Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 18:37

Je voulais lire ce roman depuis longtemps. J'ai été surprise, mais pas déçue.

 

Surprise, car la manière d'écrire et de raconter est assez particulière. A la narration se mêle des listes, des citations. Et surtout, la narration mélange l'histoire de Michel-Ange à Constantinople et la voix d'un personnage inconnu, dont on ne comprendra l'identité que plus tard.

 

L'ensemble est bien documenté et vraiment très intéressant. On apprend beaucoup de chose sur cet artiste, mais aussi sur le monde dans lequel il vivait et aussi sur Constantinople.

 

Les liens entre les personnages sont aussi très intéressants. Peu à peu les choses se mettent en place, comme dans une tragédie antique. La fin semble inéluctable. Elle l'est. Mais elle est aussi  de toute beauté et met en lumière la puissance de l'amour.

 

C'est un roman très différent de ce qu'on lit habituellement : original, érudit et très efficace, tout en restant poétique.

 

Résumé : En débarquant à Constantinople le 13 mai 1506, Michel-Ange sait qu’il brave la puissance et la colère de Jules II, pape guerrier et mauvais payeur, dont il a laissé en chantier l’édification du tombeau, à Rome. Mais comment ne pas répondre à l’invitation du sultan Bajazet qui lui propose, après avoir refusé les plans de Léonard de Vinci, de concevoir un pont sur la Corne d’Or ? Ainsi commence ce roman, tout en frôlements historiques, qui s’empare d’un fait exact pour déployer les mystères de ce voyage. Troublant comme la rencontre de l’homme de la Renaissance avec les beautés du monde ottoman, précis et ciselé comme une pièce d’orfèvrerie, ce portrait de l’artiste au travail est aussi une fascinante réflexion sur l’acte de créer et sur le symbole d’un geste inachevé vers l’autre rive de la civilisation. Car à travers la chronique de ces quelques semaines oubliées de l’Histoire, Mathias Enard esquisse une géographie politique dont les hésitations sont toujours aussi sensibles cinq siècles plus tard.

Partager cet article

Repost 0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 18:37

Tome 1 : Du sang sur la voie Appia

 

Je me suis régalée avec ce premier tome d'une série policière qui se passe dans la Rome antique.

 

Ce roman est bien écrit et nous permet de nous plonger dans l'Urbs, comme si on y était. Nous faisons rapidement la connaissance de nos quatre jeunes héros et nous les suivons dans les méandres d'une enquête, qui, s'en être particulièrement originale, est bien menée et efficace. On s'attache facilement aux personnages. J'ai une petite préférence pour Lupus mais les autres sont aussi intéressants.

 

On apprend (ou on se rappelle) beaucoup de choses sur cette période et on sent que l'auteur s'est bien documentée.

 

Un vrai bon moment de lecture. J'ai hâte de découvrir la suite des aventures de la bande des quatre!

 

Résumé : Rome, 79 après J.-C. Ils sont quatre : Flavia, fille d'un riche armateur romain, Jonathan, un jeune chrétien, Nubia, l'esclave africaine, et Lupus, le jeune mendiant muet. Quatre amis plongés au coeur de la Rome antique.

Partager cet article

Repost 0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 16:53

Tome 1 : Premier bal à Versailles

Tome 2 : Un traître à Versailles

Tome 3 : Le secret de la lavandière

Tome 4 : Une mystérieuse reine de Pologne

Tome 5 : La malédiction du diamant bleu

 

Chroniqué du même auteur :

Les Colombes du roi Soleil (tomes 1 à 8)

Les Colombes du roi Soleil : tome 9

 

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé Marie-Anne et son frère. Une fois encore, ils nous entraîne dans des complots menaçant la sécurité du roi et du royaume. Dans le tome 4, ils doivent faire face à un problème diplomatique entre la France et la Pologne. Dans le tome5, c'est au tour d'une mystérieuse pierre précieuse volée en Inde de mettre en péril la vie du roi.

 

Dans les deux tomes, l'intrigue est bien menée. On apprend de nombreuses choses sur l'époque et sur la cour royale. On suit avec plaisir notre courageuse héroïne.Même si on sait que Marie-Anne va s'en sortir, on se demande toujours comment. Ces romans sont bien construits et très agréables à lire. Cela se suit facilement, même pour un public jeune. Et on s'attache vraiment à tous ces personnages. On a l'impression de les connaître pour de vrai.

 

Et c'est toujours aussi bien écrit! Que du bonheur! Décidément j'adore cet auteur!On sent le plaisir qu'elle prend à écrire.

 

Vivement la suite!

 

Résumé du tome 4 : Louis XIV, parti à la guerre, confie à son épouse la gestion du royaume. Mme de Montespan s'est retirée dans son château de Clagny. Tout est donc pour le mieux à Saint-Germain. Mais la reine de Pologne annonce son arrivée et la bonne humeur de la reine de France disparaît. Pourquoi cette reine étrangère n'est-elle pas la bienvenue à la cour ? Marie-Anne est bien décidée à découvrir tous ses secrets...

 

Résumé du tome 5 : Jean-Baptiste Tavernier, grand voyageur, est de retour des Indes avec de nombreuses pierres précieuses dont un diamant bleu d'une exceptionnelle grosseur. Il compte bien le vendre un très bon prix à Louis XIV. Mais Marie-Anne apprend que ce diamant est frappé par une malédiction. Parviendra-t-elle à empêcher son père de l'acquérir ?

Partager cet article

Repost 0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:37

http://ecx.images-amazon.com/images/I/61noK8---PL._SL500_AA300_.jpg2ème tome de la série Le Destin d'Honorine

 

Ce beau roman est la suite du Destin d'Honorine. Mais il peut se lire de manière séparée. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait. On s'y retrouve facilement et ce deuxième tome donne très envie de lire le tome 1.

 

J'ai pris beaucoup de plaisir à faire la connaissance d'Alice. C'est un beau portrait de femme : forte, sûre d'elle, elle ne recule devant rien. Mais j'ai surtout aimé Honorine. J'ai aimé son courage. Sa vie n'a pas été facile mais elle n'a jamais cessé de se battre. J'ai beaucoup apprécié sa façon de faire confiance à sa fille et de la pousser à donner le meilleur d'elle-même.

 

On prend beaucoup de plaisir à découvrir le monde de la dentelle. J'ai découvert plein de choses sur la dentelle de luxe et sur la manière dont se faisait les ventes à l'époque dans ce domaine. Le côté historique est très agréable et bien rendu, ce qui rend le livre plus vivant.

 

Il y a pas mal de rebondissements même si certains sont prévisibles. On se régale à voir Alice se moquer de certains personnages très peu sympathiques. J'ai adoré ses nombreux stratagèmes. L'histoire d'amour ajoute une petite note romantique.

 

La construction qui alterne les deux personnages est très efficace. On ne s'ennuie pas et on a hâte de savoir la suite.

 

Seul bémol, certaines formules répétitives comme de rappeler sans cesse qu'Alice a les yeux bleus, ce qui est un peu symptomatique de ce genre de roman. C'est dommage, car, mis à part ça, l'écriture est agréable.

 

Un roman réussi dans le monde de la dentelle. Un grand merci aux éditions Presse de la cité  et à Laura, ainsi qu'à Hubert de Maximy pour sa gentille dédicace.

 

Résumé : Choyée par son père mais élevée à la dure par Honorine, sa mère, qui n'a pas oublié son enfance misérable, Alice Chalencon apprend tout de la dentelle de luxe car son destin est écrit : reprendre la fabrique. Cela se produira brutalement à l'aube de ses vingt ans. Séduisante, cynique, à l'aise dans la grande bourgeoisie comme au contact des dentellières, elle gère l'entreprise avec ruse, se jouant des affairistes locaux comme des courtisans cupides de Napoléon III.  

 

Partager cet article

Repost 0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 15:34

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51R3qW52rXL._SL500_AA300_.jpg 

Tome 1 : Premier bal à Versailles

Tome 2 : Un traître à Versailles

Tome 3 : Le secret de la lavandière

 

Chroniqué du même auteur :

Les Colombes du roi Soleil (tomes 1 à 8)

Les Colombes du roi Soleil : tome 9

 

Ce n'est un secret pour personne, je suis fan de cet auteur! C'est toujours avec un immense plaisir que je retrouve ses personnages et son style si agréable!

 

Ici, nous retrouvons Marie-Anne dans une nouvelle aventure. Elle va devoir aider la nièce de sa gouvernante. On découvre ainsi un autre pan de notre histoire de France : la révolte des Bretons sous Louis XIV qui fut violemment réprimée.

 

J'adore Marie-Anne! De livre en livre on s'attache de plus en plus à elle. On découvre de nouveaux aspects de son personnalité. J'aime aussi beaucoup sa raltion avec son père, même si elle le voit peu. L'auteur à l'intelligence dans ce volume de la mettre en parallèle avec une jeune fille élevée à la campagne, dans le milieu paysan, ce qui permet d'avoir une autre vision du monde de Marie-Anne. Elle apparaît moins parfaite mais plus humaine. On sent toute la différence entre ces deux existences!

 

J'ai aussi adoré l'ambiance. On découvre le château de Saint Germain (ce qui donne envie de le visiter) et ses jardins. On s'immerge dans la vie de cour. Un régal! Avec un style vraiment très agréable à lire!

 

Que du bonheur! J'ai hâte de lire la suite!

 

Résumé : C'est l'hiver. Le Roi et sa cour s'installent à Saint-Germain. Marie-Anne y rencontre Rosine, une jeune Bretonne dont le frère est emprisonné pour avoir participé à la révolte des Bonnets rouges. Toujours aussi sensible et généreuse, Marie-Anne s'émeut de son sort et décide de tout mettre en oeuvre pour sauver le beau jeune homme. Mais ne risque-t-elle pas de fâcher le Roi ? Pour Marie-Anne, la liberté vaut bien tous les sacrifices...

Partager cet article

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:55

http://www.bdselection.com/imagesbd/a/auschwitz/auschwitz_c.jpg

Quelle étrange bande-dessinée que celle-ci! Elle aborde un sujet difficile. Dur. Souvent traité. On s'attend à être horrifié. A être touché. On est surtout mal à l'aise.

 

Tout va trop vite. On a pas le temps de s'attacher aux personnages. Pas de temps d'entrer dans leur histoire. Il y a une barrière entre eux et nous. Une barrière qui empêche l'émotion. On ne fait que voir ce qu'on savoit déjà. Ce que d'autres on déjà dit. Même si le média est différent.

 

Je comprends que l'auteur ait voulu remplir un devoir de mémoire. Mais je n'adhère pas à son projet. Je n'aime pas du tout ses dessins (ce qui avait déjà été le cas dans Dracula). Ce sont eux qui m'ont mise mal à l'aise... beaucoup plus que le sujet.

 

Vu le thème abordé et le travail de l'auteur, j'aurais aimé apprécié cette bande-dessinée. Je suis restée hors de cette histoire et je le regrette. En ce qui me concerne Primo Levi est cent fois supérieur. Plus honnête et surtout beaucoup plus humain. Tout au long de Si c'est un homme, j'ai marché dans ses pas. Pas dans ceux de Pascal Croci.

 

 

Résumé : Ex-Yougoslavie… Kazik et sa femme se souviennent… Mars 1944, ils découvrent que la barbarie revêt forme humaine : celle du bourreau nazi. Pour ne jamais oublier le million de morts des camps
d’Auschwitz-Birkenau, Pascal Croci a réalisé, à partir de témoignages des survivants, un documentfiction entièrement situé dans le camp de la mort. Le souci d’authenticité du récit, salué par la communauté juive à sa sortie, en fait un ouvrage indispensable à la survie de la mémoire collective.

Partager cet article

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 09:49

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41MCNCfARgL._SL500_AA300_.jpg 

Lu dans le cadre de l'opération Masse Critique.

 

C'est d'abord l'histoire de cette jeune fille qui m'a intriguée. Morte très jeune, elle avait quand même eu le temps d'écrire un journal pendant 2 ans, journal qui a su séduire Joseph Kessel (tout de même!) mais aussi (plus récemment) les éditions des Syrtes. En outre, j'ai une grande fan de littérature russe dans la famille. Et surtout c'était un mini-challenge pour moi de lire un essai/document car je n'en lis jamais.

 

Je n'ai pas été déçue. Je suis immédiatement entrée dans ce journal. L'érudition et la finesse de Nelly m'ont scotchée. A 14 ans, elle pourrait en remontrer à bien des philosophes. Et à bien des pédagogues! Elle est toujours très claire. N'est jamais pédante. On comprend sans peine ce qu'elle veut dire, même si c'est parfois très poussé. Comme avec Kundera, on a l'impression de gagner en QI et d'être très intelligent, ce qui, pour moi, est vraiment le signe d'une grande pédagogie.

 

Les thèmes abordés sont vraiment intéressants : l'opposition entre la grande Histoire et l'histoire personnel, la révolution russe, le théâtre russe. Grâce à Nelly, tout cela devient passionnant. On a envie d'en apprendre plus et de réfléchir à tout cela.

 

J'ai aussi adoré suivre l'évolution de Nelly. Ses idées changent. Elle découvre le monde et les gens. Elle grandit, tout simplement, et c'est magnifique! On s'attache vraiment à elle. On aurait aimé la suivre plus longtemps. C'est bouleversant de voir tous les rêves qu'elle avait et qu'elle n'a pas pu réaliser. Plusieurs fois elle parle de l'abîme de manière réellement prophétique.

 

Grâce à Nelly, j'ai envie de lire d'autres documents. Je me suis régalée et je n'oublierai pas de si tôt cette jeune fille.

 

Un grand merci aux éditions des Syrtes et bien sûr à Babelio!

 

Résumé : 25 juillet 1920, Nelly Ptachkina tombait dans la cascade du Dard, au pied du Mont-Blanc. Elle avait dix-sept ans et laissait un journal, édité ensuite par sa mère, dans les années 1920. Joseph Kessel en publia des extraits dans ses Souvenirs d'un commissaire rouge. Le Journal (1918-1920) recouvre la chronologie de la guerre civile depuis son déclenchement jusqu'aux débuts des conflits russo-polonais, lesquels entraîneront la guerre soviéto-polonaise. Mue essentiellement par la nécessité d'une introspection liée à la construction de sa personne, Nelly utilise ses notes pour rédiger de véritables "rapports" sur son état intérieur face à ces complexes bouleversements historiques. Elle ignore alors, mais plus pour très longtemps, que vivre et s'observer, pour elle, sera synonyme de se penser comme témoin historique. D'une maturité peu commune et d'une indépendance d'esprit absolue, Nelly, dont la personnalité est peu à peu façonnée par la présence constante de la mort et la perspective de la destruction du monde familier, reste cependant attachée à une Russie dont elle n'a pas encore compris ni accepté la disparition. Mais, face aux pogroms qui déchirent l'Ukraine et à l'explosion de la violence, l'émigration devient salut, même si c'est le coeur lourd qu'elle se sépare des paysages familiers. Images vues comme à travers le trou de la serrure, de façon parcellaire, fragmentée, floue: c'est ainsi que la révolution et la guerre civile apparaissent à un individu isolé, aux familles jetées dans la tourmente et, à plus forte raison, à une adolescente pensant son devenir dans un monde déstructuré. Mais l'acte de l'écriture implique une volonté magistrale : c'est de cette volonté que Nelly sera porteuse, érigeant la vie privée en acte de résistance et l'écriture de soi en un document contribuant à l'élaboration d'une micro-histoire du XXe siècle.

 


Partager cet article

Repost 0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 09:43

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51r%2Bx4tRknL._SL500_AA300_.jpgTome 1 : Une petite finacée à Versailles

 

Décidément, j'étais dans une période "Versailles". C'est d'abord ce qui m'a attirée dans ce roman. Ainsi que la superbe couverture.

 

J'ai bien aimé ce court roman. Adélaïde est sympathique et on suit avec plaisir ses aventures. On prend plaisir à découvrir les jardins de Versailles à ses côtés. J'ai même retrouvé certains éléments dont parle aussi Anne-Marie Desplat-Duc dans sa série Marie-Anne.

 

Le dossier en fin d'ouvrage est bien documenté. On apprend beaucoup de choses sur les différents personnages. Je pense même qu'il faudrait le lire avant le roman lui-même pour facilement s'y retrouvé.

 

Le style est agréable et l'histoire bien menée. Le lien entre Adélaïde et Babette donne plus de relief à l'ensemble.

 

On prend plaisir à cette lecture et je lirai volontiers la suite, si j'en ai l'occasion.

 

Un agréable roman historique.

 

Résumé : Adélaïde est une petite princesse peu ordinaire : à 11 ans, c'est elle que le grand roi, Louis XIV, a choisi pour épouser son petit-fils. Un jour, elle deviendra reine de France ! À la cour, on prépare activement son mariage, qui aura lieu le jour de ses 12 ans. N'importe quelle princesse aurait été ravie de ce destin digne d'un conte de fée... Seulement, Adélaïde s'ennuie à Versailles. Le roi est vieux, son fiancé triste, et les dames de sa suite bien austères... Elle, elle rêve de rire et de s'amuser ! Et voilà qu'elle rencontre Babette, une jeune servante. Avec elle, la petite princesse va partir à la découverte de Versailles... et ce n'est que le début de ses aventures ! Pour aller + loin : Un dossier sur les principaux personnages réels : Louis XIV, Mme de Maintenon, Louis, duc de Bourgogne, et Marie-Adélaïde de Savoie, avec une courte biographie ainsi que quelques explications historiques...

Partager cet article

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 09:14

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51cjCvBNYIL._SL500_AA300_.jpgTome 1 : Premier bal à Versailles

Tome 2 : Un traître à Versailles

 

Chroniqué du même auteur :

Les Colombes du roi Soleil (tomes 1 à 8)

Les Colombes du roi Soleil : tome 9

 

Autre très bonne série de cet auteur même si j'ai une petite préférence pour les Colombes du roi Soleil. Cette série commençait très bien. On découvrait Versailles, la vie de ses occupants. Le tome 2 continue dans la même veine, avec toujours un petit côté policier et bien sûr beaucoup d'éléments historiques.

 

J'ai aimé retrouvé Marie-Anne et Louis et suivre leurs aventures. L'intrigue autour d'un complot se tient bien et se suit avec plaisir. On se promène avec nos héros dans les jardins de Versailles et c'est un réel plaisir.

 

Mais j'ai surtout eu le bonheur de retrouver l'écriture si agréable d'Anne-Marie Desplat-Duc. Toujours aussi agréable et fluide. Un vrai moment de plaisir. On entre si facilement dans ces romans et on apprend plein de détails historiques sans s'en rendre compte. De plus ces personnages sont vraiment sympathiques et attachants. Très modernes finalement dans leurs façons de parler et d'agir.

 

J'ai hâte de lire la suite. Une grande bouffée d'air frais et un voyage dans le temps. What else?

 

Résumé : La cour a suivi le roi à la guerre. Versailles vidé de ses habitants, Marie-Anne et Louis sont seuls. Ils profitent de leur liberté pour partir à la découverte du château et du parc. Mais à plusieurs reprises, Marie-Anne surprend d'étranges conversations. Un complot semble se nouer : le roi est en danger, la monarchie est menacée. La jeunes princesse mène l'enquête...

Partager cet article

Repost 0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 10:43

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51j2lN6dtWL._SL500_AA300_.jpg 

Un roman très agréable qui se passe à l'époque de la reine Elisabeth. On suit avec plaisir Lucy, une jeune fille courageuse et intègre. Elle voue un culte à la reine et rêve de la rencontrer, ce qui se fera dans d'étranges circonstances.

 

Ce roman est agréablement écrit. On passe un bon moment et on suit l'intrigue avec plaisir. Mais c'est surtout les personnages qui sont très attachants et qui rendent cette lecture très réussie. J'ai vraiment passé un très bon moment. Lucy est une véritable héroïne. Elle a un fort caractère et n'hésite pas à prendre son destin en main. Mais c'est surtout Isabelle, son amie que j'ai aimée. Elle est vraiment très sympathique et on a envie d'en savoir plus sur elle. Certains autres personnages sont aussi haut en couleur  comme Tom le Fou ou même la reine.

 

J'ai aussi apprécié le contexte. On en apprend plus sur l'époque et sur la reine. C'est une période qui m'intéresse beaucoup. Elle est très bien rendue par Mary Hoper. On en apprend aussi un peu plus sur les pratiques magiques et leur place à l'époque.

 

Il existe un deuxième tome que j'ai hâte de découvrir!

 

 

Résumé : En Angleterre, à l'époque d'Elizabeth 1re, Lucy, une jeune gantière, rêve de trouver une place dans une maison de l'aristocratie et de pouvoir échapper ainsi à la tyrannie de son père. Voici que par un mystérieux tour du Destin elle est engagée chez le Dr Dee, magicien et conseiller personnel de Sa Majesté. Intriguée par l'étrange métier qu'exerce son maître, Lucy ne résiste pas à l'envie de satisfaire sa curiosité. Elle se retrouve alors dépositaire d'un terrible secret.

Partager cet article

Repost 0