Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 09:25


Résumé
: L'étau démoniaque de Voldemort se resserre sur l'univers des Moldus et le monde de la sorcellerie. Poudlard a cessé d'être un havre de paix, le danger rode au coeur du château... Mais Dumbledore est plus décidé que jamais à préparer Harry à son combat final, désormais imminent.




J'ai passé un très bon moment avec ce film. Pas de temps mort, des acteurs toujours aussi sympathiques, beaucoup d'aventures, avec une pointe d'humour. Le cocktail parfait pour passer un bon moment!

J'ai particulièrement apprécié l'esthétique de ce film. Les couleurs sont belles, les images bien filmées. David Yates donne réellement vie à tout ce qu'on a lu. C'est très agréable à regarder. On s'immerge dans le film. On a presque l'impression d'y être.

Les acteurs se sont étoffés, on pris de l'assurance. Ils habitent leur personnage. Une mention spéciale pour Ron et Hermione. Certains passages entre eux sont vraiment très très drôles.

Un seul bémol, le grand nombre de passages coupés, omis, surtout à la fin. J'ai trouvé que cela manquait, même si cela permettait une compréhension plus facile pour ceux qui n'ont pas lu le livre. On perdait un peu de la magie du livre et surtout de la cohérence.

Un très bon moment de cinéma, à ne pas rater qu'on soit fan ou non de Harry Potter.

Partager cet article

Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 15:12
Un recueil de nouvelles où on retrouve l'humour absurde du réalisateur de Tout le monde dit I love You ou de Whatever works. Que tous ceux qui ne jurent que par la Raison passent leur chemin. Toutes ces nouvelles sont plus loufoques les unes que les autres.

On retrouve entre autre Des parents ruinés par l'échec de leur fils à l'exemen d'entrée à la maternelle, un procès ayant pour témoins des personnages de dessins-animés, une vente aux enchères portant sur un morceaux de truffes... Un véritable délire.

Certaines de ces histoires sont très amusantes, d'autres sont un peu too much. Peut-être vaut-il mieux ne pas les lire d'un trait. On apprécie les jeux de mots, les absurdités propres à ce réalisateur, son regard aiguisé sur la société new-yorkaises et ses travers. On sourit souvent, on rit parfois, mais on s'étonne toujours de ce flot d'imagination. Comment a-t-il pu avoir de telles idées?

A découvrir par petites touches (et pour toux ceux qui viennent de déménger, Le chantier infernal leur rappellera des souvenirs) .

Partager cet article

Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 15:04
Je n'aimais pas l'univers de Thierry Jonquet (trop noir, trop violent), mais je trouve que Stephie a eu une si jolie idée, que je relaie l'info pour tous ceux qui appréciaient les livres de Thierry Jonquet.

Stephie propose que toux ceux qui le souhaitent lisent un ou plusieurs livres de cet auteur, afin de lui rendre hommage sur la blogosphère. Toutes les précisions sont ici .

Partager cet article

Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 14:57
Nous sommes certainement nombreux à avoir lu Mathilda et à avoir adoré cette petite gamine surdouée, pleine de vivacité et si sympathique. Raison-et-sentiments nous propose un challenge autour de la liste de livres que Malthilda dévore en 6 mois. Même si je n'ai pas le temps de participer, c'est avec plaisir que je relaie cette excellente idée !

Pour plus d'infos, c'est Ici !

Partager cet article

Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 10:40

Que dire qui n'a pas déjà été dit sur cette saga? Je l'ai commencé à sa sortie, il y a trois ans. J'en garde un souvenir un peu particulier, car c'est le livre que j'ai lu pendant mes oraux de CAPES. En fait, j'avais du le laisser à la maison (trop lourd pour le prendre dans le train avec tout le reste). Et j'ai du patienter 4 jours avant de pouvoir lire la fin (je m'étais arrêtée à la scène dans le studio de danse). C'est dire combien j'ai été ravie de le retrouver.

J'ai tout de suite accroché. Des vampires, une histoire d'amour, des aventures...Tout ce que j'aime ! Je suis depuis toujours une fan de tout ce qui touche aux vampires. Bref, c'est pleine d'enthousiasme que je me suis lancée.

Fascination m'a séduite. J'ai apprécié les personnages (aaaaah ! Edward!), l'histoire et ses nombreux rebondissements et surtout cette manière de revisiter le mythe du vampire. J'ai tout de suite aimé le personnage de Bella (avec sa maladresse légendaire qui se rapproche parfois un peu de la mienne). Enfin une heroïne qui ne se comporte pas comme une cruche dès qu'elle est amoureuse. J'ai particulièrement aimé toute la première partie, avec la mise en place du décor, le début de l'histoire d'amour. La partie avec James m'a un peu moins plu, mais j'ai aimé le côté thriller.

En ce qui concerne le film, j'ai adoré cette adaptation. J'ai aimé l'esthétique du film, le choix des acteurs (surtout Bella) et la façon de rendre l'ambiance. J'ai aussi apprécié la bande-son, très bien adaptée (surtout l'arrivée des vampires et la berceuse de Bella). J'attends le deuxième volet avec impatience.

Tentation est le tome que j'ai le moins aimé. Si j'ai apprécié la relation en Jacob et Bella, l'absence des vampires m'a déçue. J'ai trouvé qu'il y avait des longueurs et surtout que Bella n'arrêtait pas de geindre. J'ai trouvé que ce n'était pas vraiment dans son personnage. En revanche, j'ai tout de suite aimé le personnage de Jacob et les légendes Quileutes. J'ai trouvé que les passages chez les Volturi dégageaient une véritable atmosphère. J'avais l'impression de voir les scènes, comme au cinéma.

Hésitation : Sans doute mon volume préféré. Les rapports entre les protagonistes se complexifient. D'anciens personnages refont surface. On a un peu l'impression que le tome deux n'était qu'un prologue pour ce troisième volet. La scène un peu avant le combat final est absolument magnifique. Le lien entre Bella et Jacob m'a boulversée. L'abnégation d'Edward aussi. La fin permet une belle ouverture et on attend la suite avec impatience.

Révélation : Ce tome est très intéressant par sa construction, cette alternance entre le point de vue de Bella et celui d'un autre personnage (que je ne nomme pas pour éviter de spoiler). Il y a beaucoup d'émotions, d'intelligence et de réflexion aussi bien sur le mythe du vampire que sur des aspects beaucoup plus humains de la vie. J'ai été enchantée de retrouver la Bella du début. Courageuse, têtue. Sa détermination, son attachement m'ont émue. Les scènes entre elle et Edward sont vraiment magnifiques. Les autres vampires qui deviennent plus présents ont aussi contribué à une histoire plus riche, plus aboutie. Une réussite.

PS : En arrivant à la fin de cette saga, je me demande si il n'y aura pas d'autres tomes. Certains éléments me laissent perplexes.
PS1 : au vu des 4 tomes, j'ai enfin pu me décider sur mes personnages préférés : Alice, Charlie (il est vraiment adorable dans le tome 4), Carlisle et Garreth (qui n'apparaît que dans le tome 4 mais que j'ai trouvé génial). Et évidemment (mais peut-être un peu moins) Jacob,Edward et Bella !






Partager cet article

Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 09:03
Lou nous propose un Bloody SWAP. Derrière ce nom intriguant, voir effrayant (j'en fait trop?) se cache un SWAP autour de nos amis (depuis Twilight) les vampires et autres charmantes créatures de la nuit. Je n'ai, bien sûr, pas pu résister. Il reste 8 places.

Alors, depêchez-vous d'aller jeter un oeil (au sens figuré...ben oui, ve le thème, on ne sait jamais) Ici .

Partager cet article

Repost0
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 14:45

Chroniqué de cet auteur : La maison des lumières

 

François a tout. Le succès, l'argent, les femmes. Simon n'est que simple vendeur dans un grand magasin. Mais parce que François le découvre un jour perdu au milieu de son rayon jouet, tout seule, assis sur un rhinocéros en peluche, il va décider de l'aider. L'aider à avoir cet enfant qu'il désire tant. La vie de l'un et de l'autre va en être changée.

Le problème de ce roman, c'est qu'on alterne. Entre émotion et agacement. Entre incompréhension et illumination. Entre l'ombre et la lumière. Comme ses personnages, Didier van Cauwelaert est capable du meilleur comme du pire.

Le thème de la paternité, du désir d'enfant à tout prix (et quel prix ici...) m'ont interpelés. Pourtant je n'ai pas été touchée. Parce que c'est trop. Trop de manigances. Trop de trahisons. Trop d'amertumes et de mensonges. Trop de solitude.

Je ne m'attendais pas du tout au revirement de situation dans le premier tiers du livre, à l'ampleur qu'allaient prendre les choses. Et j'aurais préféré que l'idée de base soit développée autrement. J'aurais souhaité un autre livre.

Pourtant des questions intéressantes se posent. Que se passe-t-il quand on intervient de manière excessive dans la vie de quelqu'un? Comment lutter contre les blessures du passé? Que faire quand l'image du père est absente ou dégradée? Parfois on est face à une petite lumière. Un lien entre ces deux hommes. Rapidement, tout reprend son court. Le mensonge final m'a vraiment déplu. J'ai aussi trouvé la fin un peu baclée. En suspens. Comme si l'auteur lui-même, durant tout le livre, n'avait pas su où il allait.

Finalement, je ne sais pas trop quoi en penser...je serai contente d'avoir vos avis.

Résumé : L'un, Simon, vendeur de jouets dans un grand magasin est désespéré de ne pouvoir donner d'enfant à sa femme. L'autre, François, homme d'affaires impitoyable au pouvoir immense, a toujours refusé d'être père. Qu'est-ce qui peut pousser un homme qui omnipotent à venir échouer au fin fond de la Creuse, dans un service de procréation médicale assistée, pour répondre au désir de paternité d'un inconnu ?

Partager cet article

Repost0
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 14:18
Plusieurs blogueuses proposent des jeux très sympathiques pour l'été. Un petit aperçu de ceux que j'ai repéré.

Chez Tiphanya, les artistes (dont je ne fais malheureusement pas partie) pourront exprimer l'étendue de leur talent sur le thème Les vacances de vos livres, avec de très jolis prix à la clef. J'espère que nous pourront voir les oeuvres concernées. Je ne sais pas vous, mais je trouve le thème très bien trouvé. Les infos sont ICI !

Pimprenelle, qui n'ai jamais à court de bonnes idées, nous propose un jeu de l'extrait, en plusieurs parties. Il faut reconnaître des extraits littéraires (3 par semaines). Une excellente idée de plus! c'est amusant et instructif. Que vouloir de plus? Plus d'infos ICI !

Quant à LN, en cette période estivale, elle nous emmène en balade avec son Jeu du Voyage, des énigmes qui nous font découvrir le monde. J'aime tout particulièrement la n°3. Précipitez-vous ICI !

Celsmoon nous propose un mystérieux concours SLAT. Vous ne savez pas ce qu'est un Slat? Rendez-vous ICI !

Et toujours les fameuses Harlequinades et leur non moins fameux logo ! Une brillante initiative de Chiffonnette et de Fashion! A chaque fois que je lis un billet autour de cet évènement, je rigole toute seule devant mon écran. Pour passer du bon temps,c'est ICI !


Partager cet article

Repost0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 14:34
Yaneck m'a aimablement proposé il y a quelques temps de participer à un classement de BD en notant celles dont j'avais fait un billet sur mon blog.

Voici le résultat (chaque lien est vers un blog participant pour avoir un aperçu de l'album concerné). Et bien sûr, si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à participer!

Merci Yaneck pour ce gros travail!



Partager cet article

Repost0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 09:20
Le grand retour du papa de Coraline et de Stardust ! Cela faisait un moment que je voulais le lire. Ah! ces longs regards dans les librairies! Ces délicats appels du pied! Si bien que j'ai fini par craquer... Je suis faible, je sais...

Quelle histoire étonnante! Un petit garçon, ayant échappé au massacre de sa famille, trouve refuge dans un cimetière et est recueilli par un couple de fantômes. Avec un tel départ, il ne peut vivre que des aventures étonnantes.

Ce mélange entre morts et vivants m'a beaucoup fait penser à Tim Burton, d'abord dans Beetle Juice, puis dans les Noces funèbres. L'idée n'est pas réellement originale finalement, mais elle est menée avec beaucoup de charme et d'ingéniosité. Car au lieu de rester centré sur l'intrigue (Bod va-t-il retrouver celui qui a tué ses parents?), Neil Gaiman crée tout un monde autour de Nobody. Un monde où celui-ci vit de multiples aventures et rencontres de nombreux personnages, tous plus étonnants les uns que les autres.

Même si l'intrigue principale est relativement prévisible (avec une petite pointe d'Harry Potter dans certaines explications), on s'attache à Bod et on dévore ses aventures. Le personnage de Silas (ni mort ni vivant) m'a particulièrement enchanté. J'ai trouvé qu'il avait beaucoup de classe comme un personnage très en vogue* (attention ne cliquez sur l'étoile que si vous avez déjà lu le livre)ces derniers temps et beaucoup de charisme.

La fin m'a beaucoup touchée. C'est une belle incitation pour découvrir les richesses de la réalité et une belle image de ce qu'on appelle grandir. Moins de tension que dans Coraline, mais plus d'émotion. Un très beau livre, avec de magnifiques dessins, mêlant les noirs et les gris. Laissez-vous tenter!

Résumé : Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux...


Partager cet article

Repost0