Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 09:33

http://ecx.images-amazon.com/images/I/4159BDN60JL._SL500_AA300_.jpg 

Un roman fort qui laisse comme un grand vide au creux de l'estomac. Liam a treize ans. Son père est atteint du Sida. Peu à peu à travers les mensonges, l'incomprhéhension, il va reconstruire l'histoire de son père. Un petit bout de la sienne aussi.

 

Mais finalement ce n'est pas le plus marquant. Ce qui touche, c'est la relation entre Liam et son père. Difficile. Dure parfois. Liam n'arrive pas à le pardonner. Comment aimer quelqu'un qui semble nous avoir trahi? Que l'on ne comprend plus du tout? Comment haïr et aimer en même temps? Pourtant Liam arrivera peu à peu à passer outre ses préjugés, outre sa colère pour aider son père et profiter de sa présence.

 

Le lien avec sa mère est aussi très fort. Ils ont de plus en plus de mal à se parler. Parce qu'elle lui ment, élude les questions. Parce qu'il y a finalement beaucoup de non-dits dans cette famille. Les relations sont tendues. Enfermées dans le silence. Mais là aussi, vers la fin du roman, quelque chose commence à poindre.

 

C'est un très beau roman que nous offre Paula Fox. On est ému aux larmes. On souffre avec les personnages. Nous aussi on essaie de comprendre. On suit cette histoire jusqu'au bout et on en ressort mélancolique. Mais aussi terriblement vivant.

 

A découvrir!

 

Résumé : Que faire quand on apprend, à treize ans, que son père est très malade, qu'il va bientôt mourir, et que c'est le sida? Que penser quand on entend sa mère, un matin très tôt, lancer à son mari: "Est-ce que tu te rends compte de ce que tu m'as fait? De ce que tu as fait à notre fils?" Que dire quand on se rend compte que personne ne dit la vérité? Que répondre quand le père constate: "La raison pour laquelle tu sais que tout le monde ment, c'est que tu mens toi-même" Comment interroger sans agresser? Comment comprendre le mystère de l'amour quand on ne dispose que du tableau noir de l'éducation sexuelle? Comment aider à mourir quand on n'a pas encore appris à vivre? Liam ne sait pas de combien de temps il dispose pour répondre à toutes ces questions. Il sait juste que le temps presse.

 

objectif-pal.jpg Dans ma PAL depuis 1 an et demi à peu près.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Drame
commenter cet article

commentaires

jose herbert 02/11/2010 13:54


Pas de larmes, j'insiste, me direz-vous, mais je n'insisterai jamais assez. Nunucheries et pleurnicheries ne sont pas de la partie. Le monde est tellement loufoque que j'ai plutôt adopté le style
"humour", comme l'a fait Jean-Louis Fournier dans son roman " mais où on va papa?" qui a obtenu le prix fémina.
Bien amicalement,
José


Edelwe 02/11/2010 15:46



Vu votre blog, je n'en doute pas. Je suis sûre que cela fait beaucoup de bien à votre famille.



jose herbert 29/10/2010 23:20


des larmes? que non! ce n'est pas en tout cas ce que j'ai voulu faire, pas de pleurnicherie, pas de pitié autour de ma petite princesse, surtout pas.
ce que je veux pour l'instant: une centaine de visites par jour sur le blog de "la messe bleue". j'en suis à la moitié, en moyenne. courage persévérons!
mais pas de larmes, non!


Edelwe 02/11/2010 11:45



J'espère que vous atteindrez bientôt les 100 visites.



Violette 28/10/2010 10:27


encore des larmes en perspective. J'en avais déjà entendu parler. C'est un joli titre, je trouve.


Edelwe 02/11/2010 11:39



Effectivement, ce n'est pas très amusant.



jose herbert 27/10/2010 21:48


bonjour

puisque vous êtes passionné(e) de lecture, je vous propose de vous intéresser à mon troisième roman, "la messe bleue", édité chez ATRIA, qui raconte une affaire très singulière et très personnelle.
A voir sur le blog http://lamessebleue.centerblog.net/ ou sur le site de l'éditeur.
merci
bien cordialement,

josé


Edelwe 02/11/2010 11:39



Je viens de faire un tour sur votre blog. C'est effectivement une histoire peu banale! on sent à quel point vous aimez votre petite fille.



keisha 27/10/2010 07:12


Je ne savais pas que Paula Fox écrivait aussi des livres "ados". pas mal!


Edelwe 02/11/2010 11:33



Et moi je ne savais pas qu'elle écrivait pour les adultes! ;)