Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 09:39

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51THDKZ7BZL._SL500_AA300_.jpgLu dans le cadre des Coups de foudre de la Blogoshpère. C'était le coup de foudre de Bouh ! Merci à Theoma pour l'organisation du challenge!

 

J'avais beaucoup entendu parler de ce roman et j'avais envie de le lire. L'histoire est vraiment très originale. Un homme, un peu simple d'esprit, va subir une opération pour augmenter son QI. Des essais ont déjà étaient faits sur une souris (Algernon) et notre héros va avoir la vision de ce qui va lui arriver en observant le comportement de cette souris.

 

Ce roman est constitué du journal tenu par Charlie. on suit ses progrès au jour le jour. Mais finalement ce ne sont pas les progrès intellectuels de Charlie qui sont le fondement de ce roman. On observe surtout l'évolution de ses émotions, de sa perception du monde. Il se rend compte de la façon dont on le traitait avant. Il apprend l'amour, le plaisir. Il comprend aussi la méchanceté et la bêtise humaine. Se rappelle de son passé.

 

Un bémol cependant. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Charlie. Autant j'adorais Algernon. Autant je trouvais Charlie très froid. Limite agaçant. On a envie de le secouer pour qu'il profite de sa vie avant qu'il ne soit trop tard. J'ai eu du mal à ressentir beaucoup d'émotion lors de ma lecture. C'est finalement assez clinique.

 

Ce livre m'intriguait depuis llongtemps et pour cela j'ai été heureuse de la découvri. Cependant, il n'a pas été un coup de coeur.

 

Résumé : Il s'appelle Charlie Gordon, c'est un simple d'esprit, un minable, employé aux plus basses besognes dans une usine. Algernon, elle, est une souris de laboratoire et le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler son intelligence. Les deux savants tentent alors d'appliquer leur découverte à Charlie avec l'assistance de la jeune psychologue Alice Kinnian.

 

http://lh6.ggpht.com/_1crAKXAesig/SudF2pKUjeI/AAAAAAAAAH8/BQi4S9jIApw/coeur%20vs3.jpg

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 09:44

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51WAR0N8NJL._SL500_AA300_.jpgTroisième partie du cycle de l'élévation.

Première partie : Marée stellaire

Deuxième partie : Elévation

 

Ce tome met en place les personnages et l'histoire de Rdemption. Comme il y a 5 tomes, c'est un peu lent à commencer. Mais peu à peu on s'attache aux personnages et on a envie de connaître leur histoire.

 

Comme toujours avec cet auteur, les univers que l'on traverse sont très riches. foisonnants. On en découvre de multiples facettes. David Brin s'est créer un monde qui complet où tous les éléments s'enclenchent et fonctionnent les uns avec les autres.

 

La construction du roman qui alterne le récit des différents protagonistes est aussi très réussi et donne beaucoup de ryhtme à la lecture. On est impatient de savoir ce qui va se passer. Et comme cette partie clot la saga de l'élévation, on a aussi hâte de savoir ce que sont devenus les personnages de Marée Stellaire et d'Elévation. On a envie de savoir comment tout cela va s'agencer et se terminer.

 

J'ai hâte de découvrir le tome 2! Un auteur à ne pas rater!

 

Résumé : Jijo... Planète autrefois habitée par les énigmatiques Buyurs ... Dans leur incommensurable sagesse, les Grands Galactiques l'ont laissée en friche pour permettre à sa flore et à sa faune de se régénérer. Au fil des millénaires, divers groupes d'exilés sont venus s'y réfugier en secret. On y trouve des humains, mais aussi des hoons (géants couverts d'écailles), des urs (petits centaures à trois yeux), des qheuens (sortes de crabes à cinq pattes), et des g'keks, et des traekis... Après s'être longuement affrontés, tous cohabitent pacifiquement. Une seule ombre au tableau : ils sont affligés d'un terrible complexe de culpabilité, car leurs ancêtres sont venus " polluer " Jijo. Voilà pourquoi ils jouent à fond la carte de l'écologie, en attendant le jour où les Grands Galactiques les découvriront et les puniront pour les péchés de leurs pères. Voilà pourquoi ils s'efforcent de suivre " la Voie de la Rédemption "...

 

Challenge-Pierre-Bottero.png  Lu dans le cadre du Challenge Pierre Bottero dans la catégorie Fantasy. David Brin était un auteur que Pierre Bottero aimait beaucoup.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://storage.canalblog.com/99/34/364830/45903861_p.jpgLu aussi dans le cadre du Défi SF de GeishaNellie!

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 09:35

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41M01T8THZL._SL500_AA300_.jpgQue dire, à part passez votre chemin... Même si vous aimez cet auteur. La nouvelle titre est assez intéressante. Même amusante. Ce couple âgé qui essaye par tous les moyens de pourfendre son conjoint est originale. On s'amuse même. Mais les autres nouvelles sont d'un ennui sans nom. Après quelques semaines à peine, j'ai du mal à m'en souvenir. L'écriture n'a rien de remarquable. C'est assez plat et les chutes sont vraiment sans intérêt. Pourtant les idées sont bonnes. Originales. Mais la manière de mener l'histoire à son terme est vraiment ... soporifique.

 

A éviter donc.

 

Résumé : Un couple de vieillards dont la seule préoccupation est de se débarrasser définitivement l'un de l'autre, un curieux psychanalyste tout droit sorti du fond des mers, un détective qui enquête sur l'étrange disparition de trois enfants en se prenant pour Sherlock Holmes, une pickpocket incroyablement douée, une bibliothécaire capable de faire vivre les personnages des livres, tels sont les héros de ces aventures qui mêlent humour et merveilleux. Loin de Fahrenheit 451 et de Chroniques martiennes, Ray Bradbury nous entraîne dans un univers en apparence familier et pourtant surprenant.

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 09:26

http://ecx.images-amazon.com/images/I/516aY2eFYpL._SL500_AA300_.jpgAyant toujours apprécié les maths, étant fan de Numbers, je ne pouvais pas passer à côté de ce roman. Grand bien m'en a pris.

 

On entre immédiatement dans l'histoire. Dès les premières pages, on suit avec attention le narrateur, jeune mathématicien argentin qui débarque à Oxford. Un peu perdu. parfois un peu surpris par les anglo-saxons. Très vite l'action se met en place. Il découvre un cadavre avec un célèbre mathématiciens et tous les deux vont mener l'enquête. Si on se doute de la résolution de l'enquête, il est par contre difficile de prévoir la fin. Tout s'enchaîne de manière curieuse. On est de plus en plus pris par l'histoire et on est vraiment surpris par l'explication finale.

 

Les passages sur les théories mathématiques ne sont pas nombreux et restent tout à fait accessibles, même si on n'aime pas les maths.

 

L'histoire est remarquablement bien construite. On cherche en même temps que les personnages et le dénouement ne nous laisse pas sur notre faim. On a un peu l'impression, par moment, de se retrouver dans un Agatha Christie. La même ambiance. Un peu la même construction.

 

Un roman policier très agréable pour passer un bon moment de lecture!

 

Résumé : Oxford, 1993. Alors que le plus ardu problème des mathématiques, le célèbre théorème de Fermat, est sur le point d être résolu, une série de crimes vient perturber la tranquillité de la sereine et studieuse cité. Un tueur en série adresse à l éminent logicien Arthur Seldom de mystérieux messages, fragments d une démonstration écrite en lettres de sang... Pour mener l enquête, son assistant, un doctorant argentin fraîchement débarqué en Angleterre, devra se fondre dans la singulière atmosphère des colleges britanniques et des anciennes sectes pythagoriciennes...

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 09:16

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51LcUzb4bwL._SL500_AA300_.jpgTome 1 : le premier été

Tome 2 : le deuxième été

Tome 3 : le troisième été

Tome 4 : le quatrième été

 

J'avais apprécié le tome 1 mais avais trouvé quelques longueurs. Pour les tomes suivants, je me suis régalée. Pas de temps mort. On tourne les pages aussi vite que possible pour savoir comment cela va se passer. J'ai même enchaîné les trois tomes, ce que je ne fais presque jamais.

 

On retrouve donc nos quatre sympathiques héroïnes et tous les personnages gravitant autour d'elles. Elles évoluent. Gagnent en maturité. Apprennent de leurs erreurs. Parce que ce n'est pas toujours facile de grandir. Mais elle s'en sortent plutôt bien.

 

Le style d'Ann Brashares est toujours aussi agréable. On prend plaisir à la lire. On a parfois la larme à l'oeil. On sourit souvent. On se passionne à chaque page.

 

Le tome 2 est particulièrement réussi. Mais l'ensemble est bien construit, bien écrit, original. On s'attache vraiment à tous ces personnages. On a un peu l'impression de les connaître. D'avoir vécu avec eux une partie importante de leur vie. L'auteur montre avec beaucoup de sensibilité les difficultés du passage à l'âge adulte. On se sent proche de ce que ces 4 filles vivent.

 

A lire sans modération pour se mettre de bonne humeur!

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 09:06

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51V83PEANAL._SL500_AA300_.jpgOffert par Neph dans le cadre du Swap Cap Sur Noël.

 

Je n'avais quasiment jamais lu du Dickens. Je gardais un assez mauvais souvenir de David Copperfield. Mais là, j'ai adoré! Beaucoup de petites touches d'humour, une belle écriture et une histoire passionnante. J'ai enfin compris pourquoi tant de gens aiment Dickens.

 

Il faut dire que je suis une fan inconditionnelle du Noël de Mickey. Je connaissais donc bien l'histoire mais j'en ai découvert de nouvelles facettes. J'ai surtout apprécié l'humour de l'auteur. On entre dans cette histoire et on n'a plus envie d'en ressortir. Quel style! Quelle originalité!

 

L'histoire est aussi très belle. Humaine et pleine de belles valeurs. La fin est très émouvante. On en a le coeur serré. On s'est finalement attaché à Scrooge. On suit avec plaisir les changement qui s'opère en lui. On retrouve son âme d'enfant.

 

Une chose est sûre, je ne vais pas m'arrêter là dans ma découverte de Dickens! Un immense merci à Neph pour ce choix judicieux!

 

Résumé : Ebenezer Scrooge est un vieillard acariâtre et avare qui fait fuir tout le monde. Le soir de Noël, son neveu vient le convier à festoyer chez lui mais il refuse l'invitation en qualifiant ces manifestations de joie de « sornettes et balivernes ! ». Quelle ne sera pas sa surprise lorsque, se retrouvant seul dans sa grande maison sombre et glacée, il recevra la visite des fantômes des Noël passés, présents et futurs ! La nuit sera terrible en vérité !

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 09:42

http://www.decitre.fr/gi/47/9782092525647FS.gif   Tome 1 : Le sanctuaire sacré

 

 J'avais aimé le tome 1. Le tome 2 est tout aussi bien, même s'il est un petit peu plus prévisible, surtout dans les premiers chapitres. On retrouve avec plaisir tous les personnages. Ils n'ont pas vraiment changé. On a un peu l'impression de retrouver de vieux amis.

 

On retrouve aussi Fablehaven et ses habitants magiques. On fait aussi de nouvelles rencontres, plus ou moins sympathiques.

 

L'histoire est menée tambour battant et on la suite jusqu'au bout avec plaisir... et un rien de fébrilité. On a beau savoir que tout va s'arranger, soudain, on n'en est beaucoup moins sûr. La fin est vraiment bien trouvée et on prend beaucoup de plaisir à suivre les péripéties de nos héros.

 

Vivement le tome 3 !

 

Résumé : Dès la fin de l'année scolaire, Kendra et Seth sont de retour à Fablehaven, incroyable refuge pour créatures fantastiques, dont leurs grands-parents sont les gardiens.
Grand-père Sorenson y a invité trois experts : un maître en potions, un collectionneur d'objets magiques et une chasseuse de créatures étranges. Ils ont pour mission de protéger Fablehaven de la maléfique société de l'Etoile du Soir, déterminée à mettre la main sur un artefact d'une grande puissance dissimulé au coeur du sanctuaire. Le temps est compté. Si l'Etoile du Soir parvient à ses fins, ce sera un désastre pour tous les sanctuaires du monde...
et peut-être pour la Terre entière !

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 09:31

http://www.decitre.fr/gi/83/9782757805183FS.gif  Un très beau livre et une magnifique écriture. J'ai découvert cet auteur avec  le Remplaçant. Moi qui adore la gastronomie, je ne pouvais pas passer à côté de se roman se déroulant dans un restaurant pas tout à fait comme les autres.

 

On fait donc la connaissance de Myriam qui vient d'ouvrir son restaurant. Elle y a investit jusqu'à son dernier sou, vit sur place et ne sait pas très bien comment tout gérer. Pourtant elle y met tout son courage. Toute sa belle énergie. Et peu à peu son rêve prend forme. Des gens se joignent à l'aventure. On les découvre petit à petit. Avec pudeur. Comme on découvre l'histoire de Myriam. Son mariage bancal. Jusqu'à la déchirure. On découvre sa douleur de femme, sa douleur de mère au fil des pages. Des bribes de son histoire. On s'y attache. on voudrait tellement qu'elle trouve le bonheur.

 

On s'attache aussi à tous ces merveilleux personnages secondaires. tellement émouvents eux aussi, avec toutes leurs failles. Et leur immense courage. On suit tout ce petit monde. On serait bien rester avec eux. On est un peu mélancolique de les quitter. Pourtant, on ferme ce livre avec une petite boule d'espoir au creux du ventre. Comme pour nous rappeler que parfois la vie fait de très beaux cadeaux.

 

Résumé : Myriam est un peu perdue, un peu fantaisiste et un peu rêveuse.
Un beau jour, elle décide d'ouvrir son restaurant. A sa propre surprise, Chez moi devient vite le rendez-vous incontournable des habitants du quartier, le havre chaleureux où tout le monde se retrouve. Dans sa cantine, Myriam ouvre l'appétit et délie les esprits, avec l'instinct, la grâce et la sensualité des artistes aux fourneaux...

 

 

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 09:17

http://www.decitre.fr/gi/42/9782226207142FS.gif

 

Tome 1 : Rebelles

Tome 2 : Rumeurs

 

Oui, la robe est toujours aussi splendide! D'ailleurs on veut (presque) toutes la même! Mais ce n'est pas le seul intérêt de ce roman. L'histoire démarrait tranquillement dans le tome 1 et le suspens grandissait dans le tome 2. Mais là, on tourne les pages aussi vite que possible. Impossible de le lâcher. On veut savoir! Les personnages prennent de l'épaisseur. On adore détester Pénélope et plaidre (un peu) Diana. On se régale des intrigues de ce microcosme.

 

On prend plaisir à retrouver les personnages. A suivre ce qui leur arrive. A découvrir la face cachée des beaux salons de la haute-société new-yorkaise. Chacun évolue au fil des pages et finalement, la fin n'est pas si classique. Quelques nouveaux venus viennent pimenter l'ensemble.

 

Il n'y a qu'un seul hic : la suite n'est pas paru en français...

 

Une série à découvrir pour passer un très bon moment.

 

 

Résumé : Bien qu Elizabeth Holland ait fait son retour à New York, c'est toujours sa soeur Diana qui illumine les soirées de la haute société. Et ce, malgré le mariage de son amoureux secret, Henry, avec l'éternelle rivale des soeurs Holland, la vénéneuse Penelope. En réalité, Henry est toujours épris de Diana, mais Penelope l'a soumis à un odieux chantage. Quant à Lina, l'ambitieuse ex-femme de chambre, elle continue son incroyable ascension sociale... à ses risques et périls.
Retour à Manhattan en 1900 !

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 13:30

Sur une idée originale de Celsmoon !

 

Quand on a plus rien à perdre

 

On nous prend pour des fous
Ce qu'on peut penser de nous on s'en fout
On se fout de tout
On se fout d'être malheureux on s'aime encore mieux
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre

Si tu pars avec moi
Les gens te montreront du doigt
Si je pars avec toi
J'oublierai qui j'étais
Tu seras hors-la-loi
Si je t'enchaîne à moi
Tu aimeras tes chaînes
Je m'accrocherai à toi
Comme le lierre à un chêne

Loin des souterrains de Naziland
On trouvera bien un no man's land
Où on pourra vivre désespérément libres
On nous prend pour des fous
Ce qu'on peut penser de nous on s'en fout
On se fout de tout
On se fout d'être malheureux on s'aime encore mieux
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre

Si tu pars avec moi
Même si tu voulais
Tu ne pourras jamais
Revenir en arrière
Quand on choisit sa vit
Il faut la vivre jusqu'au bout
Je serai avec toi
Contre la terre entière

Venez avec nous risquer vos vies
Sur les autoroutes de la folie alors vous
Comprendrez jusqu'où on peut aller
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre
Quand on n'a plus rien à perdre

 

Michel Berger / Luc Plamandon

 

http://www.musicalavenue.fr/files/image/actualite/2010/09_Septembre/Starmania.jpg

http://www.musicalavenue.fr/files/image/actualite/2010/09_Septembre/Starmania.jpg

Partager cet article

Repost0