Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 11:13

FINAL.png

C'est avec ce livre que j'ai découvert Fred Vargas.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51NDPNJYCFL._SL500_AA240_.jpg

Chroniqué de cet auteur : L'homme aux cercles bleus

 

Un gros coup de coeur pour cet auteur. De bons romans policiers, comme je les aime. Pas de violence (ou presque) et beaucoup de réflexion. A cela, l'auteur ajoute une véritable connaissance historique. Au final, un roman passionnant qu'on à peine à lâcher.

L'intrigue est particulièrement bien mené. Difficile de prévoir la fin. Fred Varags fait montre d'une véritable virtuosité pour nous conduire là où elle le souhaite. Pour notre plus grand plaisir.

De plus le contexte moyen-âgeux qui entoure cette enquête est très intéressant et donne envie d'en savoir plus sur cette période et sur un point en particulier (qui est le centre de l'intrigue et que je ne dévoilerai donc pas). On apprend beaucoup de détails et on sort de cette lecture avec l'impression d'avoir appris beaucoup.

Mais ce sont surtout les personnages qui m'ont séduite. Adamsberg évidemment, avec sa logique bien à lui, ses bizarreries, son amour pour Camille. L'insaisisssable Camille. Les trois "évangélistes" (qu'on retrouve dans Debout les morts) vraiment étranges. Et surtout Danglard, l'adjoint du commissaire, fidèle, loyal, bon père de famille. On a envie de les connaître pour de vrai, tant ils sont atypiques et attachants.

Un excellent moment de lecture!


Résumé : Ce sont des signes étranges, tracés à la peinture noire sur des portes d'appartements, dans des immeubles situés d'un bout à l'autre de Paris. Une sorte de grand 4 inversé, muni de deux barres sur la branche basse. En dessous, trois lettres : CTL. A première vue, on pourrait croire à l'œuvre d'un tagueur. Le commissaire Adamsberg, lui, y décèle une menace sourde, un relent maléfique. De son côté, Joss Le Guern, le Crieur de la place Edgar-Quinet, se demande qui glisse dans sa boîte à messages d'incompréhensibles annonces accompagnées d'un paiement bien au-dessus du tarif. Un plaisantin ou un cinglé ? Certains textes sont en latin, d'autres semblent copiés dans des ouvrages vieux de plusieurs siècles. Mais tous prédisent le retour d'un fléau venu du fond des âges...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 17/02/2010 23:13


J'ai beaucoup de mal à accrocher avec l'écriture de Fred Vargas. A mon grand regret d'ailleurs, car j'apprécie beaucoup le personnage !


Edelwe 18/02/2010 11:21


C'est vrai qu'elle a une écriture qu'on aime ou qu'on déteste!


Emilie 15/02/2010 20:40


Mon roman préféré de Fred Vargas, j'adore cet auteur!


Edelwe 16/02/2010 14:16


Moi aussi!


Lounima 14/02/2010 13:34


Une auteure dans ma LAL depuis une éternité : il ne me reste qu'à trouver le temps !! ;-)


Edelwe 16/02/2010 14:02


Le temps...c'est vraiment ce qui nous manque!


cocola 13/02/2010 18:20


Lu il y a 3 ou 4 ans. J'avais adoré (c'était mon premier Vargas), du coup je viens d'emprunter l'Homme aux cercles bleus, qui est le premier roman mettant en scène Adamsberg (si j'ai bien compris)
! Je vais d'ailleurs lire ton billet de suite.


Edelwe 16/02/2010 13:57


J'espère que tu apprécieras autant ta lecture que moi!


Marie L 13/02/2010 16:37


Dire que je n'ai encore jamais lu un seul Vargas! Peut-être que celui-ci, s'il est "moyen-ageux" m'aidera à entrer dans le policier...


Edelwe 16/02/2010 13:57


Si tu aimes cette période, c'est très intéressant!