Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 11:59
J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce livre. En fait, on a un peu deux romans en un seul, l'un s'imbriquant dans l'autre, un peu comme dans les Milles et Une Nuits.

On commence avec la vie de Choutov, écrivain sans succès que vient de quitter Léa, sa petite amie. A la suite de ce départ, un peu comme une fuite, il retourne en Russie, après des années d'exil. Mais tout a changé : le mur est tombé, le communisme a disparu et le peuple essaye d'oublier dans l'allégresse et les fêtes somptueuses ce que furent ces années de terreur. Et c'est dans ce monde qu'il ne reconnaît plus que va peu à peu se raconter la deuxième histoire. Je ne vous en dis pas plus, pour en pas vous gâcher cette apparition du deuxième récit dans le premier.

Si la première partie m'a paru classique et la deuxième assez agaçante, dès la troisième partie (le livre en comporte 5) on ne peut plus s'arrêter de lire. Ces personnages sont tellement forts, tellement vrais, tellement humains. On les suit pas à pas dans la Russie ravagée par la guerre, puis par le communisme. On aime leurs petits moments de joies, leurs petits bonheurs. On pleure devant cet immense gâchis, toutes ces vies perdues. On réfléchit aussi. Beaucoup. Sur le destin commun de l'Histoire. Sur la vie aussi. Tout simplement.

Makine sait insufler à son livre un souffle, une humanité tragique et lumineuse. Son style est simple, claire, sans fioriture. Humain. Fraternel. C'est une magnifique histoire d'amour qu'il nous offre.

On ne sort pas indemme de ce livre. il reste une trace, une palce pour Choutov, Mila et Volski. Notre regard sur le monde s'éclaire, comme s'ils nous communiquaient un peu de leur lumière...

Résumé : Ce départ pour Saint-Pétersbourg annonce un de ces voyages mystérieux où nous cherchons non pas à changer de pays mais à changer notre vie. Choutov, écrivain et ancien dissident, espère fuir ainsi l'impasse de sa liaison avec Léa, éprouver de nouveau l'incandescence de ses idéaux de jeunesse et surtout retrouver la femme dont il était amoureux trente ans auparavant. Son évasion le mènera vers une Russie inconnue où, à la fois indigné, abasourdi et condamné à comprendre, il découvrira l'exemple d'un amour qui se révélera la véritable destination de son voyage. Dans ce livre dense et puissant, Makine fait renaître le destin passionnant de sa patrie, loin des clichés qui accompagnent la douloureuse émergence de la " nouvelle Russie ". Ses personnages expriment par leur engagement la justesse de la célèbre parole de Dostoïevski sur la beauté appelée à sauver le monde.

Partager cet article

Repost0

commentaires

L
je n'ai aimé que la partie où Voski raconte sa vie, j'ai l'impression que je ne suis pas la seule!
Répondre
E
<br /> C'est vrai que c'est la partie la plus intéressante!<br /> <br /> <br />
T
c'est un livre que j'ai envie de lire. Quelqu'un récemment m'en a parlé !
Répondre
E
<br /> Je ne peux que te le conseiller vivement!<br /> <br /> <br />
F
C'est un auteur qui me tente depuis un bon petit moment !
Répondre
E
<br /> Tu devrais te lancer! c'est vraiment très bien!<br /> <br /> <br />
H
Cela semble très intéressant en tout cas, et très fort vu ta façon d'en parler!
Répondre
E
<br /> C'est le mot juste : fort.<br /> <br /> <br />
L
J'aime le style de Makine. Je le lirai. En poche. :)
Répondre
E
<br /> Je comprends...c'est vrai qu'un livre grand format reste cher. Je l'ai emprunté à ma bibliothèque.<br /> <br /> <br />