Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 20:37
J'ai commencé ce livre avec beaucoup d'enthousiasme. Que d'éloges! que de compliments! Je me trouvais nécessairement face à un chef d'oeuvre. J'ai du passer à côté de quelque chose...parce que, autant dire les choses immédiatement, je me suis ennuyée.

Certes l'histoire est sympathique. On la suit sans déplaisir. On est même parfois titillé par un soupçon de curiosité J'ai apprécié certains personnages comme Anna et Michael. Edgar et Dede (ma préférée et de loin) m'ont touchée. Certains m'ont agacée (Beauchamp et Mary Ann). J'aurais pu être enthousiaste...mais que de situations convenues. Et toutes ses scènes qui se répètent. Les soirées qui se ressemblent toutes. Je n'ai pas réussi à entrer dans l'ambiance. J'aais l'impression de lire un mélange de Sur la route de Kérouac et de Sex and the city. L'ambiance post-hippies ne m'a pas du tout attirée. Et surtout cette manie de fumer des pétards toutes les trois minutes m'a lasséée. Qu'ils le fassent, ok. Qu'on le signale pour montrer l'ambiance, d'accord. Mais toutes les pages ça devient lourd. le bouquet étant atteint quand Mona s'exclame "Je croix que D'orothéa se drogue". Ce n'est pas comme si tout le monde, elle y compris, s'envoyer des joints et de la coke depuis 200 pages.

J'ai du passer à côté de quelque chose. C'est d'ailleur un sentiment agaçant. Tout le monde crie au génie, au "bijou d'humanité" et je me suis vraiment ennuyée...qu'ai-je manqué?

Pimprenelle a un avis beaucoup plus enthousiaste.

Résumé : San Francisco et sa fameuse baie, ses tramways cahotant dans les rues en pente, son pont du Golden Gate, compte désormais un monument de plus : le 28, Barbary Lane, une pension de famille tenue par la pittoresque Anna Madrigal qui materne ses locataires avec une inépuisable gentillesse. Et ils en ont tous bien besoin, car "s'il ne pleut jamais en Californie, les larmes en revanche peuvent y couler à flots". Ils le savent bien, Mary Ann, venue de Cleveland dans cette ville qui a le don de décoincer les gens, Mona qui vient de perdre son emploi, Michael qui cherche vainement l'homme de sa vie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Edelwe - dans Vies
commenter cet article

commentaires

Karine:) 31/05/2009 14:53

J'ai toute la série chez moi et je ne me suis jamais décidée à la lire... n'empêche que je demeure curieuse, les avis sont vraiment très tranchés...

Edelwe 31/05/2009 15:19


Je pense que chacun doit se faire son avis...je serais ravie de savoir ce que tu en penses.


emilie 24/05/2009 19:03

Je n'ai pas du tout aimé ce roman qui m'a beaucoup déçu, j'attendais autre chose!

Edelwe 24/05/2009 23:10


Moi aussi.


Neph 23/05/2009 17:46

Mince... C'est le tout premier que j'ai commenté sur mon blog, je l'aime beaucoup ! Mais tu expliques bien pourquoi tu n'as pas tant aimé, et je comprends bien pourquoi...

Edelwe 23/05/2009 21:39


Heureusement que tous les goûts sont dans la nature!


Lepetitmouton 22/05/2009 22:17

J'ai bien fait de l'éliminer de mon challenge ABC alors!

Edelwe 23/05/2009 11:58


Les avis sont très partagés...peut-être aurais-tu aimé...


Anne 22/05/2009 15:38

Je me suis fait les 6 tomes à suivre et j'ai beaucoup aimé! Un blogueur m'avait la surprise de me les offrir, je les ai lus en vacances...c'est un bon souvenir.

Edelwe 23/05/2009 11:56


Ce livre a beaucoup de fans.