Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 09:10

Etant partie en vacances quelques jours (ce qui explique l'inactivité de ce blog), j'ai raté la deuxième édition de ce dimanche poétique. C'est avec plaisir que je continue pour l'édition n°3. Merci Celsmoon pour cette très bonne idée.

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées;

Mon paletot soudain devenait idéal;

J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal;

Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées!

 

Mon unique culotte avait un large trou.

Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course

Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.

Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

 

Et je les écoutais, assis au bord des routes,

Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes

De rosée à mon front, comme un vin de vigueur;

 

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,

Comme des lyres, je tirais les élastiques

De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur!

 

Arthur Rimbaud

 

V.Van Gogh "Les souliers"

 

Bon dimanche à vous!

 

D'autres poèmes chez Mango et chez lepetitmouton.

Partager cet article

Repost0
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 12:59

Celsmoon a eu l'heureuse idée d'initier un dimanche poétique. Je continue donc en vous proposant ce texte que j'aime beaucoup. Si vous voulez continuer ce dimanche poétique...

Nuits Rhénanes (Guillaume Apollinaire)

 

Mon verre est plein d'un vin trembleur comme une flamme
Écoutez la chanson lente d'un batelier
Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes
Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu'à leurs pieds

Debout chantez plus haut en dansant une ronde
Que je n'entende plus le chant du batelier
Et mettez près de moi toutes les filles blondes
Au regard immobile aux nattes repliées

 

Le Rhin le Rhin est ivre où les vignes se mirent
Tout l'or des nuits tombe en tremblant s'y refléter
La voix chante toujours à en râle-mourir
Ces fées aux cheveux verts qui incantent l'été

 

Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire


Partager cet article

Repost0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 09:16

Un gros coup de coeur pour celivre. J'en avais lu beaucoup de bien sur plusieurs blogs (bien sûr je ne me rappelle plus lesquels) et quand ma mère l'a emprunté à la bibliothèque, je n'ai pas pu résister.

Un immense moment de bonheur!

J'ai commencé en trouvant cela bien écrit, agréable. Puis peu à peu je me suis attachée aux personnages. A Jade comme à Mamoune. A cette histoire hors du commun qui mèle amour, littérature et amour de la littérature, mais propose aussi une magnifique réflexion sur la vie.

Mamoune risque d'être placée dans une maison de retraite. Sur un coup de tête (un coup de coeur?) Jade, sa petite fille, vient la chercher et l'amène avec elle à Paris, pour s'occuper d'elle. Mais n'est-ce pas Mamoune qui finalement va s'occuper de Jade et donner un sens et surtout de la magie à son existence.

Cette Mamoune, grande amatrice de littérature, m'a fait penser à ma grand-mère qui a plus de 80 ans vient de finir le premier volet de Leïlan et me réclame la suite. Mamoune est attachante, lumineuse, surprenante. Elle permet à Jade de découvrir ce qu'elle chercher vraiment. Ce qu'elle est capable de créer.

Quant à Jade, c'est une jeune femme attachante, passionnée et courageuse. Sa rencontre avec Rajiv, en plus de sa vie avec sa grand-mère va lui permettre de prendre son envol.

Face à ces deux personnages féminins, des hommes, tout aussi courageux et attachants : Rajiv, Henri, Albert. Jean aussi, dont le portrait se trace dans les silences de Mamoune. Ils éclairent la vie de ces deux femmes.

L'auteur parle aussi merveilleusement de l'écriture, de la lecture. Ce roman contient toute une réflexion sur la création d'un roman, sur ce que c'est qu'être lecteur, être éditeur.  Frédérique Deghelt parle merveilleusement d'amour : amour des livres, mais aussi amour de la vie, des hommes, du corps. Certains passages sont d'une immense sensualité. C'est beau comme un immense soleil. Beau comme la vie qu'on ne voit parfois pas passer.

Un seul bémol (mais qui fait aussi la force du livre) l'épilogue. C'est vraiment très cruel pour le lecteur. Mais en même temps, cela porte un très beau message. Je ne pouvais plus m'arrêter de pleurer tellement l'émotion qui s'en dégage est forte.

Merci à toutes les blogueuses de m'avoir donné envie de découvrir ce livre magnifique.


Partager cet article

Repost0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 08:58
Je connaissais Julie Andrieu pour ses recettes de cuisine, ses émissions culianires. J'ai été ravie de la découvrir dans cette nouvelle émission Fourchette et sac à dos.

Le principe est très agréable (même s'il n'est pas d'une originalité sans borne) : découvrir un pays et sa gastronomie en suivant Julie Andrieu sur place. Elle nous fait découvrir les plats typiques et à travers uex la vie des gens. La nourriture (et sa préparation) reprend ainsi sa place de lien entre les hommes de tout âge, de toute culture, de toute langue.

La première émission de la saison (car l'émission existe depuis 2007) portait sur le Vietnam. Intéressant mais ... surprenant. La préparation du cobra m'a fait pousser de grands cris.

On découvre tout un pays et toute une culture. Des paysages magnifiques. Des gens différents et passionnants. Même si les plats présentés ne m'attireaient pas plus que ça, j'ai apprécié toutes ces découvertes. J'attends la prochaine sur le Pérou avec impatience, jeudi prochain sur France 5.

Un petit lien pour découvrir l'émission

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 08:45
Je n'ai pas pu résister et j'ai dévoré le tome 3. J'avais adoré les deux premiers tomes et ce dernier volet ne m'a pas déçue. Je suis sous le charme, tant de l'écriture que de l'histoire.

Le tome 2 nous laissé en plein drame. On ne pouvait que trépigner d'impatience. Le syndrome jeveuxlasuitetoutdesuiteunelibrairievite a encore frappé. Heureusement qu'on m'avait prêté les trois tomes en même temps.

On retrouve tous les personnages avec toujours autant de plaisir. Beaucoup de secrets sont dévoilés ou expliqués. On est pris par le suspens et notre coeur rate parfois quelques battements surtout lors de la scène quasi finale.

J'ai aimé voir l'évolution des personnages (tout particulièrement de Jerry), leur manière de réagir face à l'adversité, mais surtout les liens qui les unissent. L'histoire est parfaitement menée jusqu'à la fin, les rebondissements ne sont pas improbables et la fin est absolument magnifique.

Il me semble que ce livre est une très belle histoire d'amour, mais surtout de rédemption et de pardon. Pardon des autres, mais surtout de soi. Peut-être pour l'ensemble des personnages. Les valeurs transmises sont très belles, très humaines. Magali Ségura sait nous faire vibrer, nous émouvoir, mais aussi nous amener à réfléchir sur la nature de l'homme et sur le pardon. Comment un homme ayant commis des crimes abominables peut-il espérer une rédemption? Est-ce seulement possible?

Un vrai coup de coeur pour ce roman de fantasy plein d'aventures et surtout d'humanité.

Tome 1 : les yeux de Leïlan
Tome 2 : Pour Eloïse

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 18:18
Ce livre est le fruit d'une très jolie idée. Demander à 7 écrivains actuels ce que c'est pour eux qu'être père.

Ce n'est pas une question facile. Chacun y répond à sa manière, avec ce qu'il a au fond de lui. Répond avec ce qu'il est et ce qu'il a vécu. Ils oscillent entre souvenirs et présent, joie et tristesse. On voit ceux qu'on connaît sous d'autres facettes. On en découvre d'autres, moins connu (du moins pour ma part) avec plaisir.

J'ai particulièrement été touchée par le texte de Jean-Yves Cendrey, le premier de l'ouvrage. C'est simple, touchant, profondément humain. C'est plein d'une magnifique tendresse. Une véritable force s'en dégage.

Je me suis aussi laissée emporter par Philippe Delerm (égal à lui-même mais toujours ô combien vrai et unique) et par Olivier Adam, que je découvre chaque fois un peu plus avec une émotion immense.

Quant au texte de Boualen Sansal, il est très marquant. on apprend beaucoup de chose et surtout on découvre un homme courageux, qui a tout fait pour ses deux filles.

Un très beau recueil, plein de beauté et de tendresse.

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 18:06

Je viens de relire avec un immense plaisir cette BD qu'on m'a offerte il y a longtemps.

Je suis une fan inconditionnelle de JJG et j'adore l'idée de cette BD : mettre en images certaines chansons de cet artiste, en collant plus ou moins à la chanson. Chaque dessinateur a choisi une chanson et se l'est appropriée.

Certains sont restés très près de la chanson. C'est le cas pour Rouge, La vie par procuration, Filles faciles, Tu manques, Sache que je.

D'autres modifieent par un clin d'oeil, un retournement de situation : Là-bas, Tout était dit, Tournent les violons.

D'autres s'éloigent franchment de la chanson, tout en gardant le thème central : The Quo's in town tonight, Je commence demain, Elle attend, c'est ta chance.

A cela s'ajoute Mais qui est véritablement JJG, la vie en Gold (biographie dessinée de JJG) et un très joli cahier des chansons.

Tous rendent hommage à cet artiste aux multiples talents. Tous racontent des histoires, celles qu'on fait naître ses chansons pour eux, comme elles nous poussent à rêver à chaque fois qu'on les entend.

J'ai eu un gros coup de coeur pour La vie par procuration, Tournent les violons, Là-bas et C'est ta chance.

J'ai aussi découvert le coup de crayon de nombreux artistes.

Pour tous les fans de JJG...et pour tous les autres!

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 11:44

J'ai été attirée par le sous-titre de ce manga. Que venait faire Einstein dans un manga japonais? Si on réfléchit à son lien avec les deux bombes atomiques, finalement cela ne semble pas si bizarre.

L'histoire est surprenante : deux jeunes garçons pouvant lire l'avenir dans leurs rêves promettent à Einstein de réaliser son souhait dans le futur. En effet, Einstein regrette amèrement d'avoir collaborer à la construction de la bombe. En parallèle, au 21ème siècle, Ruika, une jeune fille courageuse, se fait passer pour son frère mort pour soulager le chagrin de sa mère.

Le début est un peu confus. On a du mal a bien se repérer, à savoir qui est qui. Pourtant on s'attache à Ruika (qui pour une fois n'est pas une héroïne complètement tarte). Ce premier tome met en place plusieurs éléments qui seront, je l'espère mieux développer dans les tommes suivants.

J'ai bien aimé l'idée de base, même si j'ai toujours un peu de mal avec les dessins des mangas. L'ensemble est original, avec de jolies valeurs et sait créer un certains suspens. J'ai hâte de pouvoir lire la suite.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 12:43
Résumé : L'arrivée sur Terre de Klaatu, un extraterrestre d'apparence humaine, provoque de spectaculaires bouleversements. Tandis que les gouvernements et les scientifiques tentent désepérément de percer son mystère, une femme, le docteur Helen Benson, parvient à nouer un contact avec lui et à comprendre le sens de sa mission.






Ce film ne me tentait pas plus que ça et finalement je ne regrette pas de l'avoir vu. Même si le début est un peu curieux, voir un peu assommant, les choses s'accélèrent et deviennent beaucoup plus intéressantes par la suite. A partir du moment où une sphère se pose dans Central Parck. L'intérêt du spectateur est alors éveillé. Même si l'histoire reste très prévisible, j'ai suivi avec plaisir les hésitations de Klaatu face à sa mission, son évolution face à la race humaine.

J'ai trouvé l'interprétation de Keanu Reeves très réussi, avec beaucoup de retenue. Même si je ne suis pas fan de Matrix, je trouve que c'est un excellent acteur (remarquable dans Beaucoup de Bruit pour rien de Branagh). C'est d'ailleurs lui qui rend le film intéressant. Peut-être cela aurait-il moins bien marché avec un autre acteur, car il sait rendre l'ET vraiment humain.

J'ai apprécié aussi le dilemme entre sauvé la Terre ou sauvé l'être humain. Cela m'a fait pensé à la série Mon prof est un extraterrestre. Dans le 4ème et dernier tome se pose la même question.

Enfin les effets spéciaux sont vraiment très beaux, très réussis. En revanche, quelques plans sont un peut tremblottant ce qui est assez désagréable.

Un bon film d'action, qui nous permet aussi de réfléchir à la palce de l'homme dans l'espace.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 12:10

J'ai découvert il y a peu le blog très agréable et très intéressant de Celsmoon. Et voilà qu'elle organise un SWAP pour mettre du baume au coeur de ceux qui ne partent pas en vacances cette année (mais comme elle est sympa, les autres peuvent bien sûr participer). Ma fin de mois étant quelques peu charger, je ne vais pas pouvoir participer. Mais pour toutes ceux qui seraient intéressés, c'est ICI !

http://www.chaplum.com/wp-content/uploads/2009/07/SWAP.jpg

Rien qu'avec la photo, on part déjà un peu en vacances!

Partager cet article

Repost0