Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 11:39
A la lecture des premières pages je n'ai pas été séduite. J'avais l'impression que l'ensemble sentait le réchauffé, le manque d'originalité...mais ce livre me disait depuis longtemps. J'ai donc continué...et grand bien m'en a pris! en fait je ne l'ai plus lâché de tout mon voyage en train! J'ai vraiment beaucoup aimé l'ensemble.

Les personnages sont très attachants. Ces quatre filles qui sont très différentes et qui pourtant sont liées par une amitié forte sont finalement très proches de nous (ou au moins de ce que nous avons ressenti à certains moments de notre vie). J'ai particulièrement apprécié Bridget (Bee) et Lena. Mais chacune de ces héroïnes à quelque chose à dire, à faire entendre, à faire comprendre.

Les histoires qui s'entremêlent se suivent très bien. On a envie de savoir ce qui va se passer. Même si le Jean n'a pas une utilité fracassante, il ajoute une petite touche originale et symbolique.

Le style de l'auteur est aussi très sympathique. Cela se lit très bien, sans pour autant verser dans le simplisme. Elle rend bien les sentiments que peuvent ressentir des adolescentes et j'ai même verser ma petite larme vers la fin (même si ce qui allait se passer était prévisible).

J'ai ainsi passer une très agréable moment...le seul bémol : je veux la suite maintenant!

Résumé : Un jean acheté dans une boutique d'occasion va devenir le lien entre quatre adolescentes. Carmen est brune et un peu ronde, elle parle sans détour et a un problème avec son père divorcé qui lui réserve une drôle de surprise. Tibby est un garçon manqué et ne fait pas son âge. Bridget, la troisième, est blonde, superbe et sportive, volontaire jusqu'à l'erreur... La dernière est Lena la brune, très introvertie, et grecque jusque dans ses sentiments. Chacune va se retrouver séparée pour les vacances, et ce jean magique sera leur lien indéfectible, source de fidélité. Il sera témoin de la découverte pour chacune d'entre elles de la profondeur de l'amour.

Partager cet article

Repost0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 20:40
Je viens de voir qu'il y avait un challenge Jane Austen. Je n'y participerai pas, car j'ai déjà lu plusieurs romans de cet auteur et je n'aime pas trop relire (surtout que ce n'est pas raisonnable pour ma PAL). Cependant, cela m'a donné envie de faire une critique de ce roman que j'ai absolument adoré (et j'ai aussi adoré les différentes versions au cinéma et à la télé).

J'ai tout aimé dans ce roman. D'abord l'ambiance anglaise, si bien rendue qu'on s'y croirait. Et puis les personnages (particulièrement M et Mme Benneth). Je les ai trouvés drôles ou attachants, parfois agaçant. Car c'est cela la force de Jane Austen : nous entraîner à la suite de ces personnages. On vibre avec eux, on s'énerve, on proteste, on pleure...Jane Austen nous permet de vivre pour quelques temps une autre vie. On se retrouve à boire le thé avec les Benneth, à détester puis à aimer M Darcy.

Je trouve aussi remarquable qu'elle ait si bien décrit son époque, si bien rendu la place des femmes et toutes les intrigues qui se jouent sous des dehors si tranquilles. C'est un de mes livres préférés et malgré ce que je disais il y a quelques lignes, rien que d'en parler, j'ai envie de le relire!

Résumé: Elizabeth Bennet est la cadette d'une famille modeste de cinq soeurs. Alors qu'elle est en âge de se marier, elle rencontre au cours d'un bal l'élégant Monsieur Darcy qu'elle juge orgueilleux. Les deux êtres devront passer outre leurs préjugés pour pouvoir s'accorder.

Partager cet article

Repost0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 17:57


Mon premier Swap! Je suis émue! Je vous invite vivement à aller sur le blog de Loula pour en découvrir le contenu.
Au moment où j'écris, il reste encore 10 places.

N'hésitez pas à y faire un tour. A cela plusieurs avantages :

-vous pourrez participer à un SWAP très sympathique (et nourri votre PAL...et oui, une belle PAL qui fait sombrer les étagères ça s'entretient!)
-vous découvrirez un blog tout aussi sympathique et une blogueuse qui ne l'est pas moins!

Bonne lecture!

Partager cet article

Repost0
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 21:09
Je voulais lire ce roman depuis longtemps. Ma mère m'en avait beaucoup parlé et m'en avait dit le plus grand bien. Je n'ai pas été déçue. C'est un livre admirablement bien écrit et surtout très bien mené. On ne s'attend pas aux retournements de situation et on est de plus en plus surpris, comme le personnage principal d'ailleurs (même si on a plus de doutes qu'elle quand même). L'héroïne est très attachante et son changement au 2/3 du roman est vraiment intéressant. Je lisais une quatrième de couverture qualifiant Daphnée du Maurier d'auteur "subversif". Je comprends à présent pourquoi. En effet, la victime finit par vaincre ses assaillants en utilisant les mêmes armes qu'eux. Ils sont pris à leur propre piège. Cependant l'auteur prône de belles vertus comme le courage, l'abnégation ou l'amour. Car finalement Rebecca est une magnifique histoire d'amour, celle d'une jeune femme qui va se réveler dans les moments les plus difficiles et affronter le malheur pour garder l'homme qu'elle aime. Je me suis beaucoup attachée à l'héroïne, qui m'a fait penser un peu à Jane Eyre. Face à elle le personnage de Rebecca à quelque chose de fascinant. On sent sa présence dans tout le livre, à chaque page. Elle finit par hanter le lecteur comme elle hante les personnages. Et c'est finalemnt d'elle dont on se souvient, même si on ne la voit jamais.


J'ai aussi adoré l'ambiance de ce manoir, avec tous les rituels, les habitudes et surtout les paysages absolument magnifiques de bord de mer. De plus ce roman est très bien construit, on voit une véritable progression dans les personnages, des étapes et les renversements de rapports de force. Seul la dernière page m'a laissée perplexe...on voit bien la symbolique, mais c'est un peu ... brutal.


L'histoire policière, l'enquête autour de Rebecca, est très réussie. On se laisse prendre, on a envie de savoir comment cela va se passer. Au bout d'un moment on ne peut plus s'arrêter de lire. C'est passionnant. jusqu'à la révélation finale. Un excellent policier, mené de main de maître par un grande dame du crime qui sait insuffler à son roman toute l'ambiance feutrée des manoirs anglais, où de grands drame se trament en silence. Un vrai moment de suspense que je vous conseille vivement!


Résumé : Une jeune femme, la narratrice, anonyme, travaille pour Mme Van Hopper, vivant dans un hôtel de Monte Carlo. Elle y rencontre Maxim DeWinter, d'âge moyen, 42 ans, veuf depuis peu. Les deux développent une amitié qui, en quelques semaines, devient d'un romantisme décalé, en raison de la différence d'âge, mais aussi du nom supposé exotique et unisexe du personnage principal. Quand vient le temps pour Mme Van Hopper de quitter Monte-Carlo, Maxim lui propose de l'épouser et de vivre avec lui dans sa sublime demeure dans l'ouest de l'Angleterre, Manderley. Elle accepte. À leur arrivée, ils sont accueillis par l'ensemble du personnel, dont la gouvernante, Mme Danvers, qui la compare constamment à Rebecca, la précédente épouse de Maxim, morte noyée quelque temps auparavant. La présence de Rebecca est immédiatement perceptible, comme quand elle était vivante et qu'elle dominait le ménage. La présence de Rebecca se fait toujours plus apparente, avec l'aide de Mme Danvers, qui joue constamment avec Mme DeWinter, qui développe nervosité et inquiétude sur son statut dans le ménage.

Lu pour la catégorie Europe de mon challenge sur la littérature policière des 5 continents.


Partager cet article

Repost0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 10:50
En passant sur le blog de Catherine, j'ai trouvé un lien sur un atelier d'écriture en ligne. Je vous conseille vivement d'aller y faire un tour. Je me suis beaucoup amusée. Voici le résultat.

L'amie du clair de lune

Jamais un coup de dé n'abolira le hasard, disais-tu mon amour, en dansant comme une libellule. Fragile libellule sous un rayon de lune. Ta danse résonnait en moi. Résonnait comme le vent des soirs d'orage. Et je t'aimais mon amour. Je t'aimais. Ma tendre joueuse.Ce soir-là, dans le jardins, des chats passaient. Passaient et repassaient. Etonnants jeux de miroirs. Une petite lampe, accrochée au cerisier, allumait comme un incendie. Un mensonge d'aurore. Et tu dansais. Ton corps, longue courbe longiline, gravait ces mots, tout au fond de ma mémoire. Au fond de ma mémoire ces mots : le temps de vivre. Je ne l'ai jamais oublié.Tu portais une robe légère, retombant en drapé. Tu étais tout à la fois le génie des lieux, de la forêt et de l'étang. Tu dansais mon amour, et tu me regardais, moi, l'esclave oublié. J'aurais tout fait pour toi. Pour te plaire. Tout. Lâcher la proie pour l'ombre, chanter la splendeur de l'hiver, tels les poètes du temsp jadis ou vécu de simples petites scènes de famille, moi l'insoumis.Il n'y avait pas de musique. Juste le léger clapoti de l'écume. Musique dont l'absence fait souffrir. Valse qui torture celui perdu dans le désert. La mer. La mer et son cortège de bizarreries. Cette musique était la plus belle pour toi mon amie. J'aimais ta danse, ton rire. Je garde cette soirée. Pour toujours. A présent, tu dors près de moi. Comme un petit enfant fatigué d'avoir joué. Je te regarde. Je souris.

Partager cet article

Repost0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 22:28
J'ai abandonné mon blog pendant quelques jours car j'étais plongée dans le questionnaire de Thaïs sur les région. Je me suis beaucoup amusée et je voulais la remercier chaleureusement de cette heureuse initiative! D'ailleurs (même si le jeu est fini) je vous invite vivement à aller sur son blog "Arc en Ciel" (voir dans mes liens). Je me suis bien cassée la tête sur certaines questions et j'ai appris beaucoup de chose. Face au travail énorme qu'a du nécessiter la création de ce questionnaire, deux mots seulement "Bravo Thaïs!".

Au fil des questions, j'ai ramassé un passager clandestin :



Je le trouve adorable! Voici « Trois petits pas » de Corinne Dreyfuss. Je trouve que c'est vraiment très réussi!

Partager cet article

Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 18:56

Que dire devant un chef d'oeuvre? Que dire quand les mots ont été rendus à ce point inutiles, ridicules? Que dire à part, lisez-le. Lisez-le pour toutes les Maries, pour tous les Steph. Pour tous les gens qui s'aiment. J'ai lu ce livre il y a deux ans et en écrivant ce billet, j'en ai les larmes aux yeux. C'est beau tout simplement. Humain. Douloureux aussi. Comme une immense déchirure. On ne peut pas l'oublier. S'il y a un livre qu'il faut lire sur la monstruosité de la guerre, sa bêtise, c'est celui-ci. S'il y a un livre qu'il faut lire tout court c'est celui-là. Je pense au poème de Prévert..."Et pardonne-moi si je te tutoie Je dis tu à tous ceux que j'aime, même si je ne les ai vu qu'une seule fois Je dis tu à tous ceux qui s'aiment même si je ne les connais pas". Me vient une immense envie alors de tutoyer Marie, Steph, Anton et Anya. Un hymne à l'amour.

Résumé : Elle s'appelle Marie. Elle marche dans la ville en guerre. Légère dans sa robe à fleurs jaunes. Détonnante parmi les ruines, la poussière, le silence. Elle rejoint Steph, sa passion vive, qui par-delà le chaos de leurs disputes et celui de la guerre, lui a donné rendez-vous. Sur le pont situé à l'autre bout de la ville, il l'attend. Il restera enfin avec elle, toujours. Mais Marie reçoit une balle entre les omoplates, elle vacille, lutte contre la douleur, puis s'effondre. Elle a encore la force d'écrire au dos de la lettre de Steph : "je venais" et d'avertir un couple de vieillards qui passe, Anton et Anya. Anya devient messagère de ce mot d'amour. Elle vole jusqu'au pont, tandis que Gorgio, un franc-tireur repentant, promet de ramener une ambulance. Chacun devient la sentinelle de l'amour dans ce monde de massacres et de haine.

Partager cet article

Repost0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 18:48
J'ai choisi cette couvertur car c'est avec Dix petits nègres que j'ai découvert Agatha Christie. J'ai adoré ce livre. Je l'ai lu d'une traite. C'était un livre imposé par mon professeur de français. On avait le choix avec un autre. Je n'ai jamais regretté d'avoir pris celui-là.
J'adore cet auteur. Tout d'abord parce que c'est une femme admirable, pleine d'humour et de charme, comme en témoigne son autobiographie "La romancière et l'archéologue", où elle raconte qu'en la voyant entrer dans un magasin une vendeuse s'écria "Mais Madâaaaame, nous ne faisons pas les grandes tailles". On s'amuse énormément en lisant ce livre. On voit aussi l'amour qu'elle portait  son archéologue de mari et le respect qu'elle avait pour le peuple égyptien (son mari a fait des fouilles en Egypte). Je vous conseille vivement ce livre.

Mais surtout Agatha Christie est un auteur hors pair. J'aime les romans policiers. J'en ai lu beaucoup. Généralement je trouve le coupable avant la fin. Hors, je n'y suis jamais arrivée avec elle. Et pourtant, on a tout sous les yeux (comme elle le dit au début de Cartes sur table). Il y a toujours un retournement de situation logique, évident, imprévisible. Ces intrigues sont de véritables bijoux.

Enfin (même s'il n'y avait que cela je l'adorerais au moins pour ça) elle a crée Hercule Poirot, un détective exceptionnel, époustouflant. Je l'adore. Je suis fan. Il a un charme, un petit côté décalé...et j'adore la manière dont il résoud les énigmes.

Je vous conseille vivement de découvrir cet auteur si ce n'est pas déjà fait (ce qui m'étonnerait un peu).

Mes préférés : Dix petits nègres / Rendez-vous avec la mort/ Mort sur le Nil/ La maison du péril/ Le crime de l'Orient Express / L'heure Zéro.

Et la bonne nouvelle, c'est que vu le nombre de livres qu'elle a écrits je ne suis pas au bout de mon plaisir!

Partager cet article

Repost0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 18:29
J'ai découvert cet auteur et le personnage du juge Ti il y a quelques années. J'ai tout de suite accrochée et me suis procurée tous les autres tomes. L'image ci-contre est la couverture du premier volume.
Le personnage central est un juge (dont on va suivre la carrière tout au long des différents tomes) avec divers accolytes (le sergent du tribunal, ses deux lieutenants). On retrouve ses personnages chaque fois avec plaisir. On suit leur évolutin et leurs aventures généralement assez agitées.
De plus, il y a énormément de références à la Chine de la dynastie des Tang (vers 700 après JC). C'est vraiment passionnant. Van Gulik est un historien et un conteur de génie. On ne s'en lasse pas.
Les enquêtes sont excellentes, on a du mal à trouver le fin mot de l'histoire. Souvent, des intrigues se mêlent mais on ne se perd jamais. De plus une page en début d'ouvrage rappelle les personnages et leur fonction. On peut donc s'y reporter facilement en cas de trou de mémoire ou de lecture interrompue.
Mon titre préféré : "L'enigme du clou chinois". D'une part c'est le premier que j'ai lu (ce qui, je ne sais pas pour vous, crée souvent un attachement particulier pour moi), d'autre part parce que le juge y fait preuve de beaucoup d'humanité. On en apprend aussi énormément sur la condition de la femme à cette époque. La réaction du juge me fait un peut penser à celle de Poirot dans "Le crime de l'Orient express".

Je vous conseille vivement n'importe quel tome de cette série. Vous ne serez pas déçus.

Partager cet article

Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 19:57
Mon premier challenge! Je me suis laissée tenter par Catherine.

Pour ceux que ça intéressent, toutes les infos sont sur : http://defi5continents.over-blog.com/


Les livres que j'ai finalement choisis (après moult hésitations):

-Rebecca (Daphnée du Maurier) => Europe

-Les aventures d'Ellery Queen (Ellery Queen) => Amérique

- L'âme du chasseur (Deon Meyer) => Afrique

-Le village aux huit tombes (Yakomizo Seishi)

-Crime au moulin vert (Kerry Greenwood) => Océanie

Je vous tiendrais au courant des avancées du challenge!

Partager cet article

Repost0