Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 09:16

Un gros coup de coeur pour celivre. J'en avais lu beaucoup de bien sur plusieurs blogs (bien sûr je ne me rappelle plus lesquels) et quand ma mère l'a emprunté à la bibliothèque, je n'ai pas pu résister.

Un immense moment de bonheur!

J'ai commencé en trouvant cela bien écrit, agréable. Puis peu à peu je me suis attachée aux personnages. A Jade comme à Mamoune. A cette histoire hors du commun qui mèle amour, littérature et amour de la littérature, mais propose aussi une magnifique réflexion sur la vie.

Mamoune risque d'être placée dans une maison de retraite. Sur un coup de tête (un coup de coeur?) Jade, sa petite fille, vient la chercher et l'amène avec elle à Paris, pour s'occuper d'elle. Mais n'est-ce pas Mamoune qui finalement va s'occuper de Jade et donner un sens et surtout de la magie à son existence.

Cette Mamoune, grande amatrice de littérature, m'a fait penser à ma grand-mère qui a plus de 80 ans vient de finir le premier volet de Leïlan et me réclame la suite. Mamoune est attachante, lumineuse, surprenante. Elle permet à Jade de découvrir ce qu'elle chercher vraiment. Ce qu'elle est capable de créer.

Quant à Jade, c'est une jeune femme attachante, passionnée et courageuse. Sa rencontre avec Rajiv, en plus de sa vie avec sa grand-mère va lui permettre de prendre son envol.

Face à ces deux personnages féminins, des hommes, tout aussi courageux et attachants : Rajiv, Henri, Albert. Jean aussi, dont le portrait se trace dans les silences de Mamoune. Ils éclairent la vie de ces deux femmes.

L'auteur parle aussi merveilleusement de l'écriture, de la lecture. Ce roman contient toute une réflexion sur la création d'un roman, sur ce que c'est qu'être lecteur, être éditeur.  Frédérique Deghelt parle merveilleusement d'amour : amour des livres, mais aussi amour de la vie, des hommes, du corps. Certains passages sont d'une immense sensualité. C'est beau comme un immense soleil. Beau comme la vie qu'on ne voit parfois pas passer.

Un seul bémol (mais qui fait aussi la force du livre) l'épilogue. C'est vraiment très cruel pour le lecteur. Mais en même temps, cela porte un très beau message. Je ne pouvais plus m'arrêter de pleurer tellement l'émotion qui s'en dégage est forte.

Merci à toutes les blogueuses de m'avoir donné envie de découvrir ce livre magnifique.


Partager cet article

Repost0

commentaires

H
Un ami me l'a offert le mois dernier, quel beau cadeau il m'a fait là ! J'ai découvert dans ces lignes la difficulté de se détacher de ses propres écrits, et ai lu des phrases que je portais dans mon coeur sur l'amour du "lire", sans jamais avoir pu aussi bien l'exprimer. Vous avez raison de recommander ce livre, j'en fait autant, même si comme vous la fin m'a déchiré !
Répondre
E
Je suis entièrement d'accord avec vous!
M
<br /> Je viens de découvrir ce roman. Un coup de coeur pour moi aussi !<br /> La fin est cruelle mais réaliste, et en même temps donne à réfléchir sur l'internement forcé dans les maisons de retraite...<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> C'est vrai. Mais c'est vraiment atroce...<br /> <br /> <br />
C
mon billet arrive demain :)
Répondre
E
<br /> Chouette!<br /> <br /> <br />
A
je vois ça mdr !!
Répondre
E
<br /> Lol! J'ai donc hâte de lire ton avis!<br /> <br /> <br />
A
On ne fait que me le conseiller !!! et ton billet me donne encore plus envie !
Répondre
E
<br /> Nous avons fait alliance pour te tenter!<br /> <br /> <br />