Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 09:52

FINAL.png

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51wWQL8MnCL._SL500_AA300_.jpg  

  Un de mes albums préférés quand j'étais petite. De très beaux dessins. Un peu dépaysant. On a l'impression de voir des peintures avec une petite touche indienne. Les personnages sont très vivants. Tour à tour amusant et inquiétant.

 

L'histoire est très bien tournée et pleine de réflexion. Un brahmane libère un tigre et au lieu de le remercier, celui-ci veut le dévorer. Pour sauver sa vie, le brahmane propose de demander aux prochains êtres vivants qu'ils vont rencontrer si cela et juste ou pas. Le brahmane n'est pas au bout de ses peines car les animaux n'ont pas une bonne image de l'être humain.

 

Un conte plein d'humour permettant de réfléchir sur ce qui est juste ou pas mais surtout sur la place de l'homme dans la nature. Est-il juste. Ou au contraire très ingrat?

 

A lire et à relire, juste pour le plaisir des mots et des images!

Partager cet article

Repost0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 09:43

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51%2BOoFHR1JL._SL500_AA300_.jpgTome 1 de la série. Le tome 2 est paru : Corydon et la chute de l'Atlantide.

 

Un livre jeunesse très intéressant quand on apprécie la mythologie. On est immédiatement plongé dans cet univers. Méduse, le Minotaure, Lamia, deviennent de véritables héros de romans. Le point de vue changent et ils prennent enfin la place des héros. Qui pour une fois n'ont pas le beau rôle. Original. Et assez jouissif quand on n'en a marre des héros brushingués qui réussisent toujours tout et qui sont toujours aidés par une foule de dieux.

 

On découvre ou on redécouvre la mythologie grecque. Même si certains détails sont un peu changés pour mieux coller à l'histoire, l'ensemble respecte les mythes. Il y a même une très belle image du dieu Pan.  A la fin de l'ouvrage, on trouve un lexique qui permet aux plus jeunes de s'y retrouver et aux moins jeunes de se rafraîchir la mémoire... ou de s'y retrouver aussi!

 

Les aventures de Corydon sont rythmées. Agréables à suivre. On ne s'ennuie pas. J'ai particulièrement aimé la manière dont l'auteur décrit le royaume. On a l'impression de voir les mêmes paysages que nos héros.  Le fait de faire cohabiter plusieurs monstres est aussi très bien trouvé.

 

Enfin, ce texte pose une question intéressante sur la monstruosité. Qu'est ce qu'un monstre finalement? Persée n'est-il pas bien plus monstrueux que Méduse?  On s'interroge aussi sur notre regard sur l'autre, sur ses différences. Un très bel appel à la tolérance et à la réflexion.

 

Pour tous les amoureux d'aventures ou de mythologie. Merci aux éditions Tourbillon pour cette découverte.

 

Résumé : Corydon, un jeune berger grec, a été banni de son village pour être né avec un pied de bouc. Abandonné de tous, il est un jour capturé par une bande de pirates qui se fait de l'argent en exhibant des créatures comme le Minotaure, l'Hydre ou la gorgone Méduse. Grâce au dieu Pan, Corydon réussira à les libérer et à s'enfuir. Mais ce n'est que le début de leurs épreuves, car l'armée de Persée approche. Un fabuleux roman d'aventure, peuplé de créatures de légende.

Partager cet article

Repost0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 11:00

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51PncJ1tbnL._SL500_AA300_.jpg

Ce volume est la suite des soeurs Eden et le maître de loups.

 

Un récit plein d'aventures mélant des références aux contes et à la mythologie. Je n'ai pas lu le premier tome mais cela ne m'a pas vraiment gêné dans ma lecture. J'ai découvert avec plaisir l'univers de ces trois soeurs qui doivent faire face à Belladonna, une sorcière  qui souhaitent récupérer une flûte enchantée (référence au conte du charmeur de rats).

 

Les héroïnes sont attachantes, surtout Nico, la petite dernière, toujours pleine de bonnes idées. Les méchants sont vraiment méchants. Il y a bien sûr une jeune fille ravissante et... un prince! Mais loin de s'apesantir sur ces clichés, l'auteur sait en jouer avec malice. Elle détourne les situations. Les modernise. Mélange allègrement les différents contes. C'est drôle. Inventif. On se régale. On a vraiment hâte de savoir comment tout cela va se terminer.

 

Mais Lyn Gardner sait aussi nous faire partager beaucoup d'émotion, comme dans la dernière partie. Il y a de très belles valeurs comme l'importance des liens familiaux et le bonheur d'être ensemble. Elle sait donner de l'épaisseur à ses personnages. Un vrai caractère. On a envie d'en connaître plus sur eux. J'ai d'ailleurs bien l'intention de lire le tome 1 pour profiter encore de ces palpitantes aventures.

 

Une très agréable découverte. Un grand merci aux éditions Tourbillon!

 

Résumé : Les trois soeurs Eden entrèrent dans la Salle des Miroirs déformants. - Regardez-moi, regardez-moi ! cria Nico. Alice et Aurore éclatèrent de rire. Leur petite soeur était gonflée comme un ballon prêt à éclater. Nico se précipita vers le miroir suivant et se retrouva changée en poisson humain. Alice passa en flèche devant une série de miroirs qui lui donnaient l'air d'une girafe toute en jambes. Les trois soeurs coururent d'un miroir à l'autre, s'appelant à grands cris et s'esclaffant devant leur reflet bizarrement allongé ou compressé, avec des membres curieusement disposés. Pendant qu'Alice et Nico se rendaient presque malades de rire devant la transformation d'Alice en monstre à six têtes, Aurore contourna une rangée de miroirs et fit face à une glace au cadre doré. Elle y chercha son reflet et fut intriguée de voir qu'elle ne s'y réfléchissait pas du tout. Cachée derrière le miroir - qui lui permettait d'observer sans être vue - Belladonna étouffa une exclamation et se lécha les lèvres avec gourmandise. - Oui ! chuchota-t-elle avec un sourire triomphal. Cette fille est sans conteste la plus belle du pays. Je brûle de tendre la main et de lui arracher le coeur sur-le-champ, pour le gober.

Partager cet article

Repost0
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 09:12

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51zmx4RUq7L._SL500_AA300_.jpgDes légendes celtiques illustrées par différents auteurs. Un par légende. On découvre ou on redécouvre ces textes. Les dessins sont très variés. Certains m'ont beaucoup plus. D'autres nettement moins. En fait l'ensemble est assez disparate.

 

Mais surtout la forme nuit un peu à la magie des contes et des légendes. Peut-être est-ce parce que je connaissais la plupart de ces textes, ayant lu récemment un recueil de contes bretons. Mais je me suis un peu ennuyée et certains dessins m'ont coupés dans mon élan.

 

J'ai lu ce livre sans déplaisir. Sans plaisir aussi.

 

Cependant, pour quelqu'un qui voudrait découvrir cet univers, ce livre qui mélange BD et pages explicatives est très bien fait. Disons que je m'attendais peut-être à autre chose...

 

Une petite déception même si j'aime bien le concept!

Partager cet article

Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 17:06
http://ecx.images-amazon.com/images/I/51UUdyS-y2L._SL500_AA300_.jpgUn très joli album, plein de charme et de délicatesse. Un magnifique conte sur le courage et la persévérance.

Tashi est une petite fille dont la mère est cueilleuse de thé. Mais celle-ci tombe malade et sans argent, impossible d'appeler un medecin. Tashi va alors essayer de la remplacer et son courage sera recompensé d'un manière surprenante.

Cet album nous offre de magnifiques dessins, certains très proches de certaines illustrations un peu sépia des vieux dictionnaires, d'autre plus coloré, un peu comme dans un carnet de voyage. Les traits sont fins et très travaillés. C'est beau et délicat. On se laisse emporter par la plume du dessinateur.

Mais ce livre permet aussi de découvri le monde très dur de la culture du thé, dans ces pays où c'est une des rares sources de travail. On a envie d'en savoir plus, d'approfondir le sujet. On découvre une autre culture. Une autre façon de vivre. A travers le regard de cette petite fille.

Le conte est lui aussi très beau. Plein de belles valeurs. J'ai adoré la fin. C'est vraiment magiques. Un véritable pont d'un être humain à l'autre. Comme pour nous rappeler encore et encore tout ce qui nous lie. Plutôt que de nous rappeler tout ce qui pourrait nous séparer. Le courage de cette enfant m'a émue.

Une superbe découverte! Un immense merci aux éditions Tourbillon qui me l'ont envoyé.

Partager cet article

Repost0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 11:27
http://ecx.images-amazon.com/images/I/51hnjfCTHgL._SL500_AA240_.jpgReçu dans le cadre de l'opération MasseCritique.

Dans un premier temps, j'ai été attirée par la couverture, les couleurs chatoyantes et ce titre intriguant. L'idée de lire des fables des îles me séduisait aussi.

J'ai retrouvé avec plaisir, à l'intérieur de ce livre, les belles couleurs et des dessins très agréables. Rythmés. Attirants. On a l'impression d'arriver aux Caraïbes. Du moins dans l'idée qu'on s'en fait. Lagons. Soleil éclatant. La technique de dessin utilisée (pastels?) est très belle. Permet un beau rendu des couleurs. Un vrai plaisir pour les yeux.

En revanche, j'ai eu beaucoup de mal avec les textes. Pourtant j'adore les fables et les contes et les histoires racontées sont souvent amusantes, parfois pleines de  réflexion. Mais malheureusement, le style m'a empêchée d'entrer dans ces histoires. J'avais beaucoup de mal à comprendre de quoi il retournait. Soit j'étais fatiguée. Soit le mélange entre ce qui se rapproche de vers et des tournures très créoles m'a complètement déroutée. Finalement je me suis plutôt ennuyée. Pourtant l'idée de départ était si séduisante...

Peut-être pour des gens ayant une plus grande culture des îles que moi. Une petite déception. Reste la découverte de cette maison d'édition aux formats et aux idées originales. Je découvrirai volontiers d'autres titres de leur catalogue.

Merci à http://www.babelio.com/images/logo.gif et aux éditions Alzabane.

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 11:47
http://ecx.images-amazon.com/images/I/51rfc67Q-GL._SL500_AA240_.jpgUn recueil de contes très agréable. Un très beau choix de papier et de magnifiques illustrations (encre de Chine?) qui font ressortir toute la magie de ces contes.

Connaissant beaucoup de contes de cette région, je m'attendais à quelque chose d'un peu angoissant. Pas du tout. L'auteur a choisi de se centrer sur la magie et le merveilleux dans la vraie tradition du conte.

On rencontre des Korrigans et des Fées. Mais aussi des êtres humains plus ou moins bien intentionnés. On s'amuse. On frémit un peu. On réfléchit aussi. Et surtout, quel plaisir! On ne voit pas le temps passer.

J'ai particulièrement aimé Jean des Pierres. Une très belle histoire. Très émouvante. Quant à la pêche pour le roi, elle m'a beaucoup fait rire.

L'auteur a su faire preuve d'originalité et de diversité dans ses choix. Même si certains contes, par leur thème ou leur histoire, rappellent des récits d'autres régions du globe, dans l'ensemble, on va de découverte en découverte.

Pour tous les amoureux des contes! Un vrai plaisir!

Résumé : Savez-vous que la grotte des Korrigans se trouve parmi les rochers de la côte et qu'elle regorge de trésors ? Que le roi Marc'h a un terrible secret ? Que la ville d'Ys a un jour disparu dans les flots ? Et que Banéad, le bossu, a fini par perdre sa bosse ? De l'océan aux monts d'Arrée, en passant par le Trégor, le pays de Guérande ou la Cornouaille, les contes de Bretagne mettent en scène les personnages de la mythologie celtique - Korils et Korrigans, fées et Petites Coudées, diables et princesses... - mais aussi des boulangers et des marins, des moines, des meuniers... pour un voyage captivant entre le quotidien et le merveilleux, entre la vie difficile des paysans et les secrets fabuleux, cachés au plus profond des forêts, au creux des rochers battus par l'écume ou sous une pierre plantée...

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 15:49

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51%2BXVn3azaL._SL500_AA300_.jpgVoici un des deux livres que Neph m'a offert pour le swap Cap sur Noël. Un immense merci à elle. Je voulais justement le lire!

Un recueil composé de 4 nouvelles sur le thème de la magie de Noël. Romain Sardou reprend le cadre du Londres de la revolution industrielle, un cadre difficile, sombre. Mais il sait y insuffler beaucoup de joie, de magie et d'énergie.

La nouvelle titre et la dernière sont en lien avec Une seconde avant Noël et sauvez Noël. On y retrouve certains personnages, comme Harold ou les créatures magiques exilées sur une autre étoile. On apprend plus en détails ce qui a déclenché leur départ.

Dans la deuxième et la troisième nouvelle, un peu moins de magie (quoique...) mais beaucoup d'humanité et de fantaisie. La réflexion sur les concours de circonstances est très bien menée et surtout très amusante.

J'ai particulièrement aimé la deuxième et la dernière nouvelles que j'ai trouvées très belles, très humaines. Mais l'ensemble dégage une atmosphère très anglaise, un peu à la Dickens. Un mélange de réalité et de conte. Peut-être pour nous dire qu'il ne faut jamais cesser de croire aux miracles et à la magie de Noël.

Encore merci Neph!

Résumé : Londres, hiver 1858. Amory, un garçon de huit ans, porte des seaux d'eau à travers les rues glacées. Pour survivre, l'orphelin doit assurer l'entretien des abreuvoirs dans un quartier élégant de la capitale. Le soir, Amory se réfugie dans les combles d'un club très select. Là, il a chaud, se sent en sécurité, et peut sommeiller en écoutant les conversations des lords et des baronnets... Un jour, pourtant, des éclats de voix le réveillent : un brave homme, brandissant un grimoire auquel il semble attacher le plus grand prix, subit les invectives des notables déchaînés. Le sujet ? les fées, les lutins, tous les êtres magiques, et leur subite disparition, mille ans plus tôt...

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 14:55

J'ai étudié ce texte en ancien français à la fac et j'avais beaucoup apprécié. C'est un ensemble de récits oscillant entre fantastique et amour courtois. Les hommes sont beaux et nobles, les dames bien-née et avisées. Mais surtout les histoires se rapprochent beaucoup des contes, ce qui en fait une lecture plaisante.

Le style est agréable, quoique très répétitif dans les expressions et dans les schémas narratifs. On se laisse emporter dans un monde totalement différent du notre. On penètre réellement au coeur du Moyen-Age, avec les nombreux codes de l'amour courtois, de la chevalerie, la présence importante de la religion. On sent que l'auteur écrit pour transmettre des valeurs. La lecture comme éducation. Comme transmission du savoir.

J'ai particulièrement aimé le lai de Bisclarvet, qui verse dans le fantastique puisqu'on a affaire à un homme qui se transforme en loup. C'est une véritable aventure (même si on voit venir la fin). C'est très amusant d'y retrouver des éléments qui seront réutilisé par de nombreux écrivains postérieurs.

Une lecture dépaysante.

Partager cet article

Repost0
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 20:22

J'avais lu le livre de Neil Gaiman il y a quelques temps. J'avais beaucoup aimé cette idée d'une Alice à travers le miroir dans une version plus angoissante. Je m'étais attachée à Coraline...et le reine m'avait fait une peur bleue (surtout à la fin).

Je suis aussi une grande fan de L'étrange Noël de Mr. Jack. J'adore l'ambiance, la musique et surtout les graphiques. Même si Tim Burton n'était pas de l'aventure, je voulais absolument voir ce film.

Résumé : Coraline Jones est une fillette intrépide et douée d'une curiosité sans limites. Ses parents, qui ont tout juste emménagé avec elle dans une étrange maison, n'ont guère de temps à lui consacrer. Pour tromper son ennui, Coraline décide donc de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien... mais où tout est différent. Dans cet Autre Monde, chaque chose lui paraît plus belle, plus colorée et plus attrayante. Son Autre Mère est pleinement disponible, son Autre Père prend la peine de lui mitonner des plats exquis, et même le Chat, si hautain dans la Vraie vie, daigne s'entretenir avec elle. Coraline est bien tentée d'élire domicile dans ce Monde merveilleux, qui répond à toutes ses attentes. Mais le rêve va très vite tourner au cauchemar. Prisonnière de l'Autre Mère, Coraline va devoir déployer des trésors de bravoure, d'imagination et de ténacité pour rentrer chez elle et sauver sa Vraie famille...



L'affiche donne parfaitement le ton du film. Un mélange de magie et de cauchemar. La présence étrange des boutons à la place des yeux distille une légère apréhension. Une légère angoisse. Les lumière et le sourire des personnages donnent envie de s'y attarder.

Comme dans Mr. Jack, peut-être plus, le spectateur est pris entre deux feux. Le côté magique, qui s'adresse à l'enfant en nous. Et le côté sombre. Comme l'angoisse de certains mauvais rêves. On sait que ça ne finira pas mal. Mais on sait qu'il y aura des épreuves.

Les dessins sont absolument magnifiques. Très travaillés. Les couleurs sont bien choisis. Aucun détail n'est laissé au hasard. J'ai particulièrement aimé le jardin magique et le cirque avec les souris.

L'histoire est très bien respectée (sauf que je ne me rappelais pas la fin comme ça) et est très bien construite. Les personnages sont tous intéressants, chacun représentant une facette du monde des adultes pour Coraline.

Le seul petit bémol : la manière graphique de traiter les corps. Tous ces corps un peu difformes m'ont mise mal à l'aise.

J'ai donc passé un moment très intéressant. Ce film est vraiment une réussite, tant sur le plan des graphisme et de l'animation que sur le plan du traitement de l'histoire. A ne pas rater.

Partager cet article

Repost0