Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 11:31

http://ecx.images-amazon.com/images/I/517tdHTnyTL._SL500_AA300_.jpg 

Billet pour les tomes 1 à 5

Tome 6 : Le sacrifice de l'épouvanteur

 

J'aime décidément énormément cette saga. Souvent, quand les séries sont longues, elles se répètent et on s'ennuie un peu. Mais ici, la tension monte. Les évènements importants se multiplient. On ne s'ennuie pas une seconde.

 

Dans ce tome nous retrouvons un des personnages principaux du premier tome. On en apprend plus sur Alice et sur sa mère. Le lien entre Tom et Alice se ressert. On découvre de nouvelles créatures. On tourne les pages san pouvoir s'arrêter.

 

Mais surtout Joseph Delaney écrit vraiment bien. Il sait nous rendre ses personnages très attachants. Nous faire ressentir beaucoup d'émotions. C'est un vrai plaisir que de le lire. On est plongé dans l'histoire et on n'a vraiment pas envie d'en ressortir. On ressent la même chose que les personnages et on a souvent les larmes aux yeux.

 

Un tome aussi réussi que les précédents. Vivement la suite!

 

 

Résumé : " Je rêvais de Lime l'Osseuse... Elle trônait dans une grande salle. Le Malin se tenait à côté d'elle, une main posée sur son épaule. Des prisonniers hurlant de terreur attendaient d'être décapités, et le sol était rouge de sang. " La guerre. qui faisait rage au sud du Comté, a maintenant gagné l'ensemble du pays. A leur retour de Grèce. Tom Ward et John Gregory découvrent que les soldats ont mis le feu à la maison de Chipenden, réduisant en cendres la précieuse bibliothèque. De plus, pendant leur absence, les sorcières de Pendle ont libéré Lizzi l'Osseuse, que l'Epouvanteur avait enfermée dans une fosse. Rester dans le Comté s'avère trop dangereux. En compagnie de la jeune Alice, et des trois chiens, Griffe, Sang et Os, Tom et son maître s'embarquent pour l'île de Mona, gouvernée par le cruel lord Barrule. Seulement, ils n'y sont pas les bienvenus...

Partager cet article

Repost0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 09:40

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51On93BNNVL._SL500_AA300_.jpg 

J'ai eu un coup de coeur pour ce roman. Certes l'histoire n'est pas d'une originalité impressionnante mais elle est bien écrite et bien menée.

 

On s'attache immédiatement à Lucy. On découvre ses souvenirs. Ses angoisses. Ses désirs. On la suit pas à pas dans cette aventure et surtout dans ses cauchemars. Car Lucy a le don de prémonition et rêve qu'il va arriver quelque chose de grave à quelqu'un de proche. Même si on sait rapidement qui est concerné, beaucoup de points restent dans l'ombre. Il y a un vrai suspens.

 

Peu à peu on glisse du roman fantastique au roman policier. Qui est l'assassin potentiel. Quelques fausses pistes, un coupable intriguant. Tout y est pour faire une bonne intrigue que l'on suit avec plaisir.

 

J'ai beaucoup aimé l'univers de ce roman. On y découvre un peu la Wicca et les sorts qui vont avec. C'est intéressant. On en envie d'en savoir plus. L'héroïne sait nous guider dans ce monde sans en faire trop et sans essayer de convaincre. Cela s'intègre tout naturellement à l'histoire.

 

L'atmosphère est aussi très bien rendue. On a quelques coups de stress. On se laisse aller à des "Oh! mais c'est pas vrai!". On est vraiment pris dans cette ambiance.

 

Un premier tome réussi et qui donne envie de lire la suite.

 

Résumé : Ce n'est pas la plus belle fille du lycée. Ni la plus populaire. Pourtant, elle est unique : elle a le don de prémonition. Ca commence avec des rêves. Il y a des lys blancs, la fleur des ténèbres. Quelqu'un la traque dans les bois. Elle ignore qui et ne sait pas comment lui échapper. Puis c'est le matin. La vie de Lucy reprend son cours normal. Et ça recommence. Toutes les nuits. Mais ce n'est que le début. Car elle sait que bientôt, très bientôt ses cauchemars vont devenir réels.

Partager cet article

Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 10:04

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51YY415A9DL._SL500_AA300_.jpg 

Gros coup de coeur pour ce manga! J'ai adoré et je n'ai pas vu le temps passer.

 

L'histoire est originale : un jeune homme qui suite à une maladresse se retrouve doté d'une arme hébergée dans son bras. Il va alors devoir lutter contre de nombreux démons. On découvre ainsi des créatures du folklore japonais. Il y a beaucoup d'action mais aussi de belles relations entre les personnages. On s'attache immédiatement à eux et on a envie de savoir ce qui va leur arriver.Les deux aventures de ce tome ne se ressemblent pas du tout et montrent différentes facettes des personnages. Vraiment palpitant.

 

Mais l'intérêt principal de ce manga vient des dessins. Ils sont tout simplement superbes. Précis, soignés, avec beaucoup de détails. Le trait est splendide. Plein de vie. On s'y croirait. Les démons sont particulièrement réussis : le chat m'a époustouflée! Je me suis régalée. On apprécie chaque scène, chaque séquence. Une merveille.

 

 

Bien sûr je compte continuer cette série et je vous invite vivement à la découvrir!

 

Résumé : Après avoir malencontreusement détruit un petit autel dans l'enceinte du sanctuaire Rokujô, Suruga Yôsuke découvre avec stupeur qu'il héberge à présent d'un son bras gauche une arme mystique : "l'arc du phénix rouge". Il devra en faire usage pour s'opposer à un mystérieux chat cannibale, capable de passer à travers les murs, qui menace de dévorer Yomogi. Quelle sera l'issue de ce terrifiant combat ? ! Yôsuke est perturbé par les paroles mystérieuses du phénix rouge qui lui est apparu en rêve. Il ne tarde pas à faire la connaissance d'un autre possesseur d'une arme mystique : Ezo Ryûichi, professeur d'histoire qui détient "la lance du dragon bleu". Yôsuke est secoué en apprenant qu'il ne lui reste plus qu'un an à vivre, mais il n'a pas le temps de s'apitoyer sur son sort, car il doit faire face à une invasion de "kagerô" qui déferle sur la ville !

Partager cet article

Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 19:18

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41B207AEA7L._SL500_AA300_.jpg 

J'avais envie de lire un classique et ce roman me tentait depuis un moment. Une très agréable découverte qui m'a donné envie de découvrir le recueil dont elle est issue.

 

On retrouve immédiatement l'ambiance gothique de ce genre de nouvelles. On retrouve un peu la voix de Théophile Gauthier ou de Barbey d'Aurevilly. Quel bonheur! Le style est magnifique. Soigné. Patiné par le temps. On n'écrit plus comme ça. On a un peu l'impression d'être blotti dans une jolie alcôve. Ou dans une veillée. Alexandre Dumas sait créer une atmosphère propice à l'écoute et à la confidence.

 

L'histoire est bien menée. On s'attache à Grégoriska et à Hedwige. On est intrigué par Kostaki. Mais c'est finalement le personnage de la mère que j'ai préféré. Digne. Forte. On aimerait en savoir plus sur elle. Connaître son histoire. Un vrai potentiel d'héroïne romanesque.

 

L'ensemble est bien rythmé. Ni trop long. Ni trop court. On passe un très agréable moment. On imagine les décors fantastiques. On frissonne un peu. Il y a même un petit côté très dépaysant.

 

Une belle découverte. Juste un petit conseil pour ceux et celles qui ne l'ont pas lu, méfiez-vous de la quatrième de couverture qui en dit trop...

 

Résumé : Au cœur des Carpathes dans le sombre château de Brankovan, les princes Grégoriska et Kostaki s'affrontent pour conquérir la belle Hedwige.

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 13:12

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51JxVm5s1QL._SL500_AA300_.jpgTome 1 : Les jours perdus

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict et Michel Lafon.

 

Peut-être que je débarque un peu, mais je ne connaissais pas du tout ce personnage créé en 1991 par Rob Reger pour illustrer des articles commerciaux et qui est finalement devenu un personnage de comics puis de roman. Mais j'ai tout de suite aimé le style de dessins. Vraiment réussi. Un vrai trait. Original. Reconnaissable entre tous. Un petit côté Burton. Et bien évidemment, un vrai référence aux gothiques. Le code couleur avec beaucoup de noir et quelques touches de rouges est superbe! L'ensemble de ce roman est émaillé de nombreux croquis, illustrations, qui augmentent le plaisir de lecture.

 

Les personnages aussi sont très chouettes. Complètement décalés. Un rien dérangés. J'ai adoré! On s'amuse énormément à les suivre. Les nombreuses listes faites par Emily sont particulièrement réussies! On a l'impression de se trouver dans un mélange entre un roman noir et Alice au pays des merveilles. Cela m'a aussibeaucoup fait penser au Professeur Layton et l'étrange village. Car Blackrock n'est vraiment pas un village comme les autres et cache de très nombreux secrets qu'on prend plaisir à découvrir.

 

La construction sous forme de journal, avec de vrais-faux indices est aussi une belle trouvaille qui fait de ce roman un très bel objet.

 

Un seul petit bémol : j'ai trouvé que l'histoire avait quelques longueurs. On aimerait parfois que ça aille un peu plus vite! et que ça se répète un peu moins, même si c'est pour les besoins de l'histoire.

 

Malgré ce petit point noir, je suivrai avec un très grand plaisir la suite des aventures d'Emily et je découvrirai avec plaisir le reste de son univers.

 

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour cette agréable découverte!

 

Résumé : Emily est frappée d'une vilaine amnésie et ne se rappelle même plus son prénom. Chassée par les policiers de la décharge de Blackrock, elle trouve refuge dans le café El Donjon tenu par Raven, une fille du zinc on ne peut plus bizarre... Là-bas, elle fait la connaissance de joueurs de Calamity poker (qui peut comprendre les règles de ce jeu ?), de passage en ville, qui semblent lui cacher des choses. Le monde se serait-il détraqué à son réveil ? Dans ce journal, elle rassemble tous les indices qui pourraient la mener à sa véritable identité. Pour l'instant, la seule chose qu'elle sait c'est qu'elle aime le noir et les chats.

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 10:59

http://ecx.images-amazon.com/images/I/512vBVmEpLL._SL500_AA300_.jpg 

Voilà un livre surprenant au souffle épique impressionnant.

 

On suit Gwen, une jeune garçon, dans ses aventures dans un pays étrange. Est-ce le pays à la frontière du royaume des morts? Un autre pays que la France à une autre époque? Ou une terre sortie de son imagination? Nous n'aurons pas vraiment la réponse. Mais finalement, ce n'est pas l'important. L'important, c'est le rythme de cette histoire, digne des meilleurs romans d'aventure. On ne s'ennuie pas une minute, même dans les passages où il y a peu d'action, tant on prend de plaisir avec tous ces personnages.

 

Gwen, notre héros, tout d'abord. Courageux. Il essaye toujours de faire de son mieux malgré tout ce qu'il lui est arrivé. Les liens qu'ils tissent avec les uns et les autres sont vraiment touchants, surprenants, intéressants. Il y a aussi Jorn, l'insaisissable. Difficile à cerner. Difficile à détester. Mais surtout, il y a le vieux Braz, le mentor de Gwen. J'ai vraiment adoré ce personnage un peu bourru mais avec un coeur immense et qui aime Gwen comme un fils.

 

L'atmosphère est tout aussi remarquable. On a l'impression d'y être. De ressentir l'oppression du personnage, de voir les paysages qu'il traverse. De découvrir avec lui ce pays.

 

Une magnifique fresque épique à découvrir juste pour le plaisir!

 

Résumé : Bretagne, 1914. La guerre menace. Une nuit, la charrette de la mort s'arrête devant la maison de Gwen le Tousseux, le jeune orphelin. C'est lui que vient chercher l'Ankou, pour l'emmener au pays dont on ne revient jamais... Quand Gwen se réveille, il est passé de l'autre côté, dans un monde comme surgi du passé. Dans ce pays étrange, effrayant mais fascinant, dominé par la douane volante, il va vivre des aventures extraordinaires. Gwen l'Egaré parviendra-t-il à retrouver sa terre natale ou son destin sera-t-il à jamais lié à Jorn, le redoutable officier de la douane volante? Une fresque magnifique, entre roman fantastique et récit initiatique, dans laquelle François Place révèle toute la dimension de son talent d'écrivain. Avec Gwen le Tousseux, laissez-vous emporter au-delà des frontières du réel et du temps.

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 09:55

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41DT9T8Z7DL._SL500_AA300_.jpgOffert dans le cadre du Swap anniversaire. Merci Hélène!

 

Je ne connaissais pas cet auteur et j'ai pris plaisir à le découvrir. C'est surtout l'ambiance que j'ai apprécié. Un peu feutrée. Finalement assez sensuelle malgré le côté très clinique de l'endroit.

 

L'histoire mêle le fantastique et la chronique douce-amère d'une vie. Jusqu'au bout on se demandera qui sont ces gens. Quelle a été leur vie? Comment ils en sont arrivés là. On ne s'attache pas à eux mais on les suit. Comme fasciné. On se demande où tout cela va les mener.

 

C'est une écriture très visuelle que nous offre Yoko Ogawa. On a l'impression de longer les couloirs de cet institut. De sentir la froideur des carreaux. De baigner dans cette lumière un peu étrange.

 

Je n'ai pas vraiment apprécié l'histoire mais j'ai été totalement séduite par cette plume légère et fine.

 

Merci Hélène pour cette découverte!

 

Résumé : A la suite d'un léger accident de travail, la narratrice de ce récit a quitté son usine et trouvé un emploi d'assistante et réceptionniste auprès de M. Deshimaru, directeur d'un laboratoire de spécimen. Dans ce lieu étrange, ancien foyer de jeunes filles pratiquement désert, elle reçoit la clientèle avant que M. Deshimaru, en véritable maître de taxidermie, recueille, analyse et enferme à jamais les blessures et les souvenirs de ceux qui désirent échapper à leur mémoire. Sans vraiment comprendre ce qui se joue sous ses yeux, la jeune fille tombe peu à peu sous la coupe de cet homme... Avec ce récit - assurément l'un de ses plus fascinants -, Yôko Ogawa pénètre davantage encore dans le territoire de l'envoûtement et de l'étrange, et révèle, au coeur du suspense, l'empreinte d'une douleur qui va jusqu'au fétichisme.

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 09:35

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41M01T8THZL._SL500_AA300_.jpgQue dire, à part passez votre chemin... Même si vous aimez cet auteur. La nouvelle titre est assez intéressante. Même amusante. Ce couple âgé qui essaye par tous les moyens de pourfendre son conjoint est originale. On s'amuse même. Mais les autres nouvelles sont d'un ennui sans nom. Après quelques semaines à peine, j'ai du mal à m'en souvenir. L'écriture n'a rien de remarquable. C'est assez plat et les chutes sont vraiment sans intérêt. Pourtant les idées sont bonnes. Originales. Mais la manière de mener l'histoire à son terme est vraiment ... soporifique.

 

A éviter donc.

 

Résumé : Un couple de vieillards dont la seule préoccupation est de se débarrasser définitivement l'un de l'autre, un curieux psychanalyste tout droit sorti du fond des mers, un détective qui enquête sur l'étrange disparition de trois enfants en se prenant pour Sherlock Holmes, une pickpocket incroyablement douée, une bibliothécaire capable de faire vivre les personnages des livres, tels sont les héros de ces aventures qui mêlent humour et merveilleux. Loin de Fahrenheit 451 et de Chroniques martiennes, Ray Bradbury nous entraîne dans un univers en apparence familier et pourtant surprenant.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 11:02

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41QPH74FR7L._SL500_AA300_.jpgQuelle déception que ce recueil de nouvelles. Un ennui mortel m'a envahi. Pourtant l'idée de Monsieur Maléfique m'avait attirée. Un homme qui achète les rêves. Pourquoi pas? Mais le style est poussif. Lent. Désagréable. Et la fin de la nouvelle est ... sans intérêt! Quant aux autres nouvelles, je m'en rappelle déjà à peine et j'ai fini de les lire en sautant des pages, ce que je ne fais jamais.

 

Moi qui avait envie de découvrir ce célèbre auteur américain... Je ne suis pas sûre de faire un nouvel essai.

 

Résumé : Jusqu'à dix dollars pour les meilleurs ! C'est ce que M. Revercomb est prêt à vous donner pour que vous lui racontiez vos rêves soigneusement notés et mis en fiches par sa secrétaire... La jeune Sylvia saisit l'opportunité et quitte son métier de sténo. Mais pourquoi surnomme-t-on Revercomb, M. Maléfique ? N'y a-t-il pas un prix à payer lorsque l'on vend ses rêves ? Quelques récits au charme mystérieux et envoûtant par l'auteur de Petit déjeuner chez Tiffany.

 

objectif-pal.jpgDans ma PAL depuis 5 ans...

Partager cet article

Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 13:31

FINAL.png

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51E07KR9W0L._SL500_AA300_.jpg

Cette auteur est l'un des préféré de mon père. J'ai eu du mal avec certains de ces livres, comme le recueil Les autres dieux chez Librio, mais j'ai adoré ce livre.

 

Lovecraft installe immédiatement une ambiance angoissante et mystérieuse. Son écriture est certes très classiques. Mais elle est magistrale. On entre immédiatement dans son univers. Impossible de refermer la porte. On découvre peu à peu les tenants et les aboutissants de cette étrange affaire. Nous aussi, nous menons l'enquête. Même si on se doute de l'explication. Le plaisir de la lecture est bien là!

 

Mais ce qui marque le plus, c'est l'intelligence de cette écriture. Une écriture envoûtante. Presque vivante. Comme si elle possédait une force propre. Elle dépasse le cadre du roman pour s'inscrire dans l'univers si particulier de Lovecraft. La force vitale de cette écriture est vraiment remarquable. Même si le style reste très classique. Froid. On est toujours à distance. Pourtant on se régale.

 

Ce livre m'a un peu fait penser à l'Etrange cas du Docteur Jeckyl et de Mister Hyde. Peut-être un peu la même ambiance. Et surtout le thème de la double personnalité. J'ai aussi adoré retrouvé l'ambiance de Necronomicon, un jeu PC basé sur l'oeuvre de Lovecraft! Que de frissons dans la maison abandonnée!

 

Une chose est sûre, je n'en ai pas fini avec cet auteur!

 

Résumé : Charles Dexter Ward, jeune étudiant féru d'archéologie, d'histoire et de généalogie, découvre un jour que Joseph Curwen, jugé pour sorcellerie à Salem, est un de ses ancêtres. Curieux de nature, il part à la recherche de son histoire. Dès le début de son enquête, Charles acquiert de prodigieuses connaissances historiques, compensées par une étrange amnésie du temps présent. Il développe en outre un inquiétant mimétisme avec son aïeul. Devant ces répercussions inattendues, le docteur Willett, médecin et ami de la famille Ward, part à son tour en quête.

Partager cet article

Repost0