Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 10:04

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41IZnGU1vEL._SL500_AA300_.jpg 

Chroniqué de cet auteur :

Les heures souterraines

No et moi

 

J'ai beaucoup de mal à trouver les mots pour parler de ce roman absolument bouleversant.

 

Dès les premières pages, j'ai aimé le personnage de Lucile. Elle est tellement attachante, tellement mystérieuse. Mais surtout, il y a tellement d'amour pour elle dans ce roman. Delphine de Vigan sait mettre dans ses mots tout ce qu'elle a pu ressentir pour sa mère. Et on ne peut que ressentir la même tendresse, la même fascination et la même tristesse. Quel personnage étrange et quel étrange roman.

 

L'auteur y mèle ses souvenirs, ceux de sa famille et la genèse de ce roman. On sent la difficulté qu'elle a eu à écrire ses mots. La nécessité de les écrire et ce qu'ils lui ont coûté. Le résultat est saisissant. Saisissant de justesse, d'humanité, de souffrance et d'amour. Jusqu'à la dernière ligne on est avec elles.

 

C'est aussi un livre important car il parle d'une maladie dont on parle très peu : le trouble bipolaire. On sent la souffrance de la personne qui doit lutter contre ses brusques changements d'humeur mais surtout contre le regard de ses proches. On voit aussi tout ce qui a pu amener Lucile à souffrir de cette maladie. Il y a des choses qui sont franchement très laides et très honteuses pour les gens qui les ont faites mais qui méritent d'être dites. Pour mieux comprendre. Pour être vraiment avec Lucile.

 

Lucile nous fascine. Elle est à la fois forte et fragile. Ce livre pourrait être particulièrement désespérant et pourtant elle l'éclaire de l'intérieur. C'est assez difficile de l'expliquer mais on ressort de ce roman plus fort, plus prêt à affronter la vie. Comme si Lucile nous donnait un peu de sa force. Comme si Delphine de Vigan nous donnait un peu de son immense courage.

 

C'est cela qu'il faut retenir : la force de Delphine et la lumière de Lucile.

 

Résumé : « La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. 
La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. 
Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Familles
commenter cet article

commentaires

Lystig 17/05/2012 15:06

un livre touchant

Edelwe 02/12/2012 18:20



Après plusieurs mois, je m'en rappelle encore très bien.



Karine:) 10/04/2012 00:15

Ma mère vient juste de finir de le lire et elle n'est pas complètement convaincue. Comme on a des goûts diamétralement opposés, elle et moi, ça me donne presque envie d'essayer. Surtout que les
avis sont généralement positifs...

Edelwe 10/04/2012 18:09



;) Très bonne raison!



Leiloona 24/03/2012 08:39

Un magnifique livre, oui !

Edelwe 31/03/2012 20:19



:)



Géraldine 23/03/2012 21:58

Et bien, pour quelqu'un qui a du mal à trouver les mots pour parler de ce roman, je trouve que tu en parles très bien. On retrouve parfaitement dans ton billet l'émotion du livre.

Edelwe 31/03/2012 20:18



Merci Géraldine!



Christelle 23/03/2012 21:36

J'ai vraiment très envie de le lire depuis sa sortie et ton avis me conforte dans cette idée :)

Edelwe 31/03/2012 20:18



Tant mieux!