Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 18:37

Une BD assez surprenante. On retrouve les sosies des grands noms du roman policier : Hercule Poirot, Sherlock Holmes, Watson, Miss Marple... Certains sont plus faciles à reconnaître que d'autres.

 

Cette BD s'inscrit dans une collection autour du chiffre 7. A chaque fois, nous retrouvons 7 personnages, un scénariste et un dessinateur différents.

 

J'ai vraiment adoré les dessins que j'ai trouvés superbes. En revanche, j'ai un peu moins aimé le scénario, un peu embrouillé. Il me semble aussi qu'on soupçonne un peu trop vite le véritable assassin. Pourtant l'idée est assez originale et on suit l'ensemble sans déplaisir.

 

Je pense que l'utilisation de grands enquêteurs m'a gênée. Je ne les imaginais pas comme ça et il me semble que (pour certains) cela trahit un peu l'image qu'on pouvait en avoir.

 

Néanmoins, c'est une bonne BD et une collection originale.

 

Résumé : Londres, 1920. Une série de meurtres atroces frappe la ville. Non loin des corps, Scotland Yard retrouve une liste de sept noms . Ceux des sept plus grands détectives connus par le monde, invités à participer à l'enquête... par le tueur lui même. Malgré le scepticisme général face aux menaces du criminel, ces derniers acceptent de relever le macabre défi...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bouma 23/05/2013 15:10

en ce qui me concerne, j'ai préféré le scénario aux dessins... trop anguleux à mon goût, par contre je me suis régalée avec les révélations de fin de tome.

Edelwe 24/05/2013 16:53

Comme quoi, cette bd ne laisse pas indifférent.