Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 09:00

Un nouveau dimanche poétique sur une idée originale de Celsmoon!

 

Je t'écris

 

Je t'écris des trottoirs de nos villes habillées en Noël,

de quelques nuits d'hiver aux saveurs douces-amères

 

Je t'écris de ces soirs de lumières,

des yeux émerveillés de cette petite fille

Au pied d'un grand sapin sur la cinquième avenue

 

Je t'écris d'un départ, d'une valise oubliée

Je t'écris d'un lac blanc où ce couple patine

 

Je t'écris d'un désert où l'épave d'un bateau se souvient de la mer,

je t'écris d'une terre où des maisons s'écroulent

 

Je t'écris de Venise, où les amants s'éveillent au son de vieux clochers

Il y neigera peut-être encore cette année

 

Je t'écris de la mer, au large de Gibraltar le regard vers Tanger

Je t'écris de l'Afrique où l'on meurt par milliers

 

Des quatre coins de la terre, je t'écris des tranchées de guerres abandonnées

 

Je t'écris d'un baiser, de ce banc de Paris

où deux amants s'enlacent dans leur éternité

et que rien ni personne ne pourrait déranger

 

Je t'écris d'un café, de l'aile d'un avion

où nos mémoires s'enlacent dans ton éternité

et que rien ni personne ne pourrait m'enlevai

 

 

Je t'écris de ces ciels de quart monde

où les corps si légers d'enfants trop peu nourris s'élèvent sans faire de bruit

 

Je t'écris de la rue où l'on danse et l'on chante

Je t'écris du plumier d'un vieillard solitaire à la chambre oubliée

 

Je t'écris de la part de ces dieux impuissants aux noms desquels on tue

Je t'écris de la main de ces hommes de paix qui n'ont pas renoncé

 

Je t'écris de la Seine, la tour Eiffel y brille dans des reflets passés

Je t'écris du souvenir d'un baiser par milliers

 

Des quatre coins de la terre, je frai le tour du monde, d'un jour très ordinaire

Je t'écris de ce rêve de t'avoir tant aimé

Je t'écris ébloui par tant d'humanité

Des quatre coins de la terre, je frai le tour du monde, d'un jour très ordinaire

Je t'écris de ce rêve de t'avoir tant aimé

Je t'écrit ébloui par tant d'humanité

 

je t'écris des tranché de guerre abandonné

des quatre coin de la terre

je t'écris de ce rêve

de t'avoir tant aimé

je t'écris ébloui par t'en d'humanité

des quatre coin de la terre

d'un jour très ordinaire

je t'écris de se rêve de t'avoir t'en aimé

je frai le tour du monde

je t'écris de se rêve

4 coin de la terre

je frai le tour du monde d'un jour très ordinaire

de t'avoir t'en aimer

par t'en d'humanité

je t'écris ébloui par t'en d'humanité

4 coin de la terre 4 coin de la terre 4 coin de la terre

je t'écris de se rêve de t'avoir t'en aimé

je t'écris éblouis par t'en d'humanité

 

Grégory Lemarchal

 

http://www.e-ostadelahi.fr/eoe-fr/wp-content/uploads/valeurs-du-monde.jpg http://www.e-ostadelahi.fr/eoe-fr/wp-content/uploads/valeurs-du-monde.jpg

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

N

Je ne connaissais pas non plus.


Répondre
E


:)



B

Je ne connaissais pas ce texte.


Répondre
E


C'est tout l'intérêt de ces dimanches poétiques! que de belles découvertes!