Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'y participe...

Challenge (depuis le 1er janvier 2011)

  • Challenge Pierre Bottero 4/3 ! (qui se poursuit sans limite de temps!)

SWAPS



Prix littéraires

Recherche

Mon Poutou

Archives

Challenge Pierre Bottero

Challenge-Pierre-Bottero.png

 

Challenge Pierre Bottero : bilan et prolongation 

 

N'hésitez pas à participer!

Neutre en carbone

bonial – prospectus et catalogues en ligne pour moins de papier

7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 19:56
Voici le principe : vous passez sur un blog. Dans un article intitulé "Passe ton livre à ton voisin" (principe inventé par Loula), un livre te fait de l'oeil. Tu regarde dans les coms et personne ne s'est jetté dessus! Chouette! Tu laisses un commentaire à la personne et si c'est ok, tu lui envoie un mail pour lui donner ton adresse. Elle t'envoie alors le livre choisi. En échange, tu proposes trois livres (lus ou pas, neuf ou occasion) sur ton blog afin de continuer la chaîne. C'est super sympa, et surtout ça permet de dégager un peu ses étagères pour la plus grande joie des parents/conjoints/enfants/chats...et ça permet d'en avoir de nouveau (mais là, chut! ne pas ébruiter auprès des parents....).

Je me suis laissé tenter par un livre chez Virginie et je vous propose donc les trois livres suivants sur la thématique du théâtre:



Becket ou l'honneur de Dieu de Jean Anouilh : mon auteur préféré. J'aime beaucoup cette pièce. C'est une vrai réussite tant sur le plan de la psychologie des personnages que sur le plan historique. On retrouve un peu la même opposition que dans Antigone, entre la foi, un ordre supérieur et le pouvoir. Henri II Plantagenêt contre Thomas Becket. C'est le récit d'un drame, celui d'une amitié déchirée par l'honneur, de caractères entiers qui se livrent, d'un meurtre qui a marqué l'histoire. Après avoir nommé Thomas Becket Grand Chancelier d'Angleterre et l'avoir laissé se dresser contre l'Eglise pour servir les intérêts politiques de la couronne, Henri II, sur un coup de tête, décide de le propulser au rang de Primat d'Angleterre... Mais Thomas se prend au jeu de son rôle et se trouve contraint de s'opposer au Roi ! Je la relis toujours avec plaisir.

Jazz de Marcel Pagnol : Deuxième pièce de Marcel Pagnol. Je l'ai découverte à la fac et je n'ai pas été déçue. C'est admirablement bien écrit et très original. Cela ne ressemble pas à ce qu'on connaît de Pagnol mais les thèmes de la vieillesse, du double, de l'amour sont vraiment très bien traités, sous un angle intéressant. L'intrigue, admirablement nouée, montre comment Blaise, cinquante-six ans, qui vient de terminer le déchifrement et l'étude approfondie d'un texte inédit qu'il attribue à Platon, s'apprête à accéder à une chaire en Sorbonne. La révélation par un spécialiste anglais de l'inexactitude des hypothèses de Blaise ruine ses espérances d'accéder à l'honneur ultime que représente la Sorbonne (premier acte). Constatant qu'il vient de consacrer plus de trente ans au savoir, sans penser une seconde à vivre, Blaise fait volte-face. Dans un dernier cours ex cathedra, il encourage ses étudiants à jouir de la vie et traite l'étude de fadaise (deuxième acte). Amené par les événements à rencontrer le jeune homme qu'il était autrefois, Blaise, dépité et déboussolé, décide de se rabattre sur l'amour. Il révèle à l'une de ses élèves, Cécile, sa passion cachée pour elle et lui demande sa main. Une belle découverte.

On ne badine pas avec l'amour de Musset : Plus besoin de présenter cette pièce, l'une des plus célèbre de Musset. C'est de là que vient la fameuse tirade "Tous les hommes sont menteurs [...] Mais il y a une chose sainte et sublime, c'est l'union de ces deux êtres si imparfaits". J'adore cette pièce que j'ai vu avec plaisir au théâtre. C'est l'une de celle que je préfère de Musset et si vous ne la connaissez pas encore, je vous la conseille vivement! La scène se passe en province, dans un château et a pour principaux personnages, Camille, une jeune fille qui sort du couvent, et son cousin Perdican, récemment titulaire d'un doctorat. Les deux jeunes gens se retrouvent après dix ans de séparation dans ce château, cher à leurs cœurs, où ils ont grandi ensemble, joué ensemble, où ils se sont aimés. Le Baron, (le père de Perdican) a décidé de marier Camille à Perdican.
Pour Camille, ce mariage n'a rien d'un mariage d'amour, et l'on ne peut forcer le sentiment, du moins c'est ce qu'elle tente de faire croire à Perdican. Perdican, lui, aime Camille comme au premier jour et ne voit aucun obstacle à cette union, elle, a choisi de vouer sa vie à la religion. Elle affirme que son amour va vers son seul fiancé possible : Jésus-Christ.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loula 04/03/2011 21:46


Hello!
Vu que certaines personnes continuent à consulter chez moi la page "Passes ton livre à ton voisin", je fais le tour pour savoir ce qui est encore disponible ou si je dois te retirer de la page?
Merci
Loula
Ps : vu que je fais le tour, je vais finir par m'y perdre, je veux bien une réponse par mail ou par commentaire chez moi si c'est possible. Re
merci!!


Edelwe 05/03/2011 17:44



Pas de souci je passe te dire ça!