Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 20:17
J'ai eu un peu de mal à entrer dans ce livre. J'ai trouvé qu'il démarrait avec des hauts et des bas. pourtant, au fil des pages, je me suis attachée aux personnages (particulièrement à Gloria). Même si on pressant la fin, l'idée est très bien trouvé et donne une belle leçon d'humanité.

Les thèmes des clandestins, de l'immigration sont abordés avec intelligence, sans s'alourdir des poncifs habituels. La guerre aussi est montrée avec beaucoup de justesse, à travers le regard des civils, de ceux qu'elle touche dans leur vie quotidienne, dans leur famille. On voit le déchirement des séparations, cette nécessité d'avancer, toujours plus loin. Plus loin dans la misère? Mais on voit aussi beaucoup d'amour, d'opiniâtreté, de tendresse. Beaucoup d'espoir. La force d'un homme (ou plutôt d'une femme), son sacrifice. A travers toute cette laideur, on voit ce que l'être humain a de beau en lui.

L'auteur trace un magnifique portrait de femme à travers la vie d'un petit garçon dont elle va rêver la vie. Sa volonté va permettre au rêve de devenir réalité, à l'enfant de grandir.

Ce livre fait réfléchir. D'abord à la portée d'un acte, d'un choix sur une vie. Comme pour le personnage du vieux monsieur dans Le combat ordinaire de Larcenet. Est-ce qu'une vie de regrets, de sacrifice peut racheter un acte terrible. A-t-on assez d'une vie pour réparer? Un tel acte fait-il d'un être humain un monstre?

Se pose aussi la question des choix que font les parents. Du déchirement de voir son enfant grandir, s'éloigner. De l'élever dans ce but.

J'ai vraiment été touchée par ce roman. C'est un grand cri d'amour, d'espoir, de poésie.

Résumé : Lorsque les douaniers m'ont trouvé, tapi au fond d'un camion à la frontière française, j'avais douze ans et j'étais seul. Je n'arrêtais pas de répéter " jemapèlblèzfortunéjesuicitoyendelarépubliquedefrancecélapurvérité ". Je ne savais pas que mon passeport était trafiqué, et en dehors de ces quelques mots, je ne parlais que le russe. Je ne pouvais pas expliquer comment j'étais venu du Caucase jusqu'ici, dans le pays des droits de l'homme et de Charles Baudelaire. Surtout, j'avais perdu Gloria. Gloria Bohème, qui s'était occupée de moi depuis que ma mère avait disparu. Avec elle, j'avais vécu libre, malgré la guerre, malgré les frontières, malgré la misère et la peur. Elle me manquait terriblement, mais j'ai toujours gardé l'espoir de retrouver cette femme au cœur immense, qui avait le don d'enchanter ma vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Vies
commenter cet article

commentaires

herisson08 11/06/2009 12:51

Bonne journée!

Edelwe 11/06/2009 17:24


Merci!


Leiloona 10/06/2009 18:24

Je l'ai lu il y a quelques temps et j'avais bien aimé moi aussi.

Edelwe 10/06/2009 18:32


Je me rappelle avoir lu ton avis.


kathel 10/06/2009 18:04

J'aime beaucoup la couverture et grâce à ton avis, me laisserai tenter si je le croise !

Edelwe 10/06/2009 18:32


Je pense qu'on peut le trouver facilement en bibliothèque.


herisson08 10/06/2009 12:52

Bonjour,
j'ai beaucoup aimé ce livre moi aussi, même si je n'ai pas eu le temps d'en faire un article...

Edelwe 10/06/2009 15:45


Il me semble que tu l'avais déjà mentionné.


Gio 10/06/2009 07:25

Je vais avoir du mal avec ce sujet...

Edelwe 10/06/2009 15:43


Pour une fois ce n'est pas moralisateur...