Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 12:11

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51zpLyTNuqL._SL500_AA300_.jpg

Chroniqué de cet auteur :

La quête d'Ewilan (3 tomes)

 Les mondes d'Ewilan (3 tomes)

Le pacte des Marchombres (3 tomes)

L'autre (3 tomes)

 

Voici le dernier roman de Pierre Bottero. J'ai ressenti beaucoup d'émotion en lisant ce roman. Il n'y en aura pas d'autre. Et plus les dernières pages approchées, plus je voyais tous les possiblelinks qui se dessinait, plus j'étais émue. Il avait encore tellement de belles histoires à nous compter. Tellement de liens à faire entre ses romans. Entre ses différents univers. C'est peut-être tout ce qui ne sera pas fait qui est le plus triste.

On sent qu'un deuxième tome était prévu. Pourtant, comme toujours, son roman forme un tout. Il respectait trop ses lecteurs pour jouer sur la fin d'un tome comme argument marketing.

Les âmes croisées forment donc un roman à part entière. Un magnifique roman. Comme toujours. Un roman pour tous les amoureux des mots et des rêves. C'est l'histoire de Nawel. Une jeune fille ayant été élevée dans les valeurs de sa caste. Dans le mépris des autres, moins bien nés. Sa voie semble toute tracée, mais un évènement va tout faire basculer.

C'est un roman très riche. Très abouti. Nous voyons l'évolution du personnage. Ses doutes. Sa force. Sa volonté surtout. Nous regardons Nawel grandir. C'est grand. Beau. Emouvant. On voudrait continuer à la suivre. Et la fin est tout simplement époustouflante. J'en ai encore le coeur qui bat.

Comme dans ses autres romans, Pierre Bottero caresse les mots. Nous les offre comme un cadeau. Quelque chose de rare. Son histoire est plein de poésie, de valeurs. Pleine d'humanité. D'intelligence aussi. Car ce n'est pas facile de créer des bons entre différents romans. Même si cela 'est pas achevé, on voit toutes les références à Ewilan et surtout à la saga L'autre.

Mais plus que tout cela, Pierre Bottero sait trouver les mots justes. Les mots qui vont droit au coeur. Toujours les mots, exactement les mots qu'on a besoin d'entendre, de lire, juste à ce moment-là. Il rend plus vrai la phrase de Montaigne. Celle où il dit qu'il n'y a pas de chagrin qu'une heure de lectrue n'eut effacée. Pas de réponse toute faite puisque chacun doit suivre son chemin. Mais un bâton sur lequel s'appuyer. Ceci est son dernier roman, mais ses mots continueront à nous porter.

Challenge-Pierre-Bottero.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 12:21

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51e1ZTMkGLL._SL500_AA240_.jpg1ère nouvelle : Les Selkies de R.Holdstock
2ème nouvelle : Missolonghi 1824 de J.Crowley
3ème nouvelle : Je t'apporte l'éternité de.T.Lee


Trois nouvelles fantastiques de qualités inégales.

La première nouvelle reprend le mythe des sirènes pour le faire évoluer. Un début pasisonnant. Un style assez difficile d'accès mais agréable. Mais peu à peu on se lasse. Beaucoup de situations se répètent et surtout l'ensemble devient confus. Quant à la fin, je ne suis pas sûre de l'avoir bien comprise. Dommage car la réinterprétation du mythe est intéressante et bien pensée.

La deuxième nouvelle est beaucoup plus agréable à lire. La rencontre d'un poète et d'une créature mythique. Une belle réflexion sur l'autre, son acceptation et sa place. Mais surtout une très belle vision de la mythologie. Un style très agréable. Cela manque peut-être juste un petit peu de rythme.

La troisième nouvelle est en revanche une véritable réussite. L'histoire d'une jeune femme qui depuis sa naissance peut avoir tout ce qu'elle veut mais ne veut jamais ce dont elle a vraiment besoin. On se retrouve dans une atmosphère proche des Mille et Une nuits. Un conte. Peu à peu l'héroïne va apprendre. Malgré sa dureté, celle-ci est attachante. Attachante par ce mélange de force et de faiblesse. Force de celui qui a tout ce qu'il veut. Faiblesse de celui a qui il manque l'essentiel. On se laisse emporter par l'écriture, fluide, évocatrice. On est dans l'histoire. Jusqu'à la dernière ligne. Une belle réflexion sur le désir et le besoin. Sur l'amour aussi.

Un recueil à découvrir surtout pour cette dernière nouvelle.

 

http://storage.canalblog.com/28/72/350527/42823900_p.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 11:43

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Bp4E3eTHL._SL500_AA240_.jpg

Chroniqué du même auteur : Projet Oxatan

 

Un roman foisonnant. Difficile de s'arrêter avant la dernière page. Tout y est. De la magie. Des dragons. Des énigmes. Du suspens. On ne s'ennuie pas une minute et c'est avec plaisir qu'on suit le chemin de Mary.

Fabrice Colin sait développer les intrigues, nous promener de l'une à l'autre et rassembler peu à peu les fils pour ne faire qu'une seule et même trame. Il joue sur les liens entre les personnages, ne néglige aucun détails, pour créer un véritable univers.

L'intrigue est basée sur une forme d'uchronie. Que se serait-il passé si les catholiques avaient écrasé les puritains en arrivant en Amérique. Mais l'intrigue se base sur bien d'autres éléments, comme la présence des dragons, la lutte d'une partie de la population contre l'empereur, homme plein de contradictions et convaincu qu'il doit purifier son empire. Il y a aussi des pirates, de la sorcellerie... On ne s'ennuie jamais!

Il y a aussi une autre vision de la sorcellerie. Cela ne ressemble pas à ce qu'on a l'habitude de voir. Cela permet une réflexion sur la tolérance, la différence. Sur ce que chacun peut apporter aux autres. Sur le devoir aussi. Et sur la rédemption.

Seul petit bémol, on a un peu de mal à s'attacher à l'héroïne, même si cela s'arrange dans le dernier tiers. En revanche, j'ai beaucoup aimé Lisbeth, Thomas et Jack. Intéressants. Complexes. Un vrai bonheur. J'ai aussi apprécié la place centreale des femmes dans cette histoire.

La suite : le Maître des dragon, vient de sortir. J'ai hâte de le lire.

Une magnifique saga!

Résumé : 1723, Gotham. Mary Wickford, jeune orpheline à la beauté flamboyante, quitte le couvent et les soeurs qui l'ont recueillie dix-sept ans plus tôt. En route vers l'est, la jeune fille s'arrête dans le vieux village d'Old Haven où règne une atmosphère lourde de secrets. Sans jamais être venue, elle connaît ces paysages de brumes et de ténèbres... C'est ici que fut brûlée vive, jadis, une sorcière du nom de Lisbeth Wickford...

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 18:29


Un chef d'oeuvre qu'on ne présente plus! Une saga riche, passionnée et passionnante qui entraîne le lecteur dans la Terre du milieu. On affronte les mêmes aventures que la communauté de l'anneau. On frissonne. On se bat. On espère. On désespère, parfois. Jusqu'au bout, Tolkien nous tient en haleine. Un véritable exploit sur plus de mille pages.

Les descriptions sont magnifiques. On s'y croirait. Sous nos yeux s'étendent les nombreux paysages aux multiples couleurs. Les personnages aussi nous accompagnent. Ils ne nous quittent pas. Même le livre refermé. On garde un place dans notre coeur pour Frodon, pour Sam ou pour Aragon.

Beaucoup d'émotions. On rit. On pleure. On se passionne. On y est.

Les aventures sont riches en rebondissements, en magie, en retournement de situation. En rencontres aussi. J'aime la richesse des personnages. Leurs différences. Leurs combats. Leur courage ou leur lâcheté. Cette impression que chacun a sa place, son petit morceau de destin qui forme cette immense fresque épique.

En cela, l'adaptation au cinéma est très réussi. On y retrouve le souffle du roman et les décors inventés par Tolkien.

Alire, à relire, à voir et à revoir!

Résumé : Le Tiers Age touche à sa fin, et la Terre du Milieu à son crépuscule. La Compagnie de l'Anneau va donc tâcher de déjouer les projets infernaux de Sauron, force du mal d'autant plus difficile à combattre qu'elle est désincarnée. Qui, des cinq héros, mènera à bien la mission ? Gandalf, grand sage qui seul mesure la portée de la quête ? Aragorn, qui dissimule ses origines princières sous les traits d'un rôdeur taciturne ? Frodon et Sam, qui sont chargés de la phase finale de la mission ou Gollum, créature abjecte qui fut un temps dépositaire de l'anneau ? Mais quel est donc le pouvoir de cet anneau tant convoité ? Quelle est donc la signification de l'énigme qui figure en première page, en manière d'épigraphe ?

Tant de questions qui ne sont qu'une infime partie du mystère féerique qui, depuis 1954, ravit l'imagination, autorisée pour un temps à s'attarder dans un séjour magique aux forêts profondes et ancestrales, aux paysages argentés peuplés d'êtres aériens, de jeunes guerrières intrépides, de destriers sauvages ayant la fierté de leurs maîtres, de viles créatures dont la laideur physique reflète la méchanceté... Tous, nous avons rêvé de ce repos de l'âme, de même que nous avons craint, enfants, la menace sourde et inexplicable. Tolkien, lui, a su nommer cet univers, et en faire une épopée passionnante, quête initiatique où l'errance humaine est regardée avec une tolérance rassurante.

Mais quels sont ces petits êtres rigolos et surprenants, ces "hobbits" ? D'où viennent ces accents folkloriques, ce langage essentiel, cette mélancolie onirique qui teinte l'esprit d'un brouillard étrange une fois le volume refermé ?





Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 08:45
Je n'ai pas pu résister et j'ai dévoré le tome 3. J'avais adoré les deux premiers tomes et ce dernier volet ne m'a pas déçue. Je suis sous le charme, tant de l'écriture que de l'histoire.

Le tome 2 nous laissé en plein drame. On ne pouvait que trépigner d'impatience. Le syndrome jeveuxlasuitetoutdesuiteunelibrairievite a encore frappé. Heureusement qu'on m'avait prêté les trois tomes en même temps.

On retrouve tous les personnages avec toujours autant de plaisir. Beaucoup de secrets sont dévoilés ou expliqués. On est pris par le suspens et notre coeur rate parfois quelques battements surtout lors de la scène quasi finale.

J'ai aimé voir l'évolution des personnages (tout particulièrement de Jerry), leur manière de réagir face à l'adversité, mais surtout les liens qui les unissent. L'histoire est parfaitement menée jusqu'à la fin, les rebondissements ne sont pas improbables et la fin est absolument magnifique.

Il me semble que ce livre est une très belle histoire d'amour, mais surtout de rédemption et de pardon. Pardon des autres, mais surtout de soi. Peut-être pour l'ensemble des personnages. Les valeurs transmises sont très belles, très humaines. Magali Ségura sait nous faire vibrer, nous émouvoir, mais aussi nous amener à réfléchir sur la nature de l'homme et sur le pardon. Comment un homme ayant commis des crimes abominables peut-il espérer une rédemption? Est-ce seulement possible?

Un vrai coup de coeur pour ce roman de fantasy plein d'aventures et surtout d'humanité.

Tome 1 : les yeux de Leïlan
Tome 2 : Pour Eloïse

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 11:36
J'ai poursuivi ma lecture de cette trilogie. Je ne vous raconterez pas le contenu (pour éviter de déflorer le premier tome), mais je peux vous dire que j'ai adoré et que je vais me précipiter sur le tome 3.

L'histoire ayant été mise en palce dans le tome 1, on n'a aucun mal à entrer dans l'histoire. On retrouve tous les personnages avec plaisir et on en apprend plus sur eux. On découvre, par exemple, une nouvelle facette de Jerry qui le rend plus humain (même si c'est un avis très personnel).

Les aventures s'enchaînent, on retient son souffle. On ne s'ennuie pas une minute. On s'attache réellement aux personnages et on tremble qu'il leur arrive un malheur.

L'écriture est toujours fluide, agréable, avec juste ce qu'il faut de précision.

Un grand bravo aux éditions Bragelonne (la version poche est sortie chez leur label Milady) pour cette découverte. Cette maison d'édition ne me déçoit jamais. En plus, j'adore leurs couvertures.

Un vrai bon moment de lecture! Vivement que je lise le 3 !

Le billet sur le tome 1 est toujours consultable ici.


Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 09:31
Un roman mélant Fantasy et aventure, un peu à la manière de Princesse Bride de W.Goldmen.

J'ai beaucoup apprécié ce roman. On entre très vite dans l'histoire. Au début on a un peu de mal à comprendre les tenants et les aboutissants de l'histoire. On se pose beaucoup de questions, mais on obtient les réponses au fur et à mesure. Il suffit d'être patient. Bien entendu, le suspens est maintenu pour les tomes suivants. Car, à mon grand bonheur, c'est un trilogie.

L'histoire n'est pas très difficile à deviner et certains retournements de situations se laissent facilement prévoir. Cependant, on a parfois de grosses surprises.

Rien ne manque dans ce très bon roman d'aventure (un peu du genre de cape et d'épée). Le rythme est soutenu. Il se passe toujours quelque chose et on ne s'ennuie pas un instant. On découvre beaucoup de personnages, sans que cela gêne la compréhension. On s'attache rapidement aux personnages. J'ai particulièrement aimé Victoire, Eline et Erwann. Ils ont chacun un caractère très affirmé qui m'a enchantée.

J'ai vraiment hâte de lire la suite et je ne peux que le conseiller vivement, même à ceux qui n'aiment pas la Fantasy.

Résumé : Il est un royaume mystérieux que l'on nomme Leïlan, le pays des Illusions. Depuis qu'un drame affreux a frappé la famille royale, ses frontières sont fermées et son peuple est opprimé par l'infâme duc Korta. Une rencontre pourrait tout changer : celle d'un jeune messager, Axel, et d'une fascinante jeune fille aux yeux bleus. Mais un secret entouré de sorcellerie les sépare, et rend leur amour impossible. Pourtant, autour d'eux, l'espoir renaît : un justicier insaisissable met les hommes du duc en échec. Qui est ce héros dont l'identité cachée est jalousement défendue ? Quelle est cette étonnante compagnie qui partage ses exploits ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 19:43

Chroniqué de cette saga :

Lanfeust de Troy (8 tomes : série complète)

Lanfeust des Etoiles (7 premiers tomes)

Lanfeust des étoiles : tome 8

 Trolls de Troy (11 premiers tomes)

 

Voici la nouvelle série du créateur des Lanfeust et autres Trolls de Troy! Après le tome 8 de Lanfeust des Etoiles j'étais un peu dubitative. Vu que la lecture de ce genre de BD est rapide, je me suis quand même lancée. Et j'ai passé un moment sympathique. On retrouve les ingrédients ayant fait le succès de Lanfeust de Troy : des aventures, un ennemi récurrent, des créatures fantastiques et de l'humour sous toutes ses formes.

Au final, une histoire qui se suit bien, de nouveaux personnages qu'on aime bien (Page-Blanche) ou qu'on adore détester (Van Laack). Bref, une agréable surprise.

Pour les fans, on retrouve toujours ce même type de dessins (personnellement je ne suis pas vraiment fan), de belles couleurs qui font bien ressortir les éléments.

Si vous avez aimé Lanfeust de Troy, je pense que vous aimerez cette nouvelle série!

Résumé : Troy est un monde neuf, découvert depuis peu. Il appartient au puissant et transplanétaire Consortium des Fleurs. Cette compagnie se livre à une expérience de colonisation basée sur les pouvoirs parapsychologiques, et les colons débarqués sur Troy sont rarement là de leur plein gré. C'est le cas de Page Blanche et de son frère Zuynn, à la recherche de leurs parents dont ils ont été séparés. Mais Zuynn est enlevé par les Grades Fleuris du redoutable Van Laack. Il est contraint à travailler à l'édification d'une immense tour qui doit servir à relayer sur Troy la puissance du Magohamoth. Quatre mille ans avant l'histoire de Lanfeust, cette nouvelle fresque raconte le monde de Troy des origines...

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 16:25

Chroniqué de cette saga :

Lanfeust de Troy (8 tomes : série complète)

Lanfeust des Etoiles (7 premiers tomes)

Trolls de Troy (11 premiers tomes)

 

Le dernier tome de Lanfeust des Etoiles. Nous étions nombreux à l'attendre avec impatience et .... grosse déception. La série commençait pourtant très bien. On était pris dans l'histoire, on avait envie de connaître la suite. mais là, à part quelques moments d'humour très sympathiques, c'est assez ennuyeux. On va dire que ç se laisse lire. rien de plus.

Pour ceux et celles qui l'ont lu, qu'avez-vous pensé de la fin? Je trouve ça un peu facile. Un peu léger même. Cette série aurait mérité un bien meilleur dernier tome. Et la couverture n'est pas du tout en rapport.

Quelques trouvailles agréables cependant, comme la place centrale que prend un des personnages très très secondaire ou quelques jeux de mots amusants.

Malgré tout, on reste sur sa faim (et fin). Il faut dire que longtemps après avoir lu le tome 7, on ne se rappelle plus bien et on a du mal à entrer dans l'histoire.

Rappel de l'histoire de la série : Troy est une planète où chacun possède un pouvoir magique différent. Lanfeust, doté de tous les pouvoirs, court les chemine en quête d'aventures. Mais il est recherché par des visiteurs venue d'outre espace. Il apprend qu'il est, avec le terrible pirate Thanos, le résultat d'une expérience sur les pouvoirs Psy, menée depuis des millénaires par les princes Marchands de la planète Meirrion.
Ceux ci ont envoyé un de leurs agents, la séduisante et énergique Glace, pour récupérer leurs résultats. Mais la confédération d'Abraxar fait tout pour contrecarre les projets de Meirrion. C'est accompagné du troll Hébus et de la belle Cixi que Lanfeust quitte Troy pour découvrir que, loin dans les étoiles, il pourrait être au centre des principaux combats de l'univers...

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 17:46

Chroniqué de cet auteur :

La quête d'Ewilan (3 tomes)

 Les mondes d'Ewilan (3 tomes)

 

Voici la dernière trilogie (pour l'instant...du moins je l'espère) se passant en Gwendalavir. Elle complète les deux précédentes en se centrant sur le personnage d'Ellana (mon personnage préféré).

Les 2 premiers tomes racontent l'enfance, l'adolescence et l'apprentissage en tant que marchombres d' Ellana. Le tome deux s'arrête au moment où Ellana rencontre le groupe d'Ewilan. Le troisième tome se passe après le tome 3 de la deuxième trilogie (Les mondes d'Ewilan) et conclu l'ensemble des aventures.



C'est la trilogie que je préfère. tout d'abord j'adore le personnage d'Ellana, forte et indépendante, qui se trace son propre chemin. J'aime énormément son sens de l'humour.  Tout son apprentissage est vraiment magnifique. Il y a des moments très forts (j'ai beaucoup pleuré) et on s'attache énormément à tous les personnages (qu'on est heurux de retrouver) à tel point que je parlais toute seule pour les encourager (non, n'appelez pas un médecin, ça va aller).


J'aime aussi la philosophie entourant la voie marchombre. C'est vraiment intéressant et plein de sagesse. De poésie aussi. La poésie marchombre (qui ressemble un peu aux haïkus) est vraiment magnifique. Pierre Bottero construit toute une pensée marchombre. Je trouve cela splendide.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/514msVxLXKL._SL500_AA300_.jpg
Enfin, l'histoire nous en dit plus sur l'un des personnages des deux premières trilogies. C'est vraiment passionnant de suivre Ellana dans son apprentissage, de découvrir d'autres recoins du Gwendalavir et de rencontrer de nouveaux personnages (Sayanel et Jilano) qui vont peu à peu prendre toute leur ampleur. Le dernier tome conclu magnifiquement la saga, tout en laissant encore de nombreux chemins à explorer.

Sachant que j'ai utilisé 3 fois le mot "magnifique", je crois que je n'ai rien à ajouter...ne vous privez pas de ce délicieux moment de lecture.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Fantasy
commenter cet article