Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 11:10


Après Jane Eyre, une autre roman des soeurs Brontë.


Un formidable roman. Très différent de Jane Eyre. Pourtant avec le même charme. La même fascination. Peut-être même plus forte car on a plus de mal a cerner tous ces personnages.  Ils sont plein de mystères et sauront garder leur part d'ombre, jusqu'au bout. Même s'ils sont moins attachants que Jane ou Rochester, ils nous entraîne dans leurs aventures. Dans leur vie. On ne peut s'empêcher de les suivre. Avec un intérêt mêlé de doutes. Car ce sont des personnages durs. Manquant parfois cruellement d'humanité ou au contraire en débordant lorsqu'on s'y attend le moins. Les sentiments s'entremêlent. Forts. Ils s'entrechoquent. S'exacerbent. C'est un roman beaucoup plus violent que Jane Eyre. Plus romantique (dans le sens premier du terme).

L'ambiance est envoûtante. On découvre les landes. On entend le vent qui souffle. A chaque page on s'attend à voir apparaître un spectre. Une réminiscence du passé. Ce roman excerce un charme curieux sur le lecteur. Il découvre les noireceur de l'âme humaine. Sa souffrance aussi. Surtout.

J'ai toujours eu l'impression que si Jane Eyre est du côté de la lumière, les Hauts de Hurlevent se tournent vers l'ombre. J'aurais bien du mal à dire lequel je préfère. Un autre chef d'oeuvre. Complémentaire de Jane Eyre.

Résumé : Là où la terre est sauvage et le vent glacial, là où les pentes sont hostiles, les esprits peuvent devenir rudes, tenaces. Ils peuvent aussi être incroyablement imaginatifs et poétiques. Enfant du Yorkshire, Emily Brontë se fait à la fois peintre réaliste, romancière gothique et poète du surnaturel dans cet ouvrage qui retrace, sur deux générations, les conséquences désastreuses d'un amour contrarié, celui d'Heathcliff et de Catherine. Elle y décrit à merveille la lande monochrome que seule la bruyère égaie ici et là, les marais dont l'humidité ronge les os et alourdit le coeur, les vents monotones et agressifs dont le sifflement effraie l'imagination. Elle dépeint avec véracité les tourments violents de la passion, de la vengeance et de la peur. Mais surtout, Emily Brontë démontre ses talents de composition, orchestrant sans dissonances les retours dans le temps, les intrusions de l'étrange et les changements de point de vue. Elle dévoile enfin la disposition romantique d'une jeune femme qui semble croire que le repos de l'âme ne se gagne qu'au terme d'une douloureuse errance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Amour
commenter cet article

commentaires

Gio 16/11/2009 08:14


Une de mes lectures qui m'a le plus marquée. Mais c'était il y a longtemps...


Edelwe 17/11/2009 21:44


C'est vrai que le souvenir reste marquant!


melanie 13/11/2009 20:07


Encore un livre à lire que j'ai déjà dans ma bilbiothèque.

Bon week-end!


Edelwe 14/11/2009 18:54


C'est une chance, car il est magnifique!


Marie 12/11/2009 21:34


Ce sera en fait une relecture car j'avais déjà lu ce roman lorsque j'étais ado. Je sais que ça m'avait plu, mais je ne me souviens pratiquement plus de l'histoire. Un Alzheimer précoce me guette
!!! ;-)


Edelwe 14/11/2009 18:53


Lol! Avec tout ce qu'on lit, difficile de se rappeler de tout!


Mariel 12/11/2009 19:05


Un Chef d'oeuvre! Entièrement d'accord!
Je l'ai lu pendant les vacances et je n'en suis toujours pas remise! C'est foudroyant comme lecture... Gros gros coup de cœur!
(c'est dire, j'ai du mal à mettre en mots mon billet!)


Edelwe 14/11/2009 18:51


Je te comprends. Pas facile d'en parler!


Maribel 11/11/2009 19:52


Je le lirai sûrement au courant de 2010, j'ai bien l'intention d'y combler mes lacunes littéraires.


Edelwe 14/11/2009 18:49


Bonne découverte alors!