Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 15:02

Lu dans le cadre du Prix des Incorruptibles 6ème

Je n'ai pas du tout été convaincue par ce livre. Certes, il parle de valeurs importante, comme la tolérance, le respect de l'autre. Mais il est très prévisible. L'écriture est trop simple, voire simpliste. Finalement, cela n'apporte pas grand chose au lecteur. Les dessins sont bien en rapport avec l'histoire, mais je n'ai pas accroché. A éviter donc.

Résumé : Ma voisine Manola vient du Mexique. Elle a un iguane dans sa salle de bains. Au village, ceux qui ne les aiment pas disent que Manola mange des mouches et que l'iguane est dangereux. Est-ce qu'on est forcément louche parce qu'on n'est pas né ici ? Oui, pour ceux qui ont les idées moisies, comme le père Grinche. Lui, il est toujours prêt à inventer les histoires les plus tordues. Comme d'accuser l'iguane d'avoir croqué l'orteil de son fils. Heureusement, mon père, qui est gendarme, mène l'enquête...




Lu dans le cadre du Prix des Incorruptibles 5ème

Sur le même thème, ce livre est plus réussi. La fin est particulièrement intéressante et permet d'ouvrir le débat. Les personnages sont sympathiques. On les suit avec plaisir. On s'attache surtout à Tom. Mei est un peu plus distante, mais très intéressante. Une jolie histoire. Peut-être un peu trop courte.

Résumé
: " Je m'appelle Mei. Je suis chinetoque, la sœur de Momo, la fille de madame Rosa, la copine de Tom et plus tard je serai Présidente de la République française... " Mei est née en Chine. Elle vit depuis six ans à Sponge avec Hua, sa mère, qui s'échine au noir pour un tout petit salaire dans un atelier de confection. Aucune des deux n'a de papiers français. Or les gendarmes de Sponge ont reçu des ordres : il faut faire du chiffre et donc expulser les sans-papiers de la ville. Tom, Léo, la directrice de l'école, le clochard du square, et pleins d'autres encore, vont se mobiliser pour que Mei et Hua restent à Sponge où elles ne mettent pas en danger l'ordre social ni l'économie du pays. Un roman d'actualité, un cri d'alarme et de colère.

Partager cet article

Repost0

commentaires

esmeraldae 17/11/2009 21:40


tu peux pas rester là a l'air beaucoup mieux mais après je n'irai pas forcément les lire


Edelwe 17/11/2009 21:47


On peut faire sans, en effet!


Marie 17/11/2009 16:16


Aucun de ces deux titres ne me tente...


Edelwe 17/11/2009 21:45


On peut passer à côté sans regret.