Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 09:06

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51H81qjJXsL._SL500_AA300_.jpgUne idée de départ sympathique. Des chouettes qui vont vivre de multiples aventures pour essayer de sauver leur pays et de retrouver les leurs.

 

Les personnages sont sympathiques et attachants. On verse même quelques larmes. On a envie de suivre leurs aventures.L'ensemble est très beau, plein de poésie.

 

Cependant, l'ensemble manque un peu de souffle épique. On ne s'ennuie pas vraiment mais on n'est pas passionné non plus. Peut-être est-ce parce que c'est le premier tome. Il faut du temps pour tout mettre en place.

 

Malgré cela on suit les rebondissements de l'histoire avec plaisir grâce aux personnages et tout particulièrement grâce à Gylfie. Reste à savoir ce que donne la suite... et ce que donne le film !

 

Résumé : Dans la Forêt de Tyto, royaume des chouettes effraies, Soren, la plus brave des jeunes chouettes, coule une enfance paisible dans le sapin creux qu'il occupe avec sa famille et leur serpent domestique Mme P Mais, les kidnappings d'oeufs et de poussins font rage dans la région, et Soren est enlevé à son tour, alors qu'il ne sait même pas encore voler. Il est emmené à la pension Saint-AEgolius, un orphelinat perdu au fond d'un canyon aride. Sous la direction de l'effroyable Crocus, des oisillons venus de tous les royaumes y subissent un enseignement étrange : on apprend aux oiseaux nocturnes à dormir la nuit, à disséquer leurs pelotes, on oblige même les jeunes mâles à couver les oeufs ! Soren et sa meilleure amie Gylfie, une minuscule chevêchette elfe, n'ont qu'une envie : s'échapper de cet endroit sordide afin de révéler au monde des chouettes et des hiboux ce que trame Crocus. Mais pour cela, encore leur faut-il apprendre à voler…

Partager cet article

Repost0
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 09:25

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51SM8HAN90L._SL500_AA300_.jpgTome 1 : Sur la route de Zimbaboué

 

Un roman jeunesse originale et bien documentée. On suit le retour chez elle de Tchinza, princesse Shona enlevée par des Zoulous. On découvre les paysages de l'Afrique et l'étonnement de cette jeune fille face à l'homme blanc.

 

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire mais finalement, j'ai pris plaisir à cette découverte. Les descriptions sont très belles. On a un peu l'impression de traverser la savane, les paysages africains.

 

Les personnages deviennent peu à peu attachants, surtout Damian et Moutiti. Tchinza est parfois un peu agaçante. Mais elle évolue au fil des pages et finit par devenir sympathique.

 

On apprend beaucoup de chose sur l'Afrique et sur la manière dont on y vivait au début du siècle.

 

Un livre intéressant et original.

 

Résumé : Fille de la reine de Zimbaboué, la princesse Tchinza est retenue prisonnière par le roi sanguinaire Shaka qui veut en faire une de ses épouses. Espérant échapper à ce triste sort, elle propose de servir de guide à l'expédition d'un homme blanc vers sa ville natale. Avec ses compagnons de route, elle va devoir affronter de nombreux périls.

Partager cet article

Repost0
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 10:34

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51avwi94yAL._SL500_AA300_.jpg

Tome 1 : Au bonheur des monstres

 

Un grand plaisir que ce roman. On a l'impression de lire du Roald Dahl. L'auteur a ce petit grain de fantaisie qui fait tout le charme des histoires réussies.

 

On découvre la ville de Pont-aux-Rats avec ses habitants plus ou moins curieux : humains vivant sous terre, rats parlants, vaches d'eau douce... Et ses coutumes tout aussi curieuses : présence d'une guilde fromagère pratiquant une bien curieuse chasse aux fromages sauvages.

 

Tout le livre est plein de détails amusants. L'auteur crée un véritable monde auquel on adhère immédiatement. On aimerait visiter Ponts-Aux-Rats et discuter avec ses habitants. On a envie d'en savoir plus sur leur façon de vivre.

 

Les aventures de nos héros sont aussi très amusantes et très bien trouvées. On a envie de les suivre jusqu'au bout et même un peu plus loin. De continuer à s'amuser avec eux. On va de surprise en surprise!

 

Le tout est agrémenté de très jolis dessins qui donnent vie au texte. Un peu comment les dessins de Quentin Blake pour Roald Dahl.

 

Un excellente découverte. Une seule question : à quand la suite? Ce tome est sorti en 2008 et forme un tout à lui tout seul mais un tome 2 semblait prévu.

 

Résumé : Bienvenue à Pont-aux-Rats... mais prudence ! Dans les rues pavées de la ville, ainsi que sous les pavés, il se passe des choses plus que louches. Préparez-vous à rencontrer un assortiment de créatures - pas toutes fréquentables, hélas! Préparez-vous surtout à trembler pour le jeune Arthur, aux prises avec l'odieux Grapnard et sa clique. Soutenu par des amis de toutes sortes -un vol entier de corbeaux freux, un avocat en retraite, deux ou trois choutrognes, une bande de bricoliaux et quelques pirates-, Arthur parviendra-t-il à déjouer le monstrueux complot ourdi par Grapnard et ses sbires ?. PONT-AUX-RATS EST EN PERIL

Partager cet article

Repost0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 10:04

Un nouveau dimanche poétique grâce à Celsmoon !

 

Nantes

 

C'est d'abord sa frimousse
Avant de voir son pouce
Qui m'a fait ralentir
Sa voix à la portière
A ce ton de prières
De celles qui savent mentir

Ni perdue, ni mendiante
J'suis étudiante
Dans ta caisse, bringuebalante
Ta route est-ce Nantes?

Bien sur c'était pas mon chemin
Mais j'ai senti mes mains
Vissées sur le volant
J'ai jamais été audacieux
Mais j'ai senti mes yeux
Glisser sur ses collants

 

On a quitté Paris
Et la ville Canaris
On l'atteindra demain
T'as passé les six heures
Dans le rétroviseur
A torturer tes mains

Court vêtue
Impatiente
Qui es tu diantre
Qu'as tu vu,
Qui te hantes?
Pour que tu mentes?

Bien sur c'était pas mon problème
Mais quand j'ai vu l'emblème
D'une station Texaco
J'ai jamais été audacieux
Mais sur le parking silencieux
J'ai garé mon tacot

 

Une station essence
Trois minutes d'absence
Il m'en fallait bien moins,
Pour ouvrir son sac
Y trouver dix plaques
Et une arme de poing

Dangereuse, envoutante
Religieuse-mante
J'la revois chancelante
Quand je la plante

Bien sûr parfois je m'en souviens
C'est alors que revient
La question lancinante
Si j'avais été audacieux
Qu’aurais-je vu sous les cieux
Qui s'étalent sur Nantes?

 

Renan Luce

 

http://static.blogstorage.hi-pi.com/photos/chonch.artblog.fr/images/gd/1251027628/AUTO-STOP.jpg

http://static.blogstorage.hi-pi.com/photos/chonch.artblog.fr/images/gd/1251027628/AUTO-STOP.jpg

 

 

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 09:41

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Ym3tuyfWL._SL500_AA300_.jpg

Parce que j'adore les chats. Parce que j'adore les albums. Je ne pouvais pas passer à côté de celui-ci.

 

Une très jolie histoire permettant de discuter avec les enfants de la peur du noir et de dédramatiser la venue de la nuit. Comme dans tous les contes (ou presque), Lilith, notre petite héroïne, va affronter ses peurs avant de revenir à la douceur de son foyer.

 

Même si l'histoire n'a rien d'originale, les dessins sont absolument époustouflants! On s'y attarde. On a l'impression d'être comme chez soi. De très beaux traits. Des couleurs bien choisies. L'ensemble créant une véritable ambiance.Les personnages ressortent bien. On plonge dans cet univers et on se prend à rêver avec Lilith.

 

Une très belle découverte!

 

 

Résumé : Lilith est une chatte très peureuse ! Un soir, elle décide malgré tout de sortir de la maison rassurante quelle habite avec sa maîtresse. Mais la nuit est encore plus effrayante que dans limagination de Lilith. Elle va senfuir à toute vitesse pour échapper aux étranges personnages quelle va croiser au fur et à mesure de lhistoire. Parviendra-t-elle à retrouver le chemin du retour, et sa maîtresse, si rassurante ?

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 10:20

http://ecx.images-amazon.com/images/I/5125vrIQ%2BtL._SL500_AA300_.jpgTome 1 : Lady Vivian Hastings

Tome2 : Neptune

Tome 3 : Le labyrinthe d'émeraude

 

Une bonne suite des tomes précédents. Nous continuons à suivre nos héros qui progressent vers Guyanacapac, en affrontant de multiples embûches. Les dessins sont toujours aussi réussis et nous plongent véritablement dans cette aventure. On se sent un epu angoissé, un peu étouffé. Comme au coeur de l'Amazonie.

 

Il y a moins de péripéties dans ce tome que dans les deux premiers. Pourtant on ne s'ennuie pas et le récit gagne en cohérence. On arrive à la dernière page sans trop s'en rendre compte tant on est pris par l'histoire.

 

A la fin de ce tome, on n'est guère plus avancé. Mais on attend la fin avec encore plus d'impatience. Vivement la lecture du tome 4!

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 09:51

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51iqKwpbUTL._SL500_AA300_.jpg

Un livre d'une originalité étourdissante. Images et écrits s'y mêlent pour nous entraîner dans une aventure pleine d'humanité.

 

La construction est étonnante : les images n'illustrent pas le texte mais le complètent. Elles font partie intégrante du récit. Pourtant l'ensemble est fluide. On passe de l'un à l'autre sans heurt. Naturellement.

 

Les dessins sont absolument sublimes. Un crayonné, avec des nuances de gris. Les personnages sont plein d'émotion et les décors plein de vie. On s'y croirait. Ceux qui connaissent la gare Montparnasse pourront même s'amuser à chercher les différences avant, après tellement c'est réaliste.

 

L'histoire est très belle. Elle montre comment un jeune garçon reprend confiance en la vie grâce à un automate et surtout grâce à des amis. L'évolution du personnage ainsi que ses aventures sont très agréables à suivre.

 

Il y a aussi de nombreuses références au cinéma. On a envie de redécouvrir lesfilms des tous premiers cinéastes. De connaître leur magie. De se plonger dans ce monde où le cinéma était avant tout affaire de poétes et de magiciens. Où le rêve était la source de cet art.

 

Une très belle découverte et une oeuvre d'art originale.

 

Résumé : «Ne tournez pas la page trop vite ! Imaginez d'abord que vous êtes assis dans le noir, comme au cinéma avant le début d'un film........»
Hugo Cabret est orphelin : son père, qui l'evait, est mort dans l'incendie du musée où il était employé comme horloger. Ses seuls compagnons sont un automate trouvé dans les décombres du musée, sur lequel travaillait son père, et son oncle, un poivrot qui l'héberge dans les combles de la gare. Un jour, l'oncle disparaît. Hugo n'a d'autre solution que de se cacher et de poursuivre le travail de l'oncle (régler les horloges) en priant pour qu'on ne le découvre pas. Car il a un but : finir de réparer l'automate de son père. Hugo est persuadé qu'une fois en état de marche, celui-ci lui délivrera un message important. Pour cela, il dérobe chaque jour un jouet à un vieux vendeur, se constituant ainsi une réserve de rouages, de ressorts... Seulement, un matin, le vieil homme le prend la main dans le sac : il lui confisque son carnet de croquis, indispensable à la réparation de l'automate, et l'oblige à travailler pour lui.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 11:03

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41JYPU02PdL._SL500_AA300_.jpg

Un livre passionnant dont les 700 pages passent comme un rien! Au début on est un peu effrayé. 700 pages, tout de même! Surtout quand l'auteur commence à nous donner les caractéristiques d'un drakar de façon plus que précise. Il faut dire que Clive Cussler est un passionné de la mer et des bateaux. Sur le coup on se dit que ça ne part pas bien. Mais très repidement on entre dans l'intrigue et à partir de là, impossible de lâcher ce roman. On veut savoir comment tout cela va se terminer.

 

Les aventures se succèdent. On retient son souffle. On est ému. Révolté. Un peu surexcité quand le héros gagne contre les méchants. Et très agacé quand les méchants l'emporte.

 

L'écriture est bien rythmée, agréable malgré parfois beaucoup de précisions techniques qu'on ne comprend pas forcément. Cela ne gêne pas la lecture et on prend beaucoup de plaisir à passer d'une péripétie à une autre.

 

Mais le plus marquant ce sont les personnages. Le héros surtout : Dirk Pitt. Il a toutes les qualités possibles et pourtant il n'est pas agaçant. Il est même franchement sympathique et plus si affinités! (Celles qui couinent me comprendront). Je propose d'ailleurs qu'on le rajoute à la liste des sexy men! Il est entouré de personnages secondaires à la fois drôles et attachants. Quand à ses ennemis, ils font froid dans le dos. A la fin du roman, on a l'impression de tous bien les connaître (en bien comme en mal) et on a envie de découvrir les autres romans avec ce héros.

 

De plus, l'auteur se met lui aussi en scène et utilise beaucoup de référence à sa vie : la NUMA, les automobiles anciennes, la recherche d'épaves. Il maîtrise son sujet. Et surtout, c'est un passionné.Un véritable auteur et un vrai aventurier!

 

Une vraie réussite qui tient en haleine et donne envie de ne pas s'arrêter là!

 

Un immense merci à BOB et aux éditions Livre de Poche pour cette découverte!

 

Résumé : Lors de son voyage inaugural, le Dauphin d'émeraude, luxueux navire de croisière, prend soudainement feu et sombre. Dirk Pitt et une équipe de la NUMA, en expédition dans les parages, aperçoivent le brasier et parviennent à sauver une partie de l'équipage et des passagers. Etrangement, malgré la sophistication du Dauphin d'émeraude, les systèmes d'alarme n'ont pas fonctionné et l'incendie semble s'être déclaré de façon tout à fait inexplicable... Dirk Pitt ne peut croire à un mauvais coup du sort. L'ingénieur du navire, génial inventeur d'un moteur à propulsion hydraulique, a péri dans la catastrophe, mais sa fille Kelly a survécu... Dirk Pitt se retrouve confronté à une organisation internationale prête à tout pour mettre la main sur le brevet de c moteur révolutionnaire. Meurtres, prises d'otages, attentats, combats aériens entre les tours de Manhattan, cette nouvelle aventure va mener notre héros au-delà de la réalité, sur les traces du légendaire capitaine Ném6,, jusqu'au Walhalla, le paradis des Vikings... Pourtant, malgré sa perspicacité légendaire, Dirk Pitt est loin d'imaginer la surprise qui l'attend...

Partager cet article

Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 09:32

http://ecx.images-amazon.com/images/I/510BddsZZiL._SL500_AA300_.jpgJ'avais déjà eu le plaisir de lire L'île au trésor de Stevenson. Alors quand les éditions Tourbillon m'ont proposé cet ouvrage, j'ai sauté sur l'occasion.

 

Je ne suis généralement pas fan des adaptations, car je n'aime pas qu'on réécrive un texte. Mais la version de Thomas Leclere est très réussie, même si ce n'est pas celle de Stevenson. Elle est plus courte, mais respecte bien les temps fort de l'histoire. On perd au niveau des description, mais cela permet à ceux qui n'aiment pas les passages manquant d'action de découvrir cette magnifique histoire.

 

Cette édition est enrichie, dans tous les sens du termes, par les superbes dessins de Vincent Dutrait. Rien qu'à les regarder, on se sent déjà en voyage, prêt à vivre des milliers d'aventures. Le vent du large souffle dans ses illustrations. L'utilisation de la couleur sépia renforce encore cette impression de mystère et d'aventure.

 

Une très belle adaptation permettant à tous de découvrir ce chef d'oeuvre de la littérature. Un véritable plaisir de lecture.

 

Résumé : Ce roman raconte les aventures d'un jeune garçon, Jim Hawkins, embarqué sur un navire à la recherche d'un trésor enfoui sur une île déserte. Il se trouve confronté à des pirates aux mines patibulaires, notamment un certain Long John Silver, doté d'une jambe de bois...

 

NB : je viens de me rendre compte avec stupéfaction que je n'ai pas fait de billet sur l'île au trésor. Très curieux...il faudra que je rattrappe ça, un de ces mercredi.

Partager cet article

Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 14:34

http://ecx.images-amazon.com/images/I/512Z162V66L._SL500_AA300_.jpgDe nouveau, merci Emmyne pour ce gentil cadeau!

 

Ce volume est divisée en dix histoires où on découvre le passé mais aussi le caractère du fameux lapin samourai. On rencontre aussi des personnages qui, peut-être, deviendront récurrents (du moins je l'espère!).

 

On entre immédiatement dans le vif du sujet avec ce lapin fière et combattant pour et dans l'honneur. Au départ, on a un peu de mal à entrer dans l'histoire (trop de combat selon moi). Mais au fil des pages on en profite de plus en plus, tant les histoires sont variées (avec pourtant un fil conducteur pour la plupart) passant du code de l'honneur des samourais à des histoires flirtant avec le surnaturel. C'est agréable, varié et surtout très original. Ce n'est pas souvent qu'on voir un lapin samourai. Les autres personnages sont aussi intéressants et apportent un peu d'humour à l'ensemble parfois un tantinet trop sérieux.

 

Les dessins sont très réussis et servent, eux aussi, très bien l'histoire.

 

Une très bonne découverte. Je compte bien continer ma lecture! Un seul bémol : la série fait déjà 19 tomes et est encore en cours! Où est-ce que je vais ranger tout ça?

 

Résumé : Miyamoto Usagi est un Samouraï. Un chevalier, aussi solitaire qu'errant, qui applique à la lettre le code d'honneur, le Bushido, dans un Japon du XVIIe siècle. Un samouraï particulier toutefois, puisqu'il n'est autre qu'un lapin, qui rencontre sur son chemin, semé d'embûches en tous genres, d'autres animaux, irascibles et belliqueux au possible.

Partager cet article

Repost0