Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 10:33

http://www.decitre.fr/gi/81/9782841725281FS.gif 

Livre Voyageur prêté par Calypso

 

J'attendais beaucoup de ce roman. C'est généralement un genre que j'aime beaucoup : une vision féminine des mythes antiques. J'ai finalement un avis mitigé.

 

D'un côté j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs. La première moitié est vraiment trop longue. Cela s'arrange avec l'arrivée d'Enée. Mais celle-ci mettant longtemps à prendre place, j'ai failli abandonné plusieurs fois. En outre, l'écriture est parfois un peu pompeuse, un peu superficielle. La difficulté de lecture occulte beaucoup le plaisir de la découverte. Enfin, je ne trouve pas que l'intrigue apporte beaucoup à l'histoire originelle.

 

Mais d'un autre côté, on ne peut s'empêcher d'aimer Lavinia. D'apprécier son courage et sa grandeur d'âme. C'est un personnage qui reste à nos côtés longtemps après qu'on ait refermé ce roman. Un très beau personnage de femme qui se révèle particulièrement à la fin du roman, pendant ses trois années de mariage avec Enée. Lui aussi est un magnifique personnage, même s'il est peu présent. On aimerait que cela se finisse mieux pour eux deux. Enfin le personnage du poète est aussi très bien campé. Cela donne une double dimension à cette histoire. C'est intelligent. Bien amené. On visualise parfaitement les rencontre entre Lavinia et Virgile. Le lieu est superbement choisi, avec une vraie symbolique. Les autres personnages sont tout aussi réussi : les parents de Lavinia, Ascagne...

 

Ce roman me laisse finalement assez perplexe. De très grands personnages qu'on n'oublie pas mais de grosses faiblesses dans la façon de mener l'intrigue (selon moi). Heureusement les héros l'emporte sur l'intrigue et nous permettent de sortir satisfait de ce voyage.

 

Merci à Calypso pour ce très généreux prêt!

 

Résumé : Comme Hélène de Sparte j'ai causé une guerre.
La sienne, ce fut en se laissant prendre par les hommes qui la voulaient; la mienne, en refusant d'être donnée, d'être prise, en choisissant mon homme et mon destin. L'homme était illustre, le destin obscur : un bon équilibre. Dans l'Enéide, Virgile ne la cite qu'une fois. Jamais il ne lui donne la parole. C'est la voix de Lavinia, fille du roi du Latium, que nous fait entendre Ursula Le Guin. Les présages disent qu'elle épousera un étranger venu d'au-delà des mers et qu'ils poseront les fondations d'un grand empire à venir.
Enfui de Troie mise à sac, à l'issue d'un long périple, Enée remonte enfin le Tibre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Vies
commenter cet article

commentaires

Stephie 09/11/2011 06:47


Je suis ravie car grâce à Calypso, je vais bientôt le lire moi aussi !


Edelwe 23/11/2011 15:46



J'espère que tu l'as bien reçu!



Géraldine 08/11/2011 13:17


trop d'argumets "désincitateurs" pour moi! je passe !


Edelwe 23/11/2011 15:45



J'ai du mal a avoir un avis très net sur ce roman!



SBM 06/11/2011 19:34


A mon prochain programme de lecture, mais je ne suis pas bien sûre d'apprécier car en règle générale, Le Guin m'ennuie...


Edelwe 23/11/2011 15:24



Ce n'est donc pas lié qu'à ce roman? Parce que me suis quand même bien ennuyée!



Neph 04/11/2011 22:43


Tiens, j'avais beaucoup aimé, mais c'est vrai qu'a posteriori je me souviens de bien plus de longueurs que sur le coup...


Edelwe 23/11/2011 15:22



C'est dommage car le thème est très bien trouvé!



Lilibook 04/11/2011 22:15


Je ne connaissais pas du tout.


Edelwe 23/11/2011 15:22



Un roman très étrange...