Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 18:36

Comme dirait l'un de héros de l'arme fatal : je suis trop vieille pour ces conneries.

J'ai lu deux tommes pour être sûre. En me disant que j'avais peut-être raté quelque chose. Absolument pas. Je m'ennuie.

 

Pourtant le personnage est sympathique. Les histoires sont très mignonnes. Avec de jolies valeurs. Mais il manque la petite étincelle qui fait tout. Je n'ai pas réussi à accrocher.

En plus, je trouve les dessins très moches. Certes, ils vont avec l'âge de la narratrice. Mais ils nuisent à l'ensemble.

 

Mes élèves de 6ème aiment bien. Mais je vais m'abstenir pour les tomes suivants.

 

Résumé : Dans la vie, il y a des superhéros, avec une identité secrète, une cachette secrète, des pouvoirs secrets. Moi, j'aime trop ma chambre, mes parents, ma meilleure amie pour avoir autant de secrets. Alors, je suis une moyenne superhéroïne. Mon Pouvoir ? Je rends les gens heureux, ou plutôt j'essaie de les rendre heureux. Bon, parfois, ce n'est pas facile, mais un moyen superhéros a toujours plein d'idées !

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Enfance
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 18:36

Malice et CatastropheTome 1 : Yokaï Di Yokaï Da

 

J'ai parfois des idées stupides. Mais vraiment stupides. Acheter cette BD en fait partie. C'est quoi ce truc? C'est probablement la BD la plus ennuyeuse que j'ai lu depuis... en fait je crois que je ne me suis jamais autant ennuyée avec une bande-dessinée. Je m'attendais à quelque chose de drôle, à des dessins version manga mais avec une french touch. On peut toujours rêver.

 

C'est long, confus, ennuyeux. On n'a qu'une envie c'est que ça finisse. Mais en plus, il y a beaucoup de pages. On croit qu'on en viendra jamais à bout.

 

C'est dommage car les dessins sont sympathiques et il y a un style qui pourrait être intéressant. Mais l'intrigue plombe l'ensemble. En outre, les dessins pourraient être plus travaillés. Vraiment dommage, car il y a du potentiel.

 

Peut-être pour des élèves de primaire? Mais pour les autres : fuyez!

 

Résumé : Accompagnée de son chat fantôme Catastrophe (qui porte bien son nom), Malice est une adorable élève de CE2. Elle vit chez sa grand-mère en compagnie de personnages hauts en couleur, comme Lilith (la dessinatrice de «petits miquets») ou Finley Me Kindley («le plus cool des adultes», gérant d'un magasin de BD). Malice n'a qu'un défaut : elle dort pendant les cours... Or quand on dort, on a vite fait de basculer dans de drôles de rêves. Et le jour où Malice doit affronter maître Zuochi, le plus terrible des Yokaï, elle se demande si elle n'est pas en plein cauchemar...

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Aventures-Action
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 18:36

J'aime énormément cette collection et ce titre ne m'a pas déçu.

 

J'ai aimé l'ensemble des nouvelles, même si, ma lecture remontant à plusieurs mois, je ne me rappelle plus de tout. Celle qui se passe dans la forteresse avec le soldat passé à l'ennemi et qui finalement va trouver la rédemption m'a particulièrement plu. Mais je garde un très bon souvenir de l'ensemble.

 

L'écriture est agréable et on passe un très bon moment. Dans chaque texte on attend la chute et on est pas déçu. En outre, cela se lit vite, si on est un peu débordé par sa PAL (je dis ça, je dis rien).

 

Un très bon recueil pour les adolescents comme pour les adultes.

 

Résumé : Chevaliers, samouraïs, vikings.. Revenants, démons et esprits... Les forces du mal arment le bras des hommes et les seigneurs de la guerre s'affrontent dans de titanesques combats dont seule la mort sort vainqueur. Neuf récits historiques et fantastiques. Neuf épopées qui plongent le lecteur dans un passé épique et gothique, plus adapté aux démons qu'aux humains.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Inclassable
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 18:37

Un recueil de nouvelles efficace et qui sort des sentiers battus.

 

On découvre des textes courts et incisifs qui parlent de l'amour et des femmes, de l'amour qui parfois n'est qu'une illusion et des femmes qu'on quitte ou qu'on malmène. Souvent, cela tourne autour du couple, mais pas toujours. Le ton est parfois grinçant, proche de l'humour noir, parfois plus mélancolique. Chaque nouvelle est un tableau à part entière. Une fenêtre ouverte sur un monde que l'on croyait connaître.

 

Comme dans tous les recueils, j'ai bien sûr eu mes préférences. Il ne faut pas hésiter à continuer sa lecture pour atteindre le coeur de l'ouvrage où se trouve les meilleurs textes. Dans chaque texte on retrouve la patte de l'auteur et sa vision des choses. On sent une immense humanité dans ces récits. On sent que l'auteur connaît le monde qui l'entoure, ne se laisse pas tromper par les apparences, mais portent sur cette vaste comédie un regard bienveillant qui transcende ce qu'elle écrit.

 

Un recueil à découvrir, même si on n'est pas fan de ce genre, car malgré la brièveté des textes, tout est dit et on ne reste pas sur sa faim.

 

Résumé : Ces dix-sept nouvelles ont été conçues autour d'un même thème : celui du couple. C'est donc à une galerie de portraits de femmes et d'hommes que nous sommes confrontés, chacun des personnages demeurant très décalé par rapport aux mythes récurrents sur ce thème : ils sont bloqués dans leur solitude et ont de grandes difficultés à vivre leur relation amoureuse. Timides, inconstants, maladroits, leur fragilité est pourtant de toute évidence touchante. Pour autant, et pour le meilleur du lecteur, ces nouvelles ne manquent ni de légèreté ni d'humour, marque indéniable d'une écriture féminine qui méritait d'ouvrir cette nouvelle collection, "Elles", consacrée aux femmes tout autant qu'à La Femme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Amour
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 18:36

Lu également de Diaz Canales :

*Blacksad :

Tome 1 : Quelque part entre les ombres

Tome 2 : Artic- Nation

Tome 3 : Ame rouge

Tome 4 : L'enfer, le silence

 

J'ai adoré Blacksad et j'avais envie de retrouver cette émotion de lecture. C'est pour cette raison que j'ai choisi cette BD. Petite déception.

 

J'ai trouvé l'intrigue confuse. Je n'y ai pas compris grand chose. J'ai trouvé la trame historique intéressante mais les personnages très plats et inutiles.

 

Les dessins sont très beaux et servent bien l'ambiance gothique de l'ensemble.

 

Une BD qui me laisse perplexe et dont je lirai la suite pour voir si je comprends mieux le sens de tout cela.

 

Résumé : Depuis l'aube des temps, l'homme cherche sans succès un modèle de société parfaite. Au milieu du XIXe siècle, Robert McCorman, un riche visionnaire, croit que le moment attendu est enfin arrivé. Soutenu par un groupe hétérogène d'hommes et de femmes portes par des idéaux, il fonde la colonie de New Fraternity, aux Etats Unis, véritable semence au coeur du nouveau monde. Hélas, la jeune nation américaine se déchire dans une guerre fratricide, réveillant ainsi de vieux démons. Emile, un garçon sauvage, est découvert dans la proche forêt : il rejoint la colonie sous la protection de Fanny Zoetrope, une femme d'exception. Emile sera alors le témoin d'événements dramatiques qui s'enchaîneront après l'intrusion de déserteurs. Pendant ce temps, une étrange et inquiétante créature rode autour du village, semant le doute et nombre d'interrogations. Quel est le lien entre cette créature et Emile ? New Fraternity survivra-t-elle à cette nouvelle menace ?

Partager cet article

Repost 0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 18:36

Un joli petit roman qui reprend , me semble-t-il, une légende russe.En tout cas, je connaissais déjà cette intrigue pour l'avoir lu dans un recueil de contes.

 

C'est une jolie histoire, pleine de poésie et qui permet une réflexion sur les dons et les particularités de chacun. Même ceux qui semblent ne rien avoir d'exceptionnel.

 

Ce joli conte est servi par de superbes illustrations qui nous mettent immédiatement dans l'ambiance.

 

Un petit livre à découvrir.

 

Résumé : Olga est la plus petite des matriochkas : elle se cache dans Irina qui s'emboîte dans Ivanka qui se cache dans Natalia, elle-même dissimulée dans Natacha. Olga est malheureuse car elle ne s'ouvre pas...

Partager cet article

Repost 0
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 18:37

Quelle claque! Ce livre est impressionnant! Cela faisait très longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir avec un roman. On sent que Joël Dicker est un homme intelligent et qu'il a pensé chaque détail de son livre. Et c'est vraiment agréable!

Tout d'abord, il y a l'enquête. Qu'est-il arrivé à Nora? Quel a été le rôle de Quebert? De rebondissements en révélations, l'auteur mène son lecteur par le bout du nez avec brio. Impossible de reposer ce roman. On le lit très vite malgré son épaisseur. Et il est tellement riche qu'on a même envie de le relire.

 

Ensuite, il y a la critique du monde de l'édition. On découvre la face cachée de cette univers. Beaucoup de pression pour les auteurs et beaucoup de marketing aussi. C'est une thématique passionnante.

 

Mais surtout il y a une vraie réflexion sur l'art d'écrire. Chaque chapitre commence par un conseil d'Harry à Marcus. Ce conseil s'applique à la fois au chapitre, comme une mise en abyme, mais aussi à l'art d'écrire un roman en général. C'est passionnant car on a l'impression de suivre tout le processus créateur de Marcus. Les chapitres sont à la fois ceux qu'écrit Marcus et ceux qui constituent le livre qu'on tient.C'est difficilement explicable, mieux vaut lire ce roman pour comprendre.

 

On découvre aussi un véritable auteur, avec une superbe plume et un sens de la construction magistrale.

 

Chapeau bas, Monsieur Dicker!

 

Résumé : À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Inclassable
commenter cet article
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 18:37

Un manga sur un sujet originale : la plongée sous-marine.

 

J'ai bien aimé ce manga, même s'il manque un petit quelque chose pour que ce soit une vraie réussite. Peut-être une intrigue un peu plus construite (on se demande où on va) ou des personnages un peu plus forts.

 

Les dessins sont très beaux, dans l'ensemble, sauf quand l'auteur pour une raison indéterminée fait des têtes très bizarres à ses personnages, très très schématisées.

 

J'ai apprécié la joie de vivre des personnages, le petit côté humour et le thème originale.

 

Je pense que je lirai le tome 2 pour avoir un avis définitif.

 

Résumé : C’est le dernier jour des vacances de printemps ! Hikari en profite pour faire un peu de plongée, sa grande passion. Le vent du large, un soleil éblouissant, la mer à perte de vue lui font oublier que le lendemain, c’est la rentrée… C’est le moment que choisit Futaba, qui vient d’emménager sur l’île, pour garer son scooter face à la plage. Ce que les deux jeunes filles ne savent pas encore, c’est qu’elles seront ensemble au lycée le lendemain… et que la plongée va les réunir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Comédie
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 17:24

Tome 1 : Je savais que je te rencontrerais

Tome 2 : Je veux que tu m'aimes

Tome 3 : J'irai où tu iras

Tome 4 : J'irai voir Venise

Tome 5 : Je serai toujours avec toi

Tome 6 : Je crois que je t'aime

Tome 7 : Tu seras toujours à moi

Tome 8 : Où es-tu?

 

 

Une fois encore, je suis déçue par la suite d'une série qui avait bien commencé. J'avais adoré les premiers tomes, puis j'ai commencé à m'ennuyer... de plus en plus. Et ce n'est pas ce huitième tome qui va arranger les choses. L'héroïne est en train de me taper sur le système. Elle m'agace. Et le jeune premier aussi.

 

En revanche, j'aime toujours autant les dessins, malgré un trop plein de couleurs. J'espère encore que cela va s'améliorer dans les tomes suivants...

 

Mais là, je m'ennuie. Je m'ennuie et je m'ennuie. Je vous ai déjà dis que je m'ennuyais?

 

Résumé : Maud est encore sous le choc. Abandonnée devant l'autel de l'église le jour de son mariage, elle ne se remet pas du départ soudain de Guilhem, parti de surcroît avec une autre, la mystérieuse Natalia. Contre l'avis de son grand-père, Maud part à la recherche de celui qu'elle aime toujours éperdument. Mais Guilhem, alias le Renard, le bandit au grand coeur, semble être devenu un vrai brigand...  

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Aventures-Action
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 18:36

Un grand classique de la littérature jeunesse que j'ai pris beaucoup de plaisir à relire.

 

Le texte est toujours aussi amusant et l'histoire pleine de peps et d'humour. Les dessins sont vraiment géniaux et je ne m'en lasse pas.

 

A lire, à relire, à offrir!

 

Résumé : Un monstre avec des poils partout, poils aux genoux, rêve de manger des gens, poils aux dents, mais la petite Lucile, poils au nombril, lui en fait voir de toutes les couleurs.

Partager cet article

Repost 0