Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 09:56

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51k5Uy%2BE0uL._SL500_AA300_.jpg 

Un bon roman d'aventure sur fond de fantastique et d'histoire romaine.

 

Dès les premières pages, on entre dans le vif du sujet. Un manoir victorien qui donne froid dans le dos. Des landes pas vraiment plus accueillantes et un maître de céans très mort... et cachant un redoutable secret. De quoi donner des frissons. Commence alors une grande aventure mélant le mur d'Hadrien à la cupidité des hommes.

 

On pense à Pirates des Caraïbes, à l'or maudit de Cortès, aux différentes malédictions historiques. Mais toutes ces histoires parlent de la cupidité humaine. Vouloir de l'or.. toujours et encore plus, jusqu'à la folie.

 

J'ai beaucoup aimé les différents personnages. Ils sont parfaitement dans l'ambiance du roman. Certains avec des facettes très sombres. D'autres beaucoup plus courageux. Capables de lutter contre ce qu'ils pourraient devenir.

 

L'atmosphère est aussi très bien rendue. On a l'impression d'y être. D'arpenter les landes. De voir le manoir Fearnwood. L'écriture bien travaillée renforce encore cette impression.

 

On apprend de nombreux détails sur le mur d'Hadrien et sur sa construction qui donnent envie d'en savoir plus. Je me demande si on peut trouveer trace de cette histoire chez des auteurs latins.

 

Un excellent roman avec une fin des plus surprenante!

 

Résumé : De père en fils, les Squire exercent le métier de barbier, auquel revient la macabre obligation de raser les morts avant leur grand voyage vers l'au-delà. Parce qu'il a dix ans et qu'il est bien le fils de son père, c'est au tour du jeune Harvey d'assumer la charge de cet étrange métier. Par un soir de Noël 1862, alors que l'hiver et la nuit ont pris possession des landes et des bois qui cernent le village écossais de Drinsdale, Harvey Squire est envoyé au manoir des Fearnwood. Dans la demeure victorienne hantée de courants d'air et de tristes mélodies l'attend un secret dont l'origine remonte à l'antiquité de cette région âpre et sauvage, à ces temps très anciens où les légions romaines se chargèrent de construire le légendaire mur d'Hadrien... Mais c'est déjà trop dire que d'avoir dit tout cela.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 11/09/2011 10:46


Manoir victorien, étrange, fin surprenante, et une belle couverture, il m'en faut pas plus pour que je le note 'à lire'!
Merci pour cette critique qui donne envie!


Edelwe 12/09/2011 19:38



Je suis contente si ça donne envie!



Acr0 09/09/2011 17:08


Je suis complètement de ton avis ! Les atmosphères sont tellement bien rendues ! Une écriture fluide et une intrigue démente.


Edelwe 09/09/2011 18:53



Je suis contente qu'on soit du même avis!



bouma 09/09/2011 15:40


je suis contente de voir que ça t'a plu car il est dans ma PAL


Edelwe 09/09/2011 18:52



Bonne lecture alors!



herisson08 09/09/2011 13:57


Lu il y a un bon moment, je n'en garde finalement qu'un vague souvenir!


Edelwe 09/09/2011 18:52



C'est souvent le cas avec ce genre de roman!



Neph 09/09/2011 12:54


Tiens, c'est rigolo, je suis en train de le lire ! Je me régale ! Je trouve que ça ressemble à du Stevenson !


Edelwe 09/09/2011 18:51



C'est vrai! Bonne lecture!