Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 11:40

 La couverture de ce livre m'a tout de suite attirée. J'ai adoré cette photo, pleine de charme et de mystère, qui me fait penser à toutes ces régions, où le soleil trop chaud de l'après-midi laisse les maisons dans l'ombre. Une ombre fraîche, accueillante. On se sent tout de suite chez soi.

Et puis le résumé m'a séduite. Mystérieux. Il ébauche une histoire d'amour. On se demande se qui va se passer. Et surtout le thème du voyage, de l'Argentine. Je n'ai pas pu résister.

Je ne regrette vraiment pas. Ce livre m'a enchantée du début à la fin. C'est beau. Terriblement beau. Et humain. En lisant ces lignes, on a envie de découvrir l'Argentine, l'Eldorado. On a surtout envie d'être amoureux.

L'intrigue est bien menée. Admirablement bien écrite surtout. Avec une poésie, une légèreté et parfois une douleur au-delà des mots. L'auteur sait si bien parler de ce pays, de ces paysages à la fois solaires et angoissants. On a l'impression de suivre nos deux héros dans le delta du Parana. C'est sublime. Un éblouissement.

Et puis il y a ce lien magnifique entre eux. Palpable. Chaque mot est à sa place, exacte et unique. Même dans la dernière scène. Surtout dans la dernière scène. C'est une magnifique déclaration d'amour. On en sort boulversé.

Dans une librairie on fait parfois de belles rencontres au détour d'une allée. Ce livre est très court, mais c'est un immense roman.

Résumé : Entre Buenos Aires et Montevideo, à la fin de l'été austral, quand la nuit couleur bleu carbone tombe sur le Rio de La Plata, un homme ment à la jeune femme qu'il vient de rencontrer. Séduite, Mathilde se laisse pourtant entraîner dans ces chimères. Cet homme est-il, comme il le prétend, sur la piste de la dernière cité des Incas, perdue dans le massif amazonien ? Et s'il n'est pas un explorateur, que cherche-t-il ? Que lui veut-il vraiment ? Dans cette rêverie géographique et amoureuse, Montevideo devient, de l'autre côté du Rio, une promesse pour tous deux. Ils y passeront une seule nuit d'amour. Jusqu'à entrevoir la vérité brûlante comme un soleil trop fort.

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Bonjour<br /> Je découvre par hasard votre commentaire sur mon livre. Merci. <br /> Mon journée sera belle.<br /> Jean-Luc Coatalem
Répondre
E
<br /> Je suis très touchée.Merci.<br /> <br /> <br />
M
Oh c'est marrant j'ai acheté ce livre sans lire ton article la semaine dernière...!
Répondre
E
<br /> Drôle de conïncidence! tu as fait un bon achat!<br /> <br /> <br />
A
Ton billet ne peut que donner envie, à une romantique comme moi, de lire ce livre ;-)
Répondre
E
<br /> C'est vraiment un très beau livre d'amour.<br /> <br /> <br />
G
si ce livre donne envie d'être amoureux, ton billet donne en tous cas très envie de le lire !
Répondre
E
<br /> Merci beaucoup! c'est très gentil!<br /> <br /> <br />
P
Moi aussi, ça me tente, ton article est superbe et retranscrit bien les émotions que tu as ressenties à cette lecture.
Répondre
E
<br /> C'est très gentil! Merci!<br /> <br /> <br />