Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 11:03

http://ecx.images-amazon.com/images/I/510YZVQHZGL._SL500_AA300_.jpg 

Depuis le temps que je voulais lire ce recueil. Et bien c'est chose faite. Dans l'ensemble j'ai beaucoup apprécié. L'humour. Le ton décalé. La peinture de la vie à Saint Pétersbourg.

 

Une écriture très agréable, pleine de verve et d'entrain. Une immense force d'évocation. Une vision presque cinématographique.

 

J'ai vraiment adoré le Portrait qui m'a fait frissonner. J'avais l'impression de voir l'usurier. La manière d'agencer les deux parties est remarquable et crée une véritable chute!

 

Le nez et le manteau m'ont amusé. C'est à la fois mordant et loufoque. Un brin fantastique. La fin du manteau est vraiment géniale. J'en rigole encore!

 

J'ai aussi apprécié La perspective Nevski qui dépeint bien la vie dans cette ville. L'opposition entre les deux personnages est aussi intéressantes et m'a fait penser à Maupassant.

 

Finalement, il n'y a que le Journal d'un fou que je n'ai pas aimé. Trop dérangeant, surtout quand on sait comment Gogol a fini. Mais c'est tout de même écrit avec beaucoup d'intelligence et de finesse.

 

Je compte bien continuer ma découverte de cet auteur.

 

Résumé : Attaché, tel un diable visionnaire, aux pas chancelants de ses personnages, pantins grotesques autant qu'ils sont pathétiques, Gogol parcourt Pétersbourg, transfigurée sous sa plume en un inquiétant théâtre d'ombres. Du Manteau au Portrait, en passant par Le journal d'un fou, Le Nez et La Perspective Nevsky, ces nouvelles fantastiques et cocasses, par-delà la satire de la société russe, donnent à voir un univers imprévisible, gouverné par le non-sens. Ainsi que l'écrivait Nabokov, "l'essence de l'humanité est dérivée d'une manière irrationnelle du chaos de faux-semblants qui compose le monde de Gogol".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

keisha 28/09/2011 09:34


Tiens, tiens, un peu de littérature russe pourrait ouvrir mes horizons... OK, j'ai lu Tolstoi, mais Gogol a l'air pas mal . Même classé étrange et fantastique?


Edelwe 28/09/2011 10:37



C'est un écrivain à part. J'avais déjà lu certaines nouvelles et si je n'avais pas tout aimé, le style est toujours remarquable!



Lounima 25/09/2011 23:41


Dans ma PAL depuis plus d'un an, tu me donnes envie de le mettre sur la pile !! ;-)


Edelwe 26/09/2011 19:35



Moi il est resté 10 ans dans ma pal! :)



Midola 22/09/2011 20:27


Souvenir du programme de lettres de Terminale ! J'avais beaucoup aimé ces nouvelles et ton billet me donne envie de les relire !


Edelwe 26/09/2011 19:31



J'espère que la relecture te plaira tout autant que la première lecture!



Luna 22/09/2011 14:49


Tu me tentes beaucoup là :)


Edelwe 26/09/2011 19:30



C'est une vraie découverte pour moi!