Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 20:00
Résumé : Mélanie est une fille trop gentille. Sa mère, son patron, ses copines, sa voisine et même le chien de sa voisine le savent... et en profitent.
Un jour, suite à une ultime humiliation, Mélanie décide de changer. Désormais elle va se venger de tout ceux qui lui ont pourri la vie.
Sauf que la méchanceté, ça ne s'apprend pas en deux jours, surtout quand on a été une gentille fille toute sa vie...





Un film qui décoiffe ! C'est un peu un Amélie Poulain mais version plus musclé. Car ce n'est pas la gentillesse de cette jeune femme qui va changer la vie des gens, mais sa méchanceté. Mais elle arrive finalement presque aux mêmes résultats.

On s'amuse beaucoup (surtout au début) car il y a une véritable progression dans l'apprentissage de Mélanie. On ne devient pas méchante d'un coup, alors qu'on a toujours été trop gentil. Il y a beaucoup de scènes amusantes et Marilou Berry est épatante (et qu'est-ce qu'elle ressemble à sa mère dans certaines mimiques), bien dans son rôle. Les autres personnages sont parfaits dans leurs travers, leurs excès.

Car c'est un peu le bémol de ce film...au bout d'un moment c'est trop. On s'amuse toujours, mais on est presque gênée par la méchanceté gratuite de Mélanie. A la fiin, c'est vraiment du grand n'importe quoi. Pourtant on rit, on s'attache à Mélanie et on se demande comment tout cela va bien pouvoir finir.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 17:11
Je suis en train de regarder la saison 5 et j'avais envie de faire un billet sur cette série que j'aime beaucoup.

Au fur et à mesure des saisons, nous avons découvert ces femmes vivant dans la banlieue de Fairview :  Eddie (la croqueuse d'homme), Lynett (mère au foyer puis working girl efficace), Susan (la romantique, maladroite mais pleine de charme), Gabrielle (femme de milliardaire, accro au luxe) et Bree (femme au foyer parfaite). Et autour d'elles, beaucoup de personnages gravitaient. J'ai pris beaucoup de plaisir à tous les découvrir et à suivre leurs aventures. Même si les scénaristes utilisent beaucoup de stéréotypes, on s'attache à ces personnages. On a envie de voir ce qui va leur arriver.

Et surtout, on s'amuse, on rit. Voilà une série qui, mis à part quelques épisodes dramatiques, remonte le moral, détend...

J'ai particulièrement aimé les saisons 3 et 4, que j'ai trouvé plus poussées, avec des liens plus forts entre les personnages. Pour le moment, j'aime beaucoup la saison 5 qui se passe quelques années plus tard. On voit l'évolution des héroïnes, on découvre des choses sur leur passé. L'épisode 13 est particulièrement réussi (très bien construit).

Je pense que vous êtes nombreuses à regarder cette série, mais pour celles qui ne l'ont pas encore découverte, préparez-vous à passer de très bons moments.


Partager cet article

Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 09:29
Résumé : L'histoire vraie de trois femmes de ménage qui travaillaient dans les bâtiments de la Réserve fédérale américaine et qui, un jour, décidèrent de braquer l'institution, bien déterminées à y prendre plus d'argent que ce que leur petit boulot leur permettait de gagner...


Voici un de mes coups de coeur de l'année 2008 que je viens de revoir.





On n'a pas beaucoup parlé de ce film...et c'est un tort. On s'éclate du début à la fin. D'abord, l'intrigue est épatante. Ces trois filles vont trouver un stratégème pour récupérer des billets usagés. Un truc tout simple qui va leur rapporter gros...et leur causer quelques problèmes. Ce truc est tellement simple...mais personne n'y avait pensé! Et de se dire que c'est tiré d'une histoire vraie...

De plus le film est très bien construit avec des flashback, des témoignages (fictifs). On se laisse prendre et on a envie de rester dans cette atmosphère euphorisante. Rien n'est oublié. Chaque détail à sa place. C'est une merveille d'ajustement. Même la musique est parfaitement à sa place.

Mais surtout les trois actrices, chacune dans son rôle, sont absolument fantastiques. On a l'impression de les connaître. Leur énergie est communicative. Leurs liens sont palpables. Elles savent porter avec brio les valeurs humaines de ce film. Car s'il est bâti sur une arnaque, il n'en reste pas moins une aventure humaine, où chacun a sa place, importante et nécessaire.

On sort de ce film reboosté à bloc...heureux !

Partager cet article

Repost0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 09:33
Résumé : Lorsque Julien Foucault, maître d'hôtel de la très vénérable banque d'affaires Berthin-Schwartz, apprend son licenciement, il y voit l'occasion de réaliser son rêve de toujours : ouvrir un restaurant avec son meilleur ami Etienne.
Pourtant, après 17 ans de bons et loyaux services, la banque lui refuse tout appui financier. Julien décide alors de tirer profit des informations confidentielles dont usent ses employeurs.



Voilà un film qui mérite d'être vu. On découvre une comédie jubilatoire sur les travers de ceux qui gèrent nos finances : les banquiers. Autour de ce thème se greffe une galerie de personnages haut en couleur. Gérad Lanvin, un majordome, bientôt licencié et qui rêve d'ouvrir un restaurant. Jean-Pierre Daroussin (toujours aussi amusant et attachant) un cuistot de génie travaillant dans une brasserie. Mais aussi de nombreux seconds rôles comme le conseiller bancaire d'une petite agence de quartier, le beau-père de celui-ci (qui le déteste cordilament), les nombreux habitants du quartier...tout le monde à sa place. On suit avec plaisir leurs aventures dans le milieu de la bourse.

Même si ce film n'a à première vue rien d'original, il est très bien construit. On suit les rebondissements sans problème (ce qui n'est pas forcément évident au départ quand on ne connaît pas ce genre de milieu), chaque plan est travaillé, avec une multitude de petits détails, chaque scène fait mouche : sourire ou même franche éclat de rire.

De plus, en cette période de crise, c'est vraiment amusant de voir les banquiers des hautes sphères financières se faire épingler (les acteurs campant ces rôles sont épatants).

J'ai vraiment passé un excellent moment et je reverrai ce film volontiers quand il sortira en DVD. Parfait pour se détendre et s'amuser.

Partager cet article

Repost0
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 17:05

Cette pièce est l'un des grands classiques du répertoire français. Après l'avoir lu, on comprend pourquoi. C'est vraiment très bien écrit. Le style est fluide, aérien, amusant. On se demande vraiment comment tout cela va finir.

Au cours des multiples péripéties, on suit Monsieur Perrichon, bourgeois très imbu de lui-même, se croyant un grand penseur, et les deux amoureux de sa fille, Henriette, qui vont tout faire pour séduire...leur futur beau-père.

On a un peu l'impression de se retrouver dans du Molière avec une critique des travers des personnages par le rire. Labiche critique les bourgeois parvenus, mais aussi ceux qui gravitent autour d'eux pour ramasser les miettes (un peu comme Jean Anouilh), les hypocrites qui calculent leurs coups pour séduire...personne n'en réchappe...à part peut-être Armand (l'un des prétendants). Cependant le ton n'est jamais grinçant et on s'amuse énormément, tant des situations que des répliques.

La pièce propose une réflexion intéressante sur la reconnaissance. Quelqu'un qu'on a aidé ne risque-t-il pas de nous en vouloir, voyant en nous un rappel de sa faiblesse passée? L'être humain ne préfère-t-il pas secourir, pour avoir le beau rôle? Quelle place pour ceux qui veulent sans cesse rendre service (sans parfois demander l'avis de l'intéressé)?

Je n'avais jamais lu de Labiche...c'était un tort. Je recommencerai.

Résumé : Monsieur Perrichon a décidément tout de l'honnête bourgeois : la suffisance, l'ingénuité, l'ambition mondaine et une morale quelque peu soumise aux circonstances. Lorsqu'il part en voyage d'agrément avec sa femme et sa jolie fille Henriette, il n'imagine pas que les deux prétendants officiels de sa fille donneront à ce séjour une tournure rocambolesque. Qui, de Daniel ou d'Armand, saura s'attirer les faveurs de la fille, et surtout du père ?

Partager cet article

Repost0