Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 11:46
Lecture commune avec Kalistina, Karine. Si j'oublie quelqu'un, qu'il se manifeste. Comme dirait Karine, ne pas taper.

Un livre fort, émouvant, envoûtant. On n'en sort pas indemme. On y retrouve la verve, la force épique, le petit grain de folie de la littérature sud américaine, tout en découvrant les blessures du Chili. Car même si celui-ci n'est jamais cité, si les personnages ne sont pas nommés, on n'a aucune difficultés à les reconnaître. On croise ainsi Salvadore Allende (oncle de l'auteur), Pinochet. On vit, comme si on y été le coup d'état. On entre dans l'Histoire.

Mais aussi dans l'histoire. Avec les destins des différents membres de la famille Trueba. Deux personnages m'ont particulièrement marquée : Clara et Esteban. Ce couple bizarre, pas vraiment assorti et pourtant ne semblant faire qu'un. Esteban est un personnage curieux. Difficile à cerner. Il est à la fois insupportable dans ses colères, ses entêtements, sa violence et attachant par son amour pour sa femme et sa petite fille, par son sens de l'hommeur, son courage. On n'arrive pas vraiment à le détester, même si ce n'est pas quelqu'un de bien. Il fait vraiment partie de ces  personnages complexes, très proche des déchirements humains.

Et puis, il y Clara. Solaire. Magnifique. Humaine. Comme le dit son mari, c'est un ange. Le roman est illuminé par sa présence, sa fantaisie. Dans les passages où elle n'apparaît pas, le monde se fait plus sombre, plus dur. Car c'est elle qui arrive à colorer sa vie et celle des gens autour d'elle. Un personnage époustouflant. Un ange. C'est tout à fait ça.

Enfin, il y a Alba, la petite fille d'Esteban et de Clara. Forte, déterminée. Un personnage moins charismatique mais qui a la force de caractère d'Esteban et la lumière de Clara. Les liens qu'elle entretient avec son grand-père son vraiment magnifique. Elle est en quelques sortes sa punition et sa rédemption.

Un livre fort et beau, où on apprend beaucoup de chose. Sur le Chili. Mais surtout sur la nature humaine, dans tout ce qu'elle a de beau et de laid, de fort et de faible. J'avais adoré le film et le livre ne m'a pas déçue un instant. J'avais l'impression d'y être. Un très beau livre pour découvrir cet auteur de talent.

Résumé
: Une grande saga familiale dans une contrée qui ressemble à s'y méprendre au Chili. Entre les différentes générations, entre la branche des maîtres et celle des bâtards, entre le patriarche, les femmes de la maison, les domestiques, les paysans du domaine, se nouent et se dénouent des relations marquées par l'absolu de l'amour, la familiarité de la mort, la folie douce ou bestiale des uns et des autres, qui reflètent et résument les vicissitudes d'un pays passé en quelques décennies des rythmes ruraux et des traditions paysannes aux affrontements fratricides et à la férocité des tyrannies modernes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Familles
commenter cet article

commentaires

esmeraldae 16/09/2009 07:50

j'ai bien envie de le lire celui-là. je voulais le lire déjà mais pour l'instant je n'ai pas encore mis la main dessus!

Edelwe 16/09/2009 11:38


J'espère qu'il te plaira...j'attends ton avis dès que tu auras mis la main dessus!


Karine:) 16/09/2009 01:01

J'ai également adoré le roman!! Et j'adore ta façon d'en parler! J'ai accroché sur la même formule que Kali!

Edelwe 16/09/2009 11:37


C'est très gentil! merci! et je vais bien sûr allez lire ton billet.


kali 16/09/2009 00:21

Alba comme punition et rédemption d'Esteban : très belle formulation qui résume tout à fait ma pensée! Sauf que je n'ai pas eu l'art de la formule :-)

Edelwe 16/09/2009 11:37


Lol. C'est gentil. Je n'ai même pas encore ue le temps de lire ton billet. Je suis un peu à la bourre!


Géraldine 16/09/2009 00:16

Je ne connaissais pas ce livre.
De l'auteur, j'ai lu deux livres, un bien et un décevant.

Edelwe 16/09/2009 11:36


Lequel était bien?


emmyne 15/09/2009 22:58

Comme je l'écrivais à Karine, j'ai a-do-ré cette lecture. Si tu veux poursuivre avec les auteurs sudaméricains, je te conseille Cent ans de solitude de G.Garcia-Marquez, si tu ne l'as pas déjà lu, c'est l'un de mes livres préférés.

Edelwe 16/09/2009 11:35


Je l'ai déjà lu et j'ai adoré!