Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 16:56
Voilà mon cinquième et dernier roman policier pour mon challenge Littérature Policière des 5 continents organisé par Catherine. Celui-ci représentait le continent africain.

C'était le roman qui me laissait le plus dubitative...je me demandais si ça ne risquais pas d'être trop violent ou ennuyeux avec trop d'espionnage....et en fait, j'ai adoré! c'est celui que j'ai préféré.

J'ai adoré l'intrigue, vraiment très bien menée, originale, avec de nombreux retournements de situation qui m'ont laissés sans voix (surtout la fin...exceptionnelle!). On apprend beaucoup de choses sur l'apartheid, l'Afrique du Sud, le rôle de l'URSS et des USA  dans la guerre qui a déchiré le pays. Je ne connaissais pas du tout cette période, mais l'auteur ne laisse jamais le lecteur sans explication, il intègre très bien des pages de l'Histoire sud-africaine, sous différentes formes, de manière à ce que ce ne soit jamais indigeste. J'ai même réussi à suivre les différentes affaires d'espionnage et de contre-espionnage, ce qui tient du miracle, vu que quand je regarde un James Bond, au bout de inq minutes j'exaspère tout le monde avec mes "mais qu'est ce qui se passe" et "mais lui c'est qui?"....Ici, tout s'enchaîne. On prend son temps...et l'ensemble devient clair.

De plus je me suis attachée au personnage de Thobela. J'ai aimé sa complexité, son évolution tout au long du livre. Ses doutes. Ses hésitations. Toutes ces choses qui le rendent tellement humain. Pareil à chacun d'entre nous. Il est à la fois en quête de rédemption, mais aussi de lui-même. Tout au long de l'ouvrage, les autres personnages, comme le lecteur essaye de le cerner. Personne n'y arrive. Il est insaisissable. mouvant. A la fois beauté et haine. Force et fragilité. Comme les paysages qu'il traverse. Paysages magnifiquement rendus par l'auteur, dans un style flamboyant, rythmé, unique.

Je me suis tout de suite laissée prendre par ce style. Je ne voulais plus lâcher ce livre tellement c'était beau, étonnant. On plonge dans l'histoire. Jusqu'au bout. C'est une magnifique fresque avec un souffle épique remarquable. Thobela devient alors un véritable héros tragique face au Fatum. Ce n'est qu'à la fin qu'il entrapercevra ce qu'il est...et ce qu'il veut devenir. Un pur régal.

Résumé : Véritable force de la nature, " P'tit " Mpayipheli s'est refait une vie honorable après sa mise au chômage par les services secrets sud-africains lorsque la fille d'un vieux camarade de lutte lui demande son aide : son père a été enlevé et ses ravisseurs menacent de le tuer si elle ne leur livre pas la rançon bien particulière qu'ils exigent. Que faire ? Renouer avec un passé de meurtres et de corruption qu'il a eu du mal à mettre derrière lui pour sauver son ami ou le laisser tomber pour protéger sa nouvelle existence ? Il n'hésite pas et les ennuis commencent : derrière le kidnapping, c'est en effet tout autre chose qui se joue et l'oblige à jouer son va-tout. Superbe course poursuite à travers une Afrique du Sud toujours en proie à ses vieux démons.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 08/07/2009 22:00

Ce Deon Meyer me tente bien. J'avais déjà adoré Les soldats de l'aube, et voir cette critique me donne envie de lire L'âme du chasseur.

Edelwe 09/07/2009 18:18


Je me suis beaucoup attaché au héros.


Aurore 17/05/2009 20:21

Les polars de Deon Meyer ne n'attiraient pas trop (sans vraiment savoir pourquoi), mais ta petite critique me fera peut être changer d'avis, c'est même assez tentant: intégrer la chronique sociale à la fiction est l'un des traits du polar, mais ce n'est pas toujours bien mené..Alors que là, ça à l'air bon!! (ps:ton "en cours" est loufoque et génial!)

Edelwe 18/05/2009 17:42


Lol ! merci. En tout cas j'espère que tu auras l'occasion de lire du Déon Meyer. C'est vraiment bien.


Géraldine 14/05/2009 19:29

Ce bouquin a semble-t-il tout pour me plaire. Déjà, il se passe en Afrique et tu en fais l'éloge. Je l'ai donc noté pour de vrai dans ma LAL !
Bon trève de plaisanterie. Samedi, je pars en vacances. je suis en train de programmer de billets pour mon absence. Je peux d'ores et déjà te prévenir que tu seras taguée par mon billet à paraitre lundi.

Edelwe 14/05/2009 19:51


J'espère que ce livre te plaira. Passe de très bonnes vacances! et aucun problème pour le tag! et voilà! maintenant, je me demande de quel tag il s'agit....curiosité quand tunous tiens!


Gio 13/05/2009 21:13

Merci d'avoir visité mon blog, je suis ravie de découvrir le tien à mon tour !! Je vais un peu visiter de ce pas.

Edelwe 13/05/2009 21:32


C'est très gentil! je te remercie! et visiter ton blog fut un plaisir!


Lilibook 13/05/2009 14:07

Ah, une histoire avec pour décor l'Afrique qui est bien tentante à lire.

Edelwe 13/05/2009 21:29


J'espère que tu auras l'occasion de lire ce roman.