Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 09:36

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51KEENE7YML._SL500_AA300_.jpg 

La sortie du film m'a donné envie de réessayer de lire Madame de Lafayette. J'avais eu du mal avec la Princesse de Clèves mais le temps à passer et j'avais envie de retenter l'aventure.

 

J'ai beaucoup plus apprécié l'écriture et je ne me suis pas du tout ennuyée. Il y a donc du progrès. Mais les personnages m'ont tout autant agacée. Que se soit dans la princesse de Montpensier que dans la Comtesse de Tende, les héroïnes finissent mal car elles ont cédé à leurs pulsions amoureuses. Alors que dans la princesse de Clèves, elle résiste et reste pure et chaste...mais ça se fint quand même mal pour elle. En revanche les hommes se portent très bien, merci! Agaçant!

 

Pourtant j'ai aimé le style et les histoires. L'ambiance un peu désuète. Je me suis vraiment régalée. J'ai encore préféré la Comtesse de Tende (même si la fin est crispante). C'est vraiment admirablement bien écrit. Un vrai plaisir.

 

Me voilà donc réconciliée avec Madame de Lafayette! Même si je préfère des héroïnes plus indépendantes.

 

Résumé : A la fin de la Renaissance, le duc de Guise s'éprend de Mlle de Mézières. Mais bien qu'elle l'aime aussi, la jeune fille est contrainte d'épouser le prince de Montpensier. Trois ans plus tard, un jour qu'il a perdu son chemin près du château de la princesse, le duc la rencontre au bord d'une rivière où elle est venue se reposer : elle rougit à sa vue, et lui-même comprend aussitôt que sa propre passion n'est pas morte.
Publié en 1662, le court récit de La Princesse de Montpensier fonde l'art classique de la nouvelle. Plus concise encore, et sans doute écrite la première, La Comtesse de Tende, qui resta inédite jusqu'au xviiie siècle, raconte elle aussi l'histoire d'un amour adultère, mais d'une noirceur plus grande. Car la noblesse et la magnificence des personnages ne doivent pas nous tromper. Mme de Lafayette jette sur la condition humaine un regard sombre et les deux héroïnes sont précipitées à l'abîme : La Princesse de Clèves leur fera bien plus tard écho.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Amour
commenter cet article

commentaires

Eloo 17/09/2011 11:07


Ton avis mitigé ne m'encourage pas... Je crois que je vais commencer par le film : Gaspard Ulliel mhmmmmm ;)


Edelwe 17/09/2011 14:45



ça doit aider à faire passer l'ensemble! ;)



Ankya 11/09/2011 13:06


J'ai lu La princesse de Montpensier et n'ai pas aimé les personnages. J'ai trouvé l'histoire trop facile. J'en aimerai sûrement d'autre de l'auteur !


Edelwe 12/09/2011 19:39



Les personnages sont toujours dans le même genre!