Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 18:37

Un sympathique roman policier pour la jeunesse. Sans prétention mais efficace.

 

L'intrigue est bien construite et se suit agréablement. On se pose les mêmes questions que le narrateur, même si, vu le titre, on a une longueur d'avance. La fin n'est pas d'une originalité fracassante mais n'arrive pas comme un cheveu sur la soupe. Une histoire qui se tient bien.

 

Le héros est un peu insipide mais pas désagréable. On le suit volontiers. Les autres personnages sont un peu dans le même style.

 

Quant à l'écriture de l'auteur, si elle n'est pas très caractéristique, elle a le mérite de se lire facilement et avec plaisir. Elle est parfaitement adapté à de jeunes lecteurs pour leur permettre de découvrir le genre policier.

 

Un roman qui ne restera pas dans les annales mais qui permet de passer un bon moment.

 

Résumé : Walter se réveille dans la pénombre d'une chambre d'hôpital. Il n'a aucun souvenir, seulement la conscience vague que quelque chose de grave s'est produit. A son chevet, une femme belle et élégante dont le visage ne lui évoque rien : sa mère. Trois autres personnes se relaient auprès du convalescent : son père, un homme grand, maigre et triste, perpétuellement plongé dans ses grilles de mots croisés, le docteur Delas, qui se veut rassurant et une infirmière antipathique, toujours la même, très préoccupée que Walter avale bien ses cinq pilules quotidiennes. Au bout de quelques jours, le jeune homme est autorisé à sortir. Il suit alors ses parents dans l'immense demeure familiale : ne doit-on pas toujours faire confiance à son papa et à sa maman ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires