout des sujets qui n'ont pas su m'intéresser. La nourriture y tient une place importante mais sert plus de prétexte que de thème. Et les sujets choisis se ressemblent beaucoup d'une nouvelle à l'autre.

 

Malgré ça, j'ai apprécié l'ambiance de ce recueil. Cette découverte de l'Inde. La douceur un peu amère qui en ressort. Cette résignation qui confine souvent à la sagesse.

 

On se laisse glisser dans ces nouvelles. On ne s'ennuie pas vraiment mais ce qui en ressort semble éteindre toute passion. Tout enthousiasme. On a aimé. Mais sans plus.

 

En revanche, les recettes associées sont bien expliquées et très intéressantes. Cela m'a donné envie de cuisiner indien.

 

Une impression en demi-teinte. Mais j'ai bien l'intention de continuer ma découverte de ce pays.

 

 

 

Résumé : Qui meurt dîne, La Colère des aubergines, Folie de champignons, Festin pour un homme mort... : quelques titres de ces récits donnent un avant-goût de leur saveur. Les histoires racontées, pleines d'odeurs de cuisine, puissamment évocatrices des rapports et des conflits entre les membres d'une maisonnée indienne, soulignent bien sûr le rôle déterminant qu'y jouent la nourriture et celles qui la préparent. Des femmes croquées sur le vif y livrent des instants de bonheur, des secrets de famille, d'amour, d'enfance qui ont parfois la violence du désir ou l'amertume de la jalousie. Mais les véritables héroïnes sont ces recettes qu'il s'agisse de confectionner un pickle de mangue, un gâteau de carottes ou un curry d'aubergines au yaourt, le lecteur goûtera, du palais et de la langue, l'alchimie des aromates indiens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Gastronomie
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 18:49

FINAL.png

 

 

Aujourd'hui, une petite originalité. Ce n'est pas un livre qui se lit de bout en bout que je veux vous présenter. Je l'ai découvert il y a quelques temps. J'aime tellement Roald Dahl que je ne pouvais pas passer à côté! Surtout quand j'ai découvert que nous avions une passion commune : la cuisine!

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51kGgYAKOaL._SL500_AA300_.jpg

Chroniqué du même auteur :

La potion magique de Georges Bouillon

Charlie et la chocolaterie

 

Dans ce livre, on découvre les recettes de tous les mets bizarres dont nous parle  R.D. Elles sont issues de chacun de ses livres. Si l'intitulé est repris, les recettes ont bien sûr étaient arrangées! Je ne me voyais pas manger des doigts de poissons. Et puis ça ne doit pas être facile à trouver.

 

Les illustrations sont toujours aussi merveilleuses et intègrent une petite photo du plat. Les recettes sont toutes plus appétissantes les unes que les autres. Je rigolais toute seule en le feuilletant! Une vraie mine d'idée t des recettes assez simples pour pouvoir les faire avec des enfants (même si je ne suis pas spécialiste de la question).

 

On a tout de suite envie de tout essayer! Et quel plaisir de retrouver l'univers de cet auteur! et pour ceux qui n'en auraient pas assez, un autre volume existe (même s'il est pour le moment plus diffcile à trouver).

 

A s'offrir pour se régaler, dans tous les sens du terme!

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Gastronomie
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 16:51
FINAL.png
J'ai un jour de retard! La malle aux trésors sera donc pour une fois un jeudi! Après le challenge A lire et à manger, restons dans la gastronomie!


http://ecx.images-amazon.com/images/I/51E0JT5dAUL._SL500_AA240_.jpgJ'ai littéralement dévoré ce livre. C'est beau et simple. Pas de fioritures. Juste une histoire toute simple, mêlant amour et gastronomie. D'une côté Gaspard, grand chef dans un restaurant et mari trompé. En apprenant cela, il fuit. Loin de sa femme. Loin de son restaurant.  Il va rencontrer des gens exceptionnels, dont Stella. L'autre personnage de ce roman. C'est tout le contraire de Gaspard. Elle a un rapport conflictuelle avec la nourriture. Et gas pard va tout faire pour l'aider.

Rien d'exceptionnel. Pas de rebondissement. Mais que de charmes, de douceur et de beauté. On aime d'emblée ses hommes et ses femmes. Leurs blessures. Leurs forces et leurs faiblesses. On a envie de les rencontrer. De passer un petit moment avec eux.

Il ressort de ce livre une immense sérénité. On se sent bien. Comme après s'être endormie au soleil. La tête dans les nuages. Le coeur au bord des lèvres. Heureux.

On découvre aussi de nouvelles facettes de la gastronomie. Des préparations basées sur les produits, sur la délicatesse des saveurs et des sensations.

Un roman qui se savoure et se déguste.

Résumé : Stella adorait quand Gaspard faisait fondre dans un gaspacho des glaçons aux feuilles de basilic. Et, quand elle avait de l'appétit, il lui composait des nourritures plus consistantes, jouant sur des associations de saveurs simples : des rondelles de pommes de terre tièdes sur lesquelles il avait amoureusement déposé des pétales de truffes, une noix de Saint-Jacques en carpaccio avec une larme d'oursin sur une feuille de roquette, arrosée de trois gouttes d'huile d'olive.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Gastronomie
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 11:02
http://leterrierdechiffonnette.hautetfort.com/media/02/00/270033108.jpg Après avoir lu Julie et Julia de Julie Powell, voici finalement la recette que j'ai choisie : La reine de Saba. Je ne peux pas résister à du chocolat... Je suis faible. Je sais.

Comme la recette ne figurait pas en totalité dans le livre (pas de proportions par exemple), je suis allée chez Papilles et Pupilles pour me donner une idée de la recette. C'est un site génial que je vous conseille vivement! J'ai presque suivi la recette à la lettre, même si j'ai un tout petit peut changer les proportions (je n'aime pas quand c'est trop sucré).

Pour plus d'infos sur ce challenge, c'est chez Chiffonnette!

Et à présent, la recette et les photos!


La Reine de Saba

INGREDIENTS:

100g de sucre en poudre
60g de poudre d'amandes
2 cuillères à soupe de farine
100g de beurre
100g de chocolat noir
3 oeufs

DECORATION

50g de chocolat noir
Granulés de couleur

1) Faire fondre le beurre et le chocolat dans une casserole.


Vivi-019.jpg
2) Toujours sur le feu, ajouter le sucre. Bien remuer. Puis la poudre d'amande et la farine, sans cesser de remuer.
On obtient une pâte très compacte. Mais pas de panique, c'est tout à fait normal! La fin de la préparation se fait hors du feu. Il vaut mieux laisser refroidir un peu avant d'ajouter le reste.

Vivi-036.jpg
3) Séparer les blancs des jaunes. Ajouter les jaunes à la préparation. Bien remuer.
4)Battre les blancs en neige (bien fermes) et les ajouter petit à petit à la préparation. Celle-ci va peu à peu s'assouplir.

Vivi 013
5) Verser dans un moule et enfourner à 180°C pendant 20 min. Plantez une lame dans le gâteau pour vérifier la cuisson. Si elle ressort sèche, c'est gagné!

Vivi-008.jpg
Après cuisson, ça donne ça :

Vivi-001.jpg
Ne reste plus qu'à le décorer après l'avoir démoulé(si on veut) avec un nappage de chocolat noir fondu et quelques granules de couleurs!
Et voilà! Bon appétit!

Vivi-015.jpg
PS : un immense merci à la personne qui m'a aidée dans la réalisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Gastronomie
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 12:12
http://ecx.images-amazon.com/images/I/51goesg59XL._SL500_AA240_.jpgIl y a quelques temps, pour le SWAP Mille Feuilles, Stephie m'a offert ce livre. Je l'a remercie vraiment beaucoup, car non seulement il me tentait depuis un moment, mais en plus il est super!

On découvre la vie de Julie, secrétaire dans une agence ministérielle, pas vraiment satisfaite de sa vie. Elle va se lancer un défi : faire en un an toutes les recettes de cuisine d'un livre, écrit par Julia Child, grande dame de la gastronomie.

A cette aventure se mêlent des passages de sa vie, ses espoirs, ses rêves et ses déceptions. C'est un magnifique roman, plein d'humanité et de sagesse. On s'amuse, on pleure et on pousse parfois de grands cris dégoûtés (la scène du homard est digne de Shinning). C'est amusant, frais et attachant. Car Julie est extrèmement attachante, tant par ses défauts que par ses qualités. Son challenge paraît complètment dingue, mais finalement c'est vraiment le genre de chose dans laquelle on peut se lancer pour changer de vie. C'est vraiment une idée pleine de fantaisie et de courage! J'admire vraiment l'auteur pour tout ce qu'elle a affronté!

En plus, on découvre la culture américaine (je ne savais pas qu'il était si difficile de trouver certains aliments aux USA). et surtout des bribes de nombreuses recettes. Bien entendu, on a ensuite envie de les réaliser soi-même! Que de délices en perspective! Et en plus tout ça par le biais d'un blog! Décidément, cette jeune femme m'est très sympathique!

Ce livre se déguste comme une excellente pâtisserie...doucement pour en garder tout le goût et en découvrir la subtilité! Car c'est aussi une leçon de vie et de sagesse. Même si le chemin est long, chaque pas à son importance. Et surtout Julie est sans cesse soutenu par ses amis et surtout par son mari. Ce sont les passages avec lui qui m'ont le plus touchée.

Ce livre pousse à réfléchir. A sa vie. Aux choix qu'on fait. Ou qu'on ne fait pas. C'est un livre qui restera longtemps dans un coin de ma tête. Parce que'il pause une question essentielle : qu'est ce que je fais de ma vie? Que pourrai-je faire pour qu'elle soit plus proche de ce que je cherche?

Un petit bijou d'humour et de sensibilité, qu'on aime cuisiner ou pas!

Résumé : À l'approche fatidique de la trentaine, Julie frôle la crise de nerfs. Son mari, ses chats et son travail de secrétaire intérimaire l'épuisent. Armée du livre de cuisine française de sa mère, elle décide de reprendre sa vie en main. Elle cuisinera désormais chaque soir et écrira une chronique sur son blog pour raconter sa renaissance culinaire. Tiendra-t-elle ce curieux défi ?

Adresse du blog de Julie : http://juliepowell.blogspot.com/

http://leterrierdechiffonnette.hautetfort.com/media/02/00/270033108.jpg

J'ai lu ce livre dans le cadre du défi A lire e et à manger organisé par Chiffonnette! Bien sûr il me mreste à choisir la recette et surtout...à la faire! Grand moment de cogitation...

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Gastronomie
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 08:58
Je connaissais Julie Andrieu pour ses recettes de cuisine, ses émissions culianires. J'ai été ravie de la découvrir dans cette nouvelle émission Fourchette et sac à dos.

Le principe est très agréable (même s'il n'est pas d'une originalité sans borne) : découvrir un pays et sa gastronomie en suivant Julie Andrieu sur place. Elle nous fait découvrir les plats typiques et à travers uex la vie des gens. La nourriture (et sa préparation) reprend ainsi sa place de lien entre les hommes de tout âge, de toute culture, de toute langue.

La première émission de la saison (car l'émission existe depuis 2007) portait sur le Vietnam. Intéressant mais ... surprenant. La préparation du cobra m'a fait pousser de grands cris.

On découvre tout un pays et toute une culture. Des paysages magnifiques. Des gens différents et passionnants. Même si les plats présentés ne m'attireaient pas plus que ça, j'ai apprécié toutes ces découvertes. J'attends la prochaine sur le Pérou avec impatience, jeudi prochain sur France 5.

Un petit lien pour découvrir l'émission

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Gastronomie
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 17:17
Un livre à conseiller à tous ceux qui ont aimé L'élégance du Hérisson. En effet, ce premier roman de Muriel de Barbéry donne un aperçu des nombreux personnages qui apparaissent dans celui-ci. Le livre est bein construit et alterne les réflexions sur le goût d'un célèbre critique gastronomique en train de mourir et qui recherche une saveur perdue depuis déjà longtemps et les commentaires de ceux qui l'ont cotoyé durant son existence. Tous ses avis nous permettent de construire le portrait de cet homme. La dernière phrase a vraiment quelque chose de touchant. On retrouve bien sûr l'érudition de Muriel Barbéry mais aussi sa façon d'entrer dans la psychologie des personnages. J'ai préféré ce livre à l'élégance du hérisson. Peut-être parce que le thème me parlait plus (je suis une fan de cuisine). J'ai trouvé ce livre très original et j'ai pris beaucoup de plasir à le lire et à retrouver tous ces personnages que j'avais appréciés dans son autre roman. J'attends son prochain roman avec impatience!

Résumé : C'est un vieil homme qui s'éteint, péniblement alité. Pas n'importe quel homme, mais le plus grand critique gastronomique du monde, qui est parvenu à hausser un art mineur au rang des plus prestigieux, a fait et défait des réputations. Après quelques décennies de boustifailles, d'agapes, "des flots de vin, d'alcools en tout genre, après une vie dans le beurre, la crème, la sauce, la friture, l'excès à toute heure", le vieil homme tire sa révérence, rend son tablier, sa plume. Ce n'est rien, sinon qu'in extremis "une seule chose importe" : le souvenir d'une saveur, "vérité première et ultime de toute une vie". Quelque chose qui lui échappe. Quelque chose d'originel et de merveilleux. Une saveur oubliée, nichée au fond de la mémoire. Il cherche et il ne trouve pas. La quête de cette saveur, qui pourrait bien être une gourmandise, tout au bout de la vie, est l'occasion de retracer pour le vieil homme l'itinéraire d'une existence vouée à la gastronomie. Un itinéraire tantôt dessiné dans la complaisance ou l'humilité tardive, tantôt redessiné sans concession par les proches de ce pape de la cuisine, les uns après les autres, et toujours à la première personne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Gastronomie
commenter cet article