Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 17:02

Voilà ma dernière trouvaille pour ce mois d'octobre placé sous le signe d'Halloween!

Un livre que j'ai lu il y a longtemps et dont je garde pourtant un souvenir très net.

Quand on lit ce livre, on comprend qu'il soit devenu un mythe. Il est à la fois fascinant et terrifiant. On ne sait jamais de quel côté se placer. Du côté du Docteur Franfenstein? Du côté de sa créature? C'est certainement plus compliqué que cela.

D'un côté la science. L'esprit logique. Cartésien. De l'autre un défi à Dieu. A la nature. A la vie. Pourtant c'est bien le premier qui a créé le second. Parce que Frankenstein n'a pas supporter la mort de sa mère. Face à cette mort, sa raison a volé en éclat. Alors, il a décidé de ramener les morts à la vie.

Mais c'est le personnage de la créature, qui jusqu'au bout n'aura pas de nom, qui est le plus touchant. Le plus humain finalement.  Il est rejeté de tous. Et en particulier par Frankenstein, incapable d'affronter le monstre qu'il a créé. La scène la plus maruqante est celle où le monstre bascule et choisit la voie du mal. Parce que Frankensteihn le rejette. Et ce rejet de celui qui l'a créé, il ne peut pas le supporter. Comme un enfant qui serait rejeté par sa mère.

La fin est particulièrement touchante. Elle symbolise à elle seule le lien ambigu qui lie Frankenstein et la créature. On a l'impression que la fin de l'un va rendre à l'autre son humanité.

Un livre fort et émouvant.

Résumé : Au mois de juin 1816, sur les rives du lac de Genève, Mary Shelley et ses amis cherchent à tromper l'ennui dans le chalet où la pluie les contraint à rester enfermés. Jeux de société, romans " terrifiants " à la mode, tout y passe, jusqu'à ce que Lord Byron leur suggère d'écrire, à leur tour, une " histoire de fantômes ". Ainsi naquit Frankenstein, l'histoire d'un savant trop audacieux, incapable de maîtriser le monstre qu'il avait créé : traduit dans des dizaines de langues, adapté plus de quarante fois au cinéma, ce roman écrit par une adolescente de dix-neuf ans allait connaître un succès mondial. A l'instar de Don Juan ou de Faust, le " hideux rejeton " de Mary Shelley s'est hissé au rang de mythe, donnant ainsi à la littérature d'épouvante ses lettres de noblesse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Stéphanie 13/08/2011 20:33


Oui, par exemple Igor n'existe pas. ^^


Edelwe 15/08/2011 19:48



Je pensais exactement à ça!



Stéphanie 30/07/2011 12:41


Je l'ai lu à l'école et j'ai été très perplexe, car l'histoire n'est pas du tout comme je le pensais. Mias je l'ai quand même appréciée.


Edelwe 12/08/2011 21:33



Elle est très différente du film et donc de toute la légende qui s'est greffée autour.



Mariel 09/11/2009 20:32


Souvenir de lycée! Je l'avais lu en VO (eh oui!) et j'avais beaucoup aimé... Très humain, intemporel et par conséquent, toujours très actuel... A lire absolument.


Edelwe 10/11/2009 17:34


En VO! Respect!


Lily 05/11/2009 12:02


Jamais lu Frankestein même si je connais le livre, vais le rajouter dans ma wish list....


Edelwe 06/11/2009 07:34


Bonne découverte! J'en garde un très bon souvenir!


anjelica 03/11/2009 20:29


je connais l'histoire par le biais des films mais je n'ai jamais lu ce roman.


Edelwe 04/11/2009 10:30


Et moi je n'ai jamais vu les films! On se complète...