Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 10:36

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51izKWoIueL._SL500_AA300_.jpg 

Un livre réellement surprenant et que j'ai beaucoup apprécié.

 

Au départ, le lecteur croit qu'il va suivre l'histoire de Bertha, de ses filles et de sa petite fille. Effectivement on en saura plus sur ces femmes au fil des pages. Mais par petites touches, l'histoire se modifie. Est-ce l'histoire de Bertha? D'Iris la narratrice? Ou d'un autre personnage qu'on découvre en filigramme de ces deux histoires? Je pencherais pour la dernière solution. Peu à peu on va suivre l'histoire de Rosemarie, la cousine de la narratrice morte à 16 ans.

 

On a l'impression de suivre une intrigue policière et Bertha passe un peu au second plan même si on parle beaucoup d'elle. Finalement, elle qui oubliait le monde a la fin de sa vie est un peu l'oubliée de ce roman. Elle est là sans y être.

 

Peu à peu les choses se mettent en place. Des éléments qui semblaient sans importance se conjuguent et mène au dénouement. L'auteur sait réellement nous mettre dans l'ambiance. Impossible de s'arrêter de lire... Un peu comme dans Jungle de Monica Sabolo, on sait que le drame est inévitable et on est fasciné par les presque rien qui vont le provoquer.

 

La narratrice nous amène sur les chemin de la mémoire. On découvre sa famille, son enfance avec sa cousine Rosemarie et son amie Mira. Elle nous parle aussi du présent. Sa vie. Ce que sont devenus les personnages de son enfance.  De son amour naissant. Car heureusement, il y a une belle histoire d'amour qui allège l'atmosphère.

 

J'ai aussi apprécié le thème du souvenir et de l'oubli. Cette pudeur qui dit la vérité. Toute cette réflexion autour de la maladie de Bertha.

 

En abordant plusieurs thèmes, plusieurs genres, Katharina Hagena donne un véritable souffle à son roman. Une vraie originalité. Un seul conseil : laissez-vous surprendre par ce roman!

 

Résumé : A la mort de Bertha, ses trois filles, Inga. Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu'elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l'entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l'histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes. Katharina Hagena nous livre ici un grand roman sur le thème du souvenir et de l'oubli.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Familles
commenter cet article

commentaires

keisha 07/02/2011 08:59


Rha là là, j'hésite toujours à le lire...


Edelwe 16/02/2011 12:13



Tu devrais te lancer. Moi aussi ça ne me disait rien mais comme on me l'a prêté... et j'ai vraiment apprécié!



mango 26/01/2011 20:03


J'ai beaucoup aimé ce livre aussi!


Edelwe 26/01/2011 20:11



:)



Leiloona 23/01/2011 08:18


Ecouté en audiolib, je dois faire un billet ! ;)
J'ai bien aimé !


Edelwe 24/01/2011 18:52



Je l'ai trouvé très suprenant! Je ne m'attendais pas à ça!



Karine:) 22/01/2011 23:39


Il reçoit de très bons commentaires, ce livre. Il va falloir que je me penche là-dessus.


Edelwe 24/01/2011 18:53



Très très bien construit!



Bénédicte 19/01/2011 15:30


j'ai beaucoup aimé ce livre sur l'oubli je profite de ce message pour te souhaiter une bonne année 2011


Edelwe 21/01/2011 13:13



Un très beau thème!