Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 19:39

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51dtU6lu8lL._SL500_AA300_.jpg 

Ayant beaucoup entendu parler de ce roman, je m'attendais à une bonne surprise. Finalement, je l'ai trouvé sympa mais sans plus. Certains passages m'ont bien fait rire mais je ne l'ai pas trouvé très objectif. Forcément Anna Sam ne voit que le côté "caissière" et pas le côté client.

 

 

Certaines situations sont très bien observées et l'ensemble est écrit de manière agréable. Cela se lit très bien. On tourne volontiers les pages. Et puis c'est une belle histoire. Cette jeune femme devenue écrivain grâce à son blog et à ce boulot de caissière... on a envie d'y croire. Mais le côté un peu moralisateur est assez agaçant. Non tous les clients ne sont pas impolis même si être derrière une caisse ce n'est pas facile. Loin de là. Et oui, il y a des caissières très malaimables. Mais vraiment très très malaimables. De celles qui écrasent les courses en les balançant le plus vite possible sur le tapis roulant et te regardent te d.....der avec ton tas (qui autrefois fut ton futur repas du soir).

 

 

Un livre sympathique qui permet aux gens mal élevés de se rendre compte qu'une caissière est avant tout un être humain. Et pour ceux à qui ont a inculqué un minimun de respect de l'autre, à quand les tribulations d'un client?

 

Résumé : Elle s’appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d’expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques…
Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n’avait eu l’idée de raconter son travail, jour après jour.
Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l’avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l’ouverture du magasin ou avez été l’habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l’avez draguée, méprisée, insultée.
Il ne se passe rien dans la vie d’une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu’à sa caisse.

Partager cet article

Repost0

commentaires

B
J'ai bien aimé ce livre, mais bon, voilà, sans plus. Je suis du même avis que toi :) !
Répondre
E


Je me sens soutenue! :)



G
Je garde un excellent souvenir de ce livre. par contre, d'accord avec toi, toutes les caissières ne sont pas agréable loin de là. 33 euros. Et le s'il vous plait, c'est pour quand ???!!!!
Répondre
T
Coucou Edelwe ! J'ai aussi lu ce livre en m'attendant à quelque chose de plus transcendant. Je n'ai pas été très surprise mais il y avait quand même quelques passages amusants (comme celui de la
cassette x). Je crois que ce livre a été porté à l'écran à moins que je confonde avec un autre...
Répondre
E


Tu as tout à fait raison! et je partage ton avis!



C
J'avais aimé aussi, mais sans plus, par contre je te déconseille de lire les autres trucs qu'elle a pu écrire après, parce que c'est franchement sans intérêt.
Répondre
E


Je suivrai ton conseil!



L
cela me rappelle des souvenirs de job d'été !
et je ne suis jamais au tel quand je passe en caisse !
Répondre
E


Moi non plus! Et je suis aimable avec les caissières! :)